5 manières d’utiliser l’encouragement de façon efficace (avec la discipline positive)

5 manières d’utiliser l’encouragement de façon efficace (avec la discipline positive)

encouragement enfants

 

Jane Nelsen nous invite à distinguer l’encouragement et le compliment. Dans son livre La discipline positive, elle propose plusieurs questions qui nous aideront à différencier encouragement et compliment :

  • est-ce que ce que je dis pousse l’enfant à s’auto évaluer, ou au contraire à être dépendant de l’évaluation d’autrui ?
  • suis-je respectueux ou bien condescendant ?
  • est-ce que je me place du point de vue de l’enfant ou seulement du mien ?
  • est-ce que je ferais ce commentaire à un ami ?

L’encouragement efficace atteint le coeur avant d’atteindre la tête. – Jane Nelsen

 

1. L’encouragement pour développer le référentiel interne

L’encouragement efficace stimule et insuffle du courage :

  • il reconnaît ce qui a été fait : le travail, les efforts, le processus
    • Tu as fait des efforts qui portent leurs fruits !
    • Que penses-tu de tout ce que tu as appris ?
    • Cette note reflète tes efforts !
  • il décrit objectivement, sans évaluer
    • Je vois des couleurs/ des formes
    • ça me fait penser à…
  • il passe par une langage personnel 
    • Merci pour ton aide !
    • J’apprécie ta coopération !
  • il incite l’auto évaluation
    • Qu’est-ce que tu en penses toi ? 
    • Qu’est-ce que tu ressens toi ?
  • il développe l’estime de soi
    • L’enfant se sent valorisé sans nécessiter l’approbation des autres
    • L’enfant change pour lui même (plutôt que pour faire plaisir ou se conformer)
    • L’enfant a le sentiment qu’il a du pouvoir et de la maîtrise sur sa vie

 

2. Le temps dédié : l’importance d’être connecté pour encourager efficacement

Jane Nelsen écrit que le temps dédié est une bulle d’amour inconditionnel, d’attention exclusive, de présence à l’autre, un bonheur partagé. Ce temps dédié n’est pas une récompense et encore moins un privilège mais un moment essentiel pour l’épanouissement de l’enfant.

C’est l’une des choses les plus encourageantes que les parents puissent faire pour leurs enfants : passer un temps régulier, programmé, « juste pour l’enfant », comme un cadeau. Pas un temps obligatoire, ni occasionnel, mais un vrai temps garanti et dédié. – Jane Nelsen

Eteindre le portable renforcera pour l’enfant l’idée que ce temps est prioritaire à nos yeux.

 

3. Le geste d’affection : rétablir le lien

Parfois, le geste d’affection (câlin, caresse, massage, sourire…) suffit pour que l’enfant se sente encouragé et enclenche un changement dans son comportement. Parfois, le geste d’affection ouvre une porte à la recherche de solutions ensemble.

Parfois, le geste d’affection ne suffira pas pour briser un cycle de revanche ou une lutte de pouvoir : reconnaître nos erreurs et demander de l’aide à l’enfant pourra être une des choses les plus encourageantes que nous pourrons faire en tant qu’adultes.

 

4. Créer une relation de respect mutuel

Pour Jane Nelsen, le respect mutuel recouvre 3 notions :

  • la confiance dans nos propres capacités et celles des enfants
  • un véritable intérêt envers le point de vue des autres au même titre qu’envers le nôtre
  • la volonté d’assumer et reconnaître sa propre part de responsabilité dans le problème

Cela peut passer par des petits exercices pour se mettre à la place des enfants dans certaines situations : quels pourraient être les ressentis attachés à ces instants de leurs points de vue ?

 

5. Changer de regard sur les « bêtises » et les erreurs : plutôt parler de maladresses et d’apprentissages

Reconnaître les améliorations sans attendre la perfection est un formidable outil de l’encouragement qui pousse les enfants à poursuivre leurs efforts. – Jane Nelsen

  • Favoriser les apprentissages (scolaires, sociaux, ou des gestes du quotiden) demande de se centrer davantage sur les forces que sur les faiblesses des enfants

On peut partir de ce qui est réussi avant de demander aux enfants d’évaluer leurs erreurs. Donner envie de continuer ce qui est bien et de progresser est une clé de l’encouragement.

  • Permettre aux enfants de réparer leurs erreurs

ça a dû vous paraître amusant de…. J’ai bien l’impression que vous n’avez pas du tout pensé à ce que les autres allaient ressentir… Vous pensez qu’ils se sont sentis comment ? ça vous ferait quoi si quelqu’un vous faisait ça ? On fait tous des erreurs. Il s’afit seulement d’apprendre de nos erreurs et de faire ce qu’on peut pour en réparer les conséquences. Qu’est-ce que vous pourriez faire pour vous faire pardonner ? Qu’est-ce que vous aimeriez qu’on vous fasse dans le même cas ? Seriez-vous prêts à le faire ? Je sais que ce n’est pas facile mais je sais aussi que vous vous sentirez mieux après l’avoir fait. 

……………………………………………………………………………………

Source : La discipline positive de Jane Nelsen

Commander La discipline positive sur Amazon.

 

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. 21 mars 2016

    […] 5 manières d’utiliser l’encouragement de façon efficace (avec la discipline positive)  […]

  2. 22 août 2016

    […] encouragement efficace favorise l’autonomie sans appréciation (positive ou négative) et reconnecte avec la […]

  3. 7 octobre 2016

    […] Le découragement […]

  4. 14 octobre 2016

    […] d’encouragements et de respect de ses productions (dessins, peintures, pâte à modeler…), […]

  5. 29 janvier 2017

    […] Voir cet article pour approfondir : 5 manières d’encourager efficacement les enfants. […]

  6. 16 février 2017

    […] Pour aller plus  loin : 5 manières d’encourager efficacement les enfants […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *