14 bonnes raisons de lire des histoires aux enfants dès le plus jeune âge

14 bonnes raisons de lire des histoires aux enfants dès le plus jeune âgpourquoi lire des histoires aux enfants

 


Francine Ferland a écrit le petit livre Raconte-moi une histoire : pourquoi ? laquelle ? comment ?  pour aider parents et enseignants dans le choix des histoires à lire aux enfants selon leur âge. Elle y propose des références d’auteurs jeunesse inattendus et des idées d’activités autour du livre pour donner le goût de la lecture dès le plus jeune âge.

Elle insiste sur la lecture plaisir aussi bien pour les parents que pour les enfants. La lecture est un lien agréable entre les enfants et les parents et le plaisir est aussi contagieux que le rire.  Si les adultes aiment l’histoire qu’il sont en train de lire, l’enfant y trouvera aussi de l’intérêt et du plaisir.

Pourquoi lire des histoires aux enfants ?

1. Pour la stimulation des sens

L’enfant regarde, touche, écoute en même temps. La lecture stimule son audition et sa vision par le lien image/ mot.

2. Pour le travail de la motricité fine

Le très jeune enfant va commencer par mordiller les livres, puis apprend à tourner les pages, à soulever les languettes ou les rabats, à coordonner son œil et sa main.

3. Pour la capacité d’écoute

La capacité à soutenir son attention est un préalable à tous les apprentissages.

4. Pour le développement de la curiosité

La lecture est propice aux apprentissages, à la découverte (dès le plus jeune âge avec des imagiers ou des abécédaires), à l’acquisition de nouvelles connaissances.

5. Pour les interactions avec les adultes

La lecture est une situation propice au bien-être et au calme, c’est une situation dans laquelle l’adulte (et notamment le parent) accorde du temps à l’enfant, favorise son « sentiment d’importance ». La lecture de certains livres peut aussi être un bon moment de rigolade.

Relire un même livre à un enfant encore et encore est propice à l’émergence d’émotions positives : joie d’apprendre, joie d’être dans une relation affective porteuse de chaleur, joie d’anticiper et de participer (comme lorsque les adultes chantent une chanson qu’ils aiment et connaissent par coeur).

6. Pour le développement du langage et du vocabulaire

Le niveau de vocabulaire d’un enfant peut être l’indice de la réussite scolaire. Les livres peuvent être des compagnons de ce chemin.

La répétition change littéralement le cerveau. Apprendre, c’est s’entraîner et répéter. Entendre encore et encore la même histoire, c’est ancrer du vocabulaire dans le cerveau. Les enfants apprennent en effet du vocabulaire à travers l’expérience (des situations de communication et d’échange) et des situations qui ont du sens pour eux. La littérature jeunesse se prêtent particulièrement bien à cet apprentissage : non seulement les auteurs jeunesse jouent avec les sonorités et les mots, mais ils proposent des situations qui sont à la fois des miroirs et des fenêtres pour les enfants, qui les font rire, ce qui revêt beaucoup de sens pour eux.

7. Pour la compréhension des récits

La familiarisation des enfants le plus tôt possible avec la structure d’une histoire (début, aventures, fin, présence de connecteurs logiques et temporels, concordance des temps) leur permettent de raconter eux-mêmes des événements ou des histoires de manière logique et chronologique.

8. Pour l’éveil à l’écrit ou la « littératie »

L’exposition des enfants en bas âge aux livres favorise leur apprentissage de la lecture et de l’écriture car ils comprennent que les mots imprimés dans le livre sont les mots dits à l’oral.

9. Pour le développement de l’imagination et de la créativité 

L’enfant créatif se sent moins dépourvu devant les imprévus de la vie .

10 raisons de lire une histoire aux enfants la créativité est la faculté de relever tous les défis que la vie propose

10. Pour la connaissance de soi

Les contes permettent aux enfants de reconnaître leurs émotions, de les nommer, de les comprendre et d’affronter leurs difficultés. L’enfant s’identifie aux personnages et se rend compte que ceux-ci éprouvent les mêmes sentiments que lui (la joie, la colère, la jalousie, la peur…). L’enfant se sent alors normal, il intègre le fait que ses émotions, ses fantasmes ne sont pas monstrueux. Quand le héros gagne à la fin, c’est aussi la victoire de l’enfant qui s’est identifié. Les contes contribuent à diminuer les peurs.

11. Pour l’inspiration

Les livres permettent d’exposer les enfants à de belles et grandes idées qui serviront de matière noble pour bâtir sa propre vie. Les beaux livres, bien rédigés et écrits par des auteurs passionnées laissent de petits impacts positifs et agréables sur l’esprit des enfants.

12. Pour servir de médiateurs et faire passer des messages

Les livres vont parfois aider les adultes à faire passer des messages aux enfants, que ce soient des messages à portée philosophique (comme l’altruisme, la sensibilisation à l’écologie…) ou à portée plus terre à terre du quotidien (comme le brossage de dents, les disputes entre frères et sœurs…).

13. Pour la valeur thérapeutique de certains contes

Les contes ont souvent une valeur thérapeutique. L’avantage des contes thérapeutiques est que les enfants pourront se reconnaître dans le héros ou l’héroïne, tout en ayant l’impression qu’on ne parle pas de lui précisément. Bien que l’histoire parle d’autres enfants, ils pourront se représenter les situations décrites en fonction de leurs propres vécus.

Les contes thérapeutiques sont recommandés pour faire face à des moments difficiles. Ils sont conçus de manière à aider les enfants à traverser les petites et grandes épreuves du quotidien. Ils utilisent souvent des symboles et des métaphores et ne s’adressent pas directement aux fonctions rationnelles, analytiques. Le fait de ne pas privilégier les facultés intellectuelles (analyse de la situation, explications au comportement, répondre aux questions « Pourquoi ? »…) permet de mieux répondre à des questions d’ordre émotionnel.

14. Pour l’apprentissage

Une étude de 2011 a montré que les enfants à qui on lit le même livre plusieurs fois retiennent mieux les mots de vocabulaire et leur signification que s’ils rencontrent ces mêmes mots dans plusieurs livres différents. Les auteurs de cette étude ajoutent que le fait de relire plusieurs fois le même livre facilite l’apprentissage de manière plus global. Dans cette expérience, des adultes lisaient le même livre, soit 2 fois, soit 4 fois, à propos de la fabrication d’un objet à des enfants de 18 et 24 mois. Les enfants exposés à 4 lectures étaient capables d’imiter le processus de fabrication de manière bien plus précise.

Par ailleurs, les enfants recherchent des modèles et de la régularité pour mieux comprendre les mécanismes qui régissent le monde. Les enfants sont également sécurisés par les rituels qu’ils peuvent prédire. Les jeunes enfants se comportent comme des scientifiques qui émettent des hypothèses et cherchent à vérifier si les modèles qu’ils ont établis se répètent dans le temps. C’est d’ailleurs pour cela que les enfants vont reprendre avec fermeté un adulte qui va modifier le texte d’un livre connu ou se tromper dans la lecture.

citation lecture

 

………………………………………………………………………………………………………………………………

Pour une sélection de livres pour enfants, je vous propose de consulter ces articles :

Quels livres à quel âge ? Une petite sélection de livres pour enfants

20 livres pour enfants qui stimulent la tolérance, la solidarité et l’empathie

 

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. 8 juin 2015
  2. 7 novembre 2015

    […] le goût de la lecture car les histoires et la lecture sont propices à l’élan créateur de l’enfant (voir cet article pour aider les enfants […]

  3. 7 mars 2016

    […] à leur lire des histoires de manière […]

  4. 1 juillet 2016

    […] vous, lisez-vous des histoires à vos enfants ? Quelle place occupent-elles dans leur […]

  5. 19 janvier 2017

    […] Retrouvez 14 bonnes raisons de lire des histoires aux tout-petits dans cet article : http://apprendreaeduquer.fr/10-raisons-lire-histoires-aux-enfants/ […]

  6. 28 janvier 2017

    […] le goût de la lecture car les histoires et la lecture sont propices à l’élan créateur de l’enfant (voir cet article pour amener les enfants […]

  7. 8 septembre 2017

    […] 14 bonnes raisons de lire des histoires aux enfants dès le plus jeune âge […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.