Comment corriger les erreurs des enfants de manière positive ?

Pour faire suite à mes article au sujet des erreurs et de l’écriture, je vous propose quelques pistes pour corriger les erreurs lors d’activités d’écriture de manière positive et bienveillante.

Comment corriger les erreurs des enfants de manière positive et efficace ?

  • Utiliser des encouragements positifs

Valoriser les mots qui sont écrits correctement (« je vois tel et tel mots/ 14 mots écrits sans faute »).

Valoriser le processus (« Tu as écrit une phrase entière/ un paragraphe entier/ X lignes tout seul ! »).

Valoriser les progrès (« ça y est, tu sais écrire tel mot tout seul »).

  • Dire quand on n’arrive pas à déchiffrer un mot, sans forcément corriger mais en laissant l’enfant réfléchir à des alternatives orthographiques

Le parent peut ici expliquer à l’enfant comment se corriger : avec quels outils à disposition (leçons de l’école, rédaction précédente, dictionnaire, Bescherelle, Internet…) ? auprès de quelles personnes ressources (papa, maman, papi, l’enseignant, le grand frère ou la grande sœur, les copains…) ? quelles questions l’enfant peut-il se poser ?

  • Faire comprendre à l’enfant qu’il peut se faire confiance

Par exemple, s’il a un doute, il écrit toutes les orthographes d’un mot auxquelles il pense et il choisit celle qu’il « sent », qui lui « parle ».

  • Faire des suggestions sans juger

Par analogie – « on écrit le son [eau] dans marteau comme dans bateau ».


En utilisant les familles de mots – « il y a un [t] à  la fin de chat car on peut former des mots à partir de chat dans lesquels on entend la lettre muette, comme chaton ou chatte ».

  • Faire comprendre à l’enfant que les adultes aussi font des ratures et des erreurs d’orthographe

L’apprentissage de l’écriture est laborieux pour l’enfant. Si celui-ci a compris que les adultes aussi hésitent, rayent, se trompent, alors il sera moins inhibé dans le processus d’écriture.

  • Est-ce vraiment nécessaire de tout corriger ?

Le débat est ouvert mais je suis plutôt partisane du non. Bien sûr qu’on attend de l’école qu’elle corrige toutes les erreurs… mais à la maison, n’est-ce pas aussi un signe d’authenticité, d’un esprit en cours de formation ?

Quels grands-parents ne seraient pas attendris par quelques erreurs dans une lettre écrite à la main par leurs petits enfants ? Quelle mère/quel père se focaliserait sur les erreurs dans une lettre d’amour reçue le jour de la fête des mères/ des pères :) ?

 

Pour autant, il ne s’agit pas de faire preuve de laxisme. Quand on ne comprend pas à quoi ça sert l’orthographe, on ne voit pas de raisons d’éviter les erreurs d’orthographe ou de perdre du temps à se relire pour les corriger. (Je ne parle pas ici des personnes dyslexiques ou dysorthographiques).

>>> Pour aller plus loin : A quoi ça sert l’orthographe ?

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

21 Réponses

  1. mrissa dit :

    merci de me donner svp des conseils pour un enfant qui n’aime pas faire les devoirs avec moi ( je suis la mère ) merci infiniment

    • Caroline dit :

      Bonjour

      difficile de vous répondre sans connaître l’âge de l’enfant ni les difficultés particulières que vous rencontrez vous et lui.

      En quelle classe est votre enfant ? Les difficultés se concentrent-elles sur une ou quelques matières en particulier ou toutes les matières ? Que n’aime-t-il/ elle pas faire par dessus tout (mémoriser et apprendre, faire des exercices, préparer des exposés…) ? Fait-il/elle ses devoirs malgré tout ou passent-ils à la trappe ? Que se passe-t-il exactement quand vous vous y mettez avec lui/elle ?

      Je peux d’ores et déjà vous recommander la lecture de trois livres qui pourraient vous aider :
      1. La pédagogie positive (j’en parle dans cet article )
      2. Donner l’envie d’apprendre (présenté dans cet article)
      3. Apprendre à apprendre (j’en parle ici et ici).

