CNV : comment formuler une requête claire ? – 6/9

Marshall Rosenberg nous met en garde : il ne faut pas mélanger les besoins et les sentiments, les besoins et les requêtes.

Un sentiment évolue à chaque seconde, les sentiments et les émotions sont dépendants d’un moment précis et d’un lieu.

Une requête claire est une demande qui répond à la question : « que voulons-nous que les autres fassent ? ».

Un besoin est la raison pour laquelle nous voulons qu’ils le fassent. Les besoins sont communs à tous les êtres humains comme vu dans la vidéo 5.

Comment parler d’amour en langage girafe ?

Pour la girafe, l’amour est un besoin.

Pour le chacal, l’amour est un sentiment qui lui procure des sensations de chaleur, de bien-être.

La girafe ne peut donc pas répondre au chacal qui lui demande si elle l’aime car elle a besoin de se référer à un moment et un lieu.

requête claire en communication non violente

Si le chacal dit à la girafe qu’il veut qu’elle l’aime, la girafe répondra qu’elle doit d’abord savoir ce dont le chacal a besoin pour satisfaire ce besoin d’amour.

La girafe ne peut répondre au chacal sans lui poser la question en retour : Qu’est-ce que tu me demandes de faire pour satisfaire ton besoin d’amour ?

Les demandes du genre « Je veux que tu me respectes… », « Je veux que tu me comprennes… », « Je veux que tu m’aimes » sont oppressives car elles ne sont pas claires. 

Comment formuler une requête claire en CNV ?

Marshall Rosenberg préconise d’utiliser le langage d’action positif : il faut dire ce que l‘on VEUT et pas ce qu’on ne veut pas.

Dire ce que nous ne voulons pas ne rend pas clair ce que nous voulons !

Par exemple, 38 vitres étaient cassées tous les trois mois dans une école. Quand Rosenberg a demandé aux professeurs ce qu’ils attendaient des élèves, ils ont répondu « On ne veut pas qu’ils cassent les vitres. » Rosenberg leur conseille alors de tuer les élèves : des élèves morts ne cassent pas les vitres. 

La violence semble toujours plus attirante pour éliminer quelque chose.

Les formulations du type : « Nous allons les empêcher de… » sont donc à bannir.

Les deux seules questions claires auxquelles nous devons répondre pour formuler une requête claire sont :

  • Que voulons-nous que les autres fassent différemment ?
  • Pour quelles raisons voulons-nous qu’ils le fassent ?

Ceux deux questions doivent être formulées dans un langage d’action positif :

Quelle ACTION spécifique voulons-nous que cette personne fasse ?

Les requêtes du type : »Je veux qu’elle se sente… », « Je veux qu’elle soit… », « Je veux qu’elle m’écoute » sont inefficaces car ces verbes (se sentir, être, écouter) ne sont pas des verbes d’action !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. huguin valerie dit :

    Bonjour
    J’aimerai avoir des outils pour que mon deuxième garçon mange tout seul et plus rapidement! Merci de votre aide
    Valérie

    • Caroline dit :

      Bonsoir,

      difficile de vous répondre efficacement en ne connaissant pas l’âge de vos enfants et la nature des problèmes que vous rencontrez. Pour ce qui est de manger lentement, est-ce vraiment un problème ? Je sais que ma fille mange lentement aussi et, plutôt que vouloir la hâter, je prévois plus de temps pour manger. Le repas est un moment agréable au cours duquel nous en profitons pour discuter et commenter ce que nous mangeons. En revanche, quand elle traîne pour venir à table alors qu’elle sait que c’est l’heure de passer à la table, je lui dis par exemple « Je passe à table. Je préférerais manger avec toi car j’aime bien passer du temps avec toi. Mais c’est maintenant l’heure de manger et, quand moi j’aurai fini de manger, je débarrasserai car l’heure sera passée, que tu sois venue manger avec moi ou pas. »

      En ce qui concerne l’autonomie, vous pourriez l’inciter en le sollicitant sur d’autres tâches (mettre la table par exemple, se déshabiller seul, aider à débarrasser ou à faire le ménage). En prenant de l’assurance et en étant félicité pour ses prises de responsabilités, il aura envie de gagner en autonomie sur tous les plans. Est-ce que vous trouvez que votre deuxième garçon est moins autonome que votre premier au même âge ou avez-vous besoin qu’il soit plus autonome par manque de temps à lui consacrer ? Peut-être que vous avez des attentes trop élevées pour lui ? Ou alors avez-vous eu toujours tendance à faire à sa place pour gagner du temps avec deux enfants à charge ? Dans ce cas, c’est vous qui avez les cartes en main en vous désengageant peu à peu. Mais ce sera difficile de concilier les deux manger seul et rapidement. Quand votre fils commencera à manger seul, il sera forcément plus lent que son grand frère et que vous.

      En espérant avoir pu vous donner quelques pistes, bonne soirée
      Caroline

  1. 15 mars 2016

    […] Vidéo 6 : CNV : comment formuler une requête claire ? […]

  2. 10 avril 2016

    […] Voir cet article : Comment formuler une demande en communication non violente […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *