SOS apprendre à apprendre : des ressources pour développer 5 compétences clés

SOS apprendre à apprendre : des ressources pour développer 5 compétences clés

j'aide mon enfant à mieux apprendreDans son livre « J’aide mon enfant à mieux apprendre », Bruno Hourst expose différentes manières simples à proposer aux enfants pour retrouver un état favorable aux apprentissages.

 

 

 

1. Focaliser son attention : être ouvert et réceptif à ce qui se dit, à ce qui se passe à l’extérieur de soi.

  • Prendre conscience de sa météo intérieure

Le livre Calme et attentif comme une grenouille vous propose un exercice guidé de prise de conscience de la météo intérieure, spécialement adapté pour les enfants.

  • Faire des exercices de yoga

Je vous invite à regarder cette vidéo : Yoga Kid : séance de yoga pour les enfants 

  • Colorier un mandala de l’intérieur vers l’extérieur

mandala 10 minutes de coloriage peuvent suffire, l’enfant finira son mandala la fois suivante.

Pour en savoir plus sur les bienfaits des mandalas, vous pouvez lire cet article : Les mandalas à tout âge.

 

 

L’enfant peut aussi s’amuser à créer ses propres mandalas. En voici des exemples que nous avons construits avec ma fille (en matières naturelles et en réglettes en bois Cuisenaire) :

mandalas maison

 

 

  • Changer l’éclairage de la pièce

  • Changer l’arrangement de la pièce

 

2. Se concentrer : être dans sa bulle, replié en soi.

  • Boire de l’eau pure

L’eau est essentielle au bon fonctionnement du cerveau et n’entraîne pas de consommation d’énergie sanguine pour les besoins de la digestion.

  • Faire des exercices de relaxation

La relaxation peut passer par des mouvements concentrés afin de calmer un corps trop tendu et un esprit trop crispé. L’enfant pourra partir de sa main ouverte pour aller progressivement vers le poing fermé et serré puis rouvrir progressivement la main.

Bruno Hourst propose cet exercice de relaxation :

– L’enfant est assis sur une chaise. Il laisse pendre ses bras de chaque côté de son corps, en dégageant le cou des épaules et en tenant son dos droit (pas de rein cambré)).

– En inspirant, il lève doucement ses bras devant lui, jusqu’à la verticale.

– En expirant, il plie ses bras pour que ses mains se rejoignent derrière la nuque. Les coudes sont alors écartés de chaque côté de la tête.

– Il pousse les mains vers l’avant comme s’il voulait faire basculer sa tête mais résiste pour garder sa tête et son corps alignés et droits.

– Il inspire dans cette position et regarder un point loin devant lui. A l’expiration, il descend son buste lentement en gardant le dos droit comme une planche.

– Il reste un instant dans cette position puis remonte doucement en expirant et ramène les bras le long de son corps en expirant.

  • Observer en détail et décrire à voix haute un objet

 

3. Se redonner de l’énergie et se remotiver

  • Faire quelques étirements

Sans parler de postures de yoga, on veillera à ce que l’ensemble du corps soit bien étiré : vers l’avant, vers l’arrière, sur les côtés, sur la pointe des pieds…

Il est possible de simplement s’étirer en levant les bras au ciel, en se baissant pour toucher le sol avec ses mains puis remonter en déroulant doucement le dos jusqu’à la tête.

Puis de faire des tours avec les bras dans les deux sens, faire des tours avec la tête dans les deux sens également, pencher le bassin à droite puis à gauche, se mettre sur la pointe des pieds et tenir le plus longtemps possible, chercher à toucher le plafond avec ses mains.

  • Changer de vêtements

  • Manger des fruits secs ou des céréales complètes

  • Faire quelques mouvements de Brain Gym

Vous pourrez découvrir quelques mouvements dans cet article : Brain Gym® : l’importance du corps pour apprendre.  Cette vidéo propose 4 mouvements complémentaires de Brain Gym :

  • Ecouter une musique bien choisie

Bruno Hourst propose plusieurs types de musique en fonction de l’objectif visé :

– pour se redonner du tonus : des danses populaires, du rock des années 60, des musiques de film

– pour sortir de l’ennui : des danses (Tchaïkovski, Brahms, Dvorak, Weber) et surtout des valses (Johann et Richard Strauss, Chostakovitch)

– pour se donner du courage : Beethoven, Mozart, Berlioz, Haendel, Mendelssohn

– pour réveiller l’esprit de curiosité : Haydn

  • Nommer des objets par un autre mot que leur nom

Par exemple, l’enfant pourra nommer tous les objets qui se trouvent sur son bureau puis dans sa chambre avec des mots qui lui viennent à l’esprit : une gomme devient une tomate, un crayon devient une douche, une feuille un téléphone… L’objectif est de réveiller le cerveau par un exercice d’agilité mentale ludique et facile (enfin, pas si facile que ça !).

