STOP : une affiche de retour au calme pour les enfants (résolution non violente des conflits)

STOP : une affiche de retour au calme pour les enfants (résolution non violente des conflits)

stop affiche calme enfants

L’acronyme STOP peut aider les enfants et les adultes à s’auto réguler pour éviter que la colère ne se transforme en violence. Cet acronyme s’appuie sur les principes de la pleine conscience et invite à faire une pause quand on sent les émotions prendre le dessus afin de trouver des idées de résolution de conflits non violentes.

  • S’arrêter

S’arrêter et faire une pause est la première chose à faire parce que cette pause ouvre un espace entre la stimulation (l’action ou les mots d’une autre personne par exemple) et la réaction (l’action, le geste ou le mot qu’on a envie de faire ou dire).

Pour être sûr de s’arrêter, on peut arrêter de bouger et bien ancrer ses deux pieds dans le sol en sentant le contact du sol ou bien s’asseoir en sentant le contact de la chaise.

  • Trois respirations

Il s’agit d’être attentif à l’exécution du geste précis de respiration (inspiration et expiration) et à la respiration qui en résulte automatiquement.

Il est possible de poser la main sur le ventre et la sentir se soulever en même temps que le ventre à l’inspiration et s’abaisser en même temps que le ventre à l’expiration.

Ces trois respirations peuvent se faire debout, assis ou allongé.

  • Observer

Observer permet de se reconnecter à ce qui est, autour de soi et en soi, afin de couper le mental. Par ailleurs, nommer les émotions en diminue l’intensité. Ainsi, observer peut recouvrir toutes les dimensions des émotions :

-ce qu’on voit et entend (les gestes de l’autre, les mots prononcés par un autre…) et qui déclenchent des émotions fortes

-ce qu’on ressent à l’intérieur du corps, les sensations (comment ça fait à l’intérieur, où est-ce que ça se passe dans le corps, est-ce que c’est contracté)

-ce qu’on ressent comme émotions et leur intensité (voici la roue des synonymes des émotions pour affiner le vocabulaire des émotions)

-ce qu’on pense et ce qu’on se dit

  • Passer à l’action

C’est une fois que les émotions ont été accueillies et exprimées qu’il est possible de réfléchir et de penser à des actions non violentes pour satisfaire ses besoins et formuler des demandes aux autres qui permettent de résoudre le conflit.

Voir la roue des choix pour des idées de demandes non violentes pour résoudre les conflits

 

 

Télécharger au format PDF pour impression :  stop affiche calme enfants 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.