La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes et/ou désagréables

La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes et/ou désagréables

Lorsque les enfants sont envahis par des émotions désagréables intenses, il en résulte souvent une expression tout aussi intense.

Peu habilités à exprimer de façon adéquate cette charge émotionnelle, ils en viennent à frapper, crier, cogner…
Accompagner enfants dans l’expression de leurs émotions désagréables passe par l’accueil de celles-ci si on ne veut pas les voir refouler leurs émotions. La question est : comment les aider à le faire de façon adéquate?

La boîte à émotions est un bon outil pour le faire! Voici donc quelques suggestions d’objets à y mettre proposés par Karine-Mélanie Trudel.

L’enfant pourra venir piocher des objets rassurants et calmants dans la boîte à émotions :

  • une grosse peluche lourde (2 à 5 kg)  que l’enfant pourra poser sur son ventre ou ses cuisses avec un effet de soulagement et de calme. Vous trouverez sur le site Hop Toys des produits lestés : la pression exercé par ces produits lourdes (peluches, couverture, coussin…) permet à l’enfant de se « poser », de se recentrer sur lui-même.

boite à émotions grosse peluche

  • un foulard tout doux qui procure une sensation de réconfort. Vous trouverez sur le site Hop Toys une écharpe très adaptée à cet usage : l’écharpe sensorielle de  2,60 m de long constituée de bouts de tissus de différentes textures.

boite à émotions foulard doux

  • des balles anti stress de toutes les formes, de toutes les couleurs et dans toutes les matières que l’enfant pourra presser, étirer, triturer, voire lancer et rattraper.

 boite à émotions balle anti stress boite à émotions objet anti stress à étirer

 

  • un objet à frapper (sans que l’enfant se blesse ni blesse quelqu’un d’autre bien sûr). Cet aspect est discutable car des études psychologiques ont montré que se défouler (comme crier fort ou frapper des objets) ne sert à rien : exprimer sa colère par des gestes violents a plutôt tendance à muscler les circuits cérébraux de la colère, et donc à faciliter son retour. A la place, on pourrait intégrer un coussin tout doux pour le serrer dans les bras ou pleurer dedans; ou alors une feuille avec des crayons pour dessiner la colère (avec le droit de faire des gros gribouillons et même de passer à travers la feuille !).

boite à émotions objet à frapper

  • un objet sur lequel souffler afin de réguler sa respiration et se concentrer sur l’inspiration et l’expiration,

 boite à émotions objet à souffler

 boite à émotions objet à tordre

  • un casque ou des écouteurs pour isoler l’enfant des bruits extérieurs et lui permettre de s’isoler dans sa bulle.

boite à émotions casque écouteurs

boite à émotions boite à cri

Il ne reste plus qu’à trouver une grande boîte (une boîte à chaussures de bottes taille adulte fera l’affaire), à la personnaliser et à la mettre bien en évidence à disposition des enfants !

9 réponses

  1. Cecile dit :

    Merci pour toutes ces bonnes idées, j’ai lu aussi une idée d’une petite bouteille d’eau rempli de paillettes que l’enfants peut secouer quand il est énerver et ensuite il peut observer les paillettes qui redescendes au fond le temps d’apaiser sa colère. Je n’ai pas encore testé mais j’aime bien l’idée.

    • Caroline dit :

      Ah oui, c’est vrai 🙂 J’avais vu l’idée sur le web. Je n’ai pas testé pour ma part mais cela me semble une bonne idée !

  1. 30 janvier 2015

    […] de votre enfant des objets apaisants, vous en trouverez une sélection dans l’article : La boîte à émotions pour accompagner les émotions négatives . Vous pourrez y visionner une vidéo expliquant l’intérêt de ces objets et la manière de […]

  2. 1 mars 2015
  3. 25 août 2015

    […] La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes […]

  4. 19 novembre 2015

    […] à disposition une boîte sensorielle pour mieux gérer ses émotions […]

  5. 3 octobre 2016

    […] >>>Voir plus d’idées ici : La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes et désagréables […]

  6. 11 octobre 2016

    […] dessiner la colère, de livres, éventuellement d’une boîte à émotion (voir cet article : La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes) ou d’une roue de la colère (voir cet article : Un outil pour aider les enfants à […]

  7. 2 décembre 2016

    […] une boîte à émotion (voir cet article : La boîte à émotions pour accompagner les émotions fortes ) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.