 

4. Se calmer

  • Respirer en pleine conscience

La technique du ballon insiste sur la respiration abdominale qui donne du calme intérieur. En voici une démonstration :

  • Ecouter en pleine conscience

Il s’agit de se poser, de dire Stop et d’écouter ce qui se passe autour. Jeanne Siaud-Facchin propose l’exercice du bruit dans son livre Tout est là, juste là : la tête dans les mains, posés sur la table, on essaie de capter le plus de sons possibles.

Cette activité peut être menée à plusieurs : chacun décrit ce qu’il a entendu. On se réjouit alors des sons que nous avons tous entendus mais aussi de ceux qui n’ont pas été saisis par l’autre. Et on s’émerveille de ces bruits qu’on n’aurait pas entendus si on n’en avait pas pris le temps, de ce monde invisible qui devient visible.

  • Faire des exercices de sophrologie

Vous pourrez visionner dans cette vidéo 5 exercices de sophrologie ludique et dynamique pour les enfants :

  • Ecouter une musique bien choisie

Les musiques les plus propices au retour au calme serait celles de Bach, Debussy, Fauré et Mozart.

L’écoute musicale pourrait en fait s’appliquer à toutes les manières de modifier un état émotionnel. Selon Bruno Hourt, des études ont montré que la musique améliore la concentration et l’attention. Des chercheurs préconisent de faire écouter de la musique de Mozart dans les classes de maternelle, tous les jours durant une heure quelle que soit l’activité en cours.

Je vous propose de lire cet article en complément mais surtout d’écouter la musique proposée : Musique pour améliorer l’apprentissage, la lecture et la concentration

 

5. Briser l’ennui 

  • Utiliser d’autres modes d’apprentissages

Il est possible de varier les manières d’apprendre : en utilisant le corps, en chantant, en utilisant des images mentales, en faisant des flash cards, en racontant des histoires, en créant des Mind Maps

  • Se poser des questions sur ce que l’on doit apprendre

Vous trouverez des astuces dans cet article pour aider les enfants à se poser des questions : Toute connaissance est réponse à une question : apprenons aux enfants à se poser des questions.

  • Dessiner pour apprendre

Le dessin peut prendre différentes formes : schémas, lapbook, sketchnote

  • Faire un jeu pour apprendre

le jeu est le travail de l enfant

 

Je propose régulièrement sur le blog des jeux pour faciliter certains apprentissages. En voici une sélection :

 

Cet ouvrage vous donnera également de nombreuses idées de jeu pour les enfants entre 6 et 12 ans :

Jouer pour réussir

Le livre Jeux pour apprendre d’après la pédagogie de la Garanderie permet de travailler des compétences de base (latéralité, classifier, observer…) avec des petits (dès 3 ans).

Jeux pour apprendre avec la pédagogie d'Antoine de la Garanderie

  • Ecouter une histoire

  • Raconter quelques blagues

  • Travailler avec d’autres enfants

  • Faire des grimaces

  • Discuter sur un sujet qui nous tient à coeur

…………………………………………………………………………………..

Source : J’aide mon enfant à mieux apprendre de Bruno Hourst

Commander J’aide mon enfant à mieux apprendre sur Amazon.

6 réponses

  1. THERESE NEROUD dit :

    Merci pour tous ces articles forts intéressants !

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      merci pour votre message 🙂 Les retours des lectrices et des lecteurs sont des petits bonheurs quotidiens !

      Bonne soirée
      Caroline

  2. Sylvie Thériault dit :

    super article, merci de donner des trucs simples et faciles qui captivent l’imaginaire des enfants. C’est génial!

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message.

      Ces idées sont en effet facilement applicables et il est possible de « piocher » parmi la liste pour proposer des activités en fonction des préférences des enfants, de leurs problématiques.

      Bonne journée,
      Caroline

  3. Lea dit :

    J’ai essayé plusieurs fois de proposer des exercices ludiques adaptés de relaxation, sophrologie, yoga me semblait il a ma fille de 3-4ans mais elle semble ne pas accrocher, ne tiens pas en place…Pourtant cela me semble un éveil au corps et au calme intérieur important, autant pour maintenant que pour sa vie future. Est elle trop petite? Que faites vous avec des bouts de cet âge? Des conseils ? Merci par avance

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      merci pour votre message.

      A priori, on peut commencer le yoga dès 3/4 ans et la pleine conscience dès 5 ans (les exercices du livre Calme et attentif comme une grenouille sont conseillés à partir de 5 ans). Ma fille n’a pas accroché avec les exercices de Calme et attentif comme une grenouille mais elle aime bien le yoga (elle a 5 ans). J’en parle dans cet article :
      3 postures de yoga pour un bon réveil en famille.

      Cela vaut peut-être le coup de lui proposer à nouveau des exercices dans quelques temps sans insister et de laisser traîner un livre ou deux à sa portée pour voir si elle y vient d’elle même (ma fille aime beaucoup Le yoga de Kika : elle se l’est complètement approprié et le traîne partout dans la maison).

      Bonne journée 🙂
      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.