3 activités ludiques de gestion émotionnelle pour les enfants

3 activités ludiques de gestion émotionnelle (pour éviter que la colère ne dégénère en violence)

La meilleure éducation émotionnelle consiste à aider les enfants à verbaliser leurs émotions, à mettre des mots sur toutes les sortes d’émotions (agréables ou désagréables), à ne pas chercher à les réfréner ou les étouffer. Cependant, la colère n’est pas synonyme de violence. On peut apprendre aux enfants à apprivoiser leurs émotions désagréables et fortes afin que la colère ne dégénère pas en violence.

Ces activités de gestion émotionnelle sont conseillées pour des enfants de 3 à 10 ans.

gestion émotionnelle enfants

1. Le massage qui apaise

Le fait de se masser permet à l’enfant qui a perdu le contrôle de ses émotions de reprendre contact avec son corps et de passer de « hors de lui » à « avec lui ».

On pourra proposer cette activité à l’enfant à partir de 3 ans, en dehors des temps de crise émotionnelle afin de « l’outiller » pour les moments difficiles. On pourra pratiquer avec lui ce massage pour lui montrer les points précis à stimuler et lui apprendre à poser l’huile de massage dans ses mains.

  • Poser 3 gouttes d’huile dans les paumes des mains. Frotter les paumes l’une contre l’autre.
  • Avec le pouce de la main droite, masser l’intérieur de la paume gauche en partant du centre et masser toute la surface de la paume vers les doigts en faisant des cercles.
  • Masser le dessous du poignet en faisant de petits cercles.
  • Refaire avec le pouce gauche qui va masser la paume droite.
  • Masser entre le pouce et l’index chaque doigt de la main opposée, en partant de la paume vers l’extrêmité des doigts.
  • Finir chaque doigt en appuyant bien sur l’extrêmité.
  • Terminer ce massage en massant avec le bout du pouce le dessus de chaque main en partant du poignet vers l’extrêmité de chaque doigt.

Je viens de le pratiquer sur moi… et cela fait un bien fou !

 

2. Le jeu de la cocotte minute (qi qong)

Un enfant peut apprendre à apprivoiser ses émotions fortes et désagréables en reconnaissant les sensations corporelles qui annoncent le basculement de la colère vers la violence.


L’image de la cocotte minute explique bien l’action à mener : on peut utiliser la respiration quand l’énergie déborde. On va faire comme la cocotte minute quand elle monte en température pour éviter d’exploser.

  • La cocotte minute est au début de la cuisson. Se tenir debout et serrer les deux poings l’un contre l’autre contre la poitrine, en inspirant par le nez et en soufflant doucement. Faire cela 3 fois.
  • La cocotte minute monte en température et toussotte pour évacuer le trop plein petit à petit. Inspirer par le nez en serrant les deux poings posés contre la poitrine puis souffler par la bouche en 3 temps pour expirer par saccade. Faire cela 3 fois.
  • Il faut arrêter la cuisson car la cocotte minute siffle comme un train. Inspirer par le nez et souffler par la bouche en se penchant en avant et en saccadant le souffle très rapidement. Recommencer encore 2 fois.
  • Tout au long du processus, on pourra visualiser les différentes étapes de la cocotte minute et s’imaginer être une vraie cocotte minute.

Il est possible de faire ce jeu de la cocotte minute adossé à un arbre ou un rocher dans la nature.

 

3. La mélodie des