      Bonne journée,
      Caroline

  2. B creation dit :

    magnifique , merci pour les conseils

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message !
      Je suis ravie que vous trouviez des pistes et des idées sur le blog :-)

      Bonne journée
      Caroline

  3. Gadri dit :

    Comment aider un enfant de 8 ans qui n’aime pas lire ( déteste lire).

    • Caroline dit :

      Bonsoir,

      j’avais justement rédigé un article à ce sujet : Aider les enfants à prendre plaisir à lire.

      Par ailleurs, une lectrice m’a fait découvrir récemment ce service : postcrossing.com pour écrire et recevoir des cartes postales du monde entier. Pourquoi ne pas tester ? Votre enfant écrit une carte postale (donc un texte court) et reçoit en échange une carte postale d’une destination inconnue (la lecture de la carte devrait être motivante a priori !).

      Par ailleurs, tout est support de lecture : BD, jaquette de DVD ou de jeux vidéo, livres de recettes, étiquettes, modes d’emploi ou règles du jeu, albums de « bébé » (pourquoi ne pas lui proposer des livres pour les plus jeunes, il y a souvent plus d’images, moins de mots compliqués et certaines histoires ne sont pas trop bébé justement).

      S’il a une passion, vous pouvez mettre à disposition des livres, des magazines, des adresses de sites Internet à disposition (lire sur Internet, c’est aussi et déjà lire :-) ). Le tout est de trouver une raison motivante en fonction de ses centres d’intérêt, de diversifier les supports et de laisser à disposition en libre accès sans forcer. L’enfant a aussi le droit de ne pas finir une lecture commencée :-).

      Enfin, vous pouvez vous procurer le livre 1001 activités ludiques autour du livre qui propose comme son nom l’indique des jeux et activités à partir des livres mais de manière créative et anti scolaire (j’en parle ici).

      J’espère avoir pu vous ouvrir quelques pistes.

      Bonne soirée
      Caroline

    • Smurk dit :

      Je dirais +++ pour la passion. Nous avons propose plein plein de choses a ma fille de sept ans qui n’aimaient pas lire, mais vraiment plein plein plein. Et sans beaucoup de resulat, ni sur sa motivation ni sur ses capacites a lire. Jusqu’a ce qu’on decouvre LE livre qui lui a enormement plu : comme c’etait un livre d’une serie, on lui a achete toute la serie (peu a peu), puis ensuite une serie un peu derivee de cette meme serie. Et finalement, elle adore lire ! elle lit toute seule pour le plaisir et elle ne lit pas trop mal (elle est dyslexique donc pour elle c’est toujours un peu difficile, mais au moins la motivation est la!). Depuis, j’ai ecrit a l’auteur de cette serie de livres pour la remercier, je lui ai dit (et c’est vrai !) que c’est grace a elle que ma fille lit.

      • Caroline dit :

        Bonjour,

        merci pour votre message :-).

        Est-ce que je peux vous demander quel est le titre du livre en question ? Cela pourrait intéresser d’autres lecteurs et lectrices du blog dont les enfants ont du mal à trouver le goût de la lecture :-).

        Bonne journée
        Caroline

        • Smurk dit :

          Avec plaisir, mais nous habitons dans un pays anglophone et mes enfants (bien que francais) ont appris a lire seulement en anglais jusqu’a maintenant (peut-etre plus tard le francais, on verra…). La serie de livres qui a « fait le declic », c’est : Billie B Brown, de Sally Rippin — les petites aventures quotidiennes d’une jeune fille qui va a l’ecole, qui aime le foot et dont le meilleur ami Jack habite juste a cote de chez elle. Donc non seulement c’etait +++ pour la lecture, mais en plus c’etait +++ pour mes aspirations feministes ! Quel tour de force de la part de cet auteur : reussir a raconter des histoires qui plaisent aux petites filles et qui ne soient pas completement nunuches ! avec des sujets super interessants pour des enfants, par exemple comment Billie a voulu faire de la danse classique en ayant la grace d’un hippopotame et comment Billie a voulu rejoindre l’equipe de foot de son ecole ou il n’y a que des garcons, etc etc. Attention, c’est suffisamment bien ecrit mais ce n’est quand meme pas de la grande litterature ! Mais, comme vous avez ecrit dans cet autre article sur le plaisir de lire, j’aurais accepte qu’elle lise des boites de cereales ou des listes de courses.

  4. Maud dit :

    merci beaucoup pour ces astuces

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      merci d’avoir pris le temps de me laisser un message. Le blog se nourrit des commentaires des lecteurs et lectrices :-)

      Bonne journée
      Caroline

  5. burhan jusufi dit :

    Merci,
    Cordialement, Burhan Jusufi

  6. Béatrice dit :

    Bonjour,
    Ma fille a bientôt 5 ans et étant précoce et je ne la corrige pas car cela peut la mettre rapidement en situation de refus, d’abandon et donc d’échec. J’adapte à « la sauce montessorienne » toute les situations d’apprentissage et surtout je résiste à cette fâcheuse manie que j’ai de la corriger!!. Si elle fait une erreur, j’attends qu’elle se corrige elle même et c’est souvent le cas. Si l’erreur perdure et que cela me gêne, je m’arrange pour proposer une situation de remédiation sans correction.
    Merci pour votre blog riche en idées et en expériences!

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message :-).

      J’ai le même modèle à la maison (5 ans et diagnostiquée précoce). Je me suis rendue compte de la même chose avec elle (elle a tendance à être frustrée pour la moindre petite chose qu’elle n’arrive pas à faire). Du coup, je passe par des questions : « qu’est-ce que ça donnerait si tu faisais ci ou ça ? » ou je fais la même chose que vous (soit elle finit par se corriger seule ou je lui propose une situation/un support qui lui permettra de progresser avant de s’attaquer à nouveau à son activité source d’erreur).

      J’avais plutôt rédigé cet article en particulier dans l’optique de corriger des erreurs de grammaire ou d’orthographe pour des plus grands.

      Bonne soirée
      Caroline

  7. Assia dit :

    Merci beaucoup! Très interressant!

  8. Agnes dit :

    En fait, enseignant aux EU, on n’est pas d’habitude de tout corriger a l’ecole non plus. Ce qui veut dire que les enfants apprennent pas a pas. On valorise en effet ce qu’ils font de bien, comme ci-dessus. Ensuite, on vise ce qui paiera le plus (l’avis du maitre, selon les fautes, et selon la progression de l’eleve.) Tout corriger, a l’ecole ou a la maison enseigne aux enfants a ne pas avoir confiance en eux-meme. Etant douee en orthographe depuis un tendre age, je me suis rendue compte en relisant les lettre ecrites a mon papa a l’age de 10 ans, qu’en fait, je faisais plein de fautes. Cela a confirme mon impression que l’apprentissage est progressif, bien que nos memoires aient tout ameliore…

  9. saoussen dit :

    Bonjour, je suis maman d’un garcons de 8 ans, et j’ai des difficultes avec lui car il veut pas pas prendre l’innitiative de faire ses devoirs tout seul, je dois chaque jours verifier s’il a des devoirs a faire et aussi le pousser a travailler.
    Il veut passer tout son temps a jouer surtout que sa petite soeur de 6 ans n’a pas de devoirs a la maison.
    Aussi , je culpabilise a cause de ca car je m’enerve vite vu les charges que j’ai, et je veux surtout pas lui faire detester l’ecole.
    Merci d’avance.

  10. Pierre dit :

    Bonjour

    Je prépare actuellement un concours, et j’ai pour sujet :
    « si tu aimes ton fils, corriges-le, sinon donnes-lui des sucreries… »
    J’aimerai avoir des avis, de l’aide

    Merci

    • Caroline dit :

      Bonsoir Pierre

      difficile de vous répondre sans plus d’indications : quel type de concours préparez-vous ? combien de mots sont attendus ? qu’en pensez-vous vous-même ? êtes-vous supposé citer des auteurs, des psychologues, des pédagogues ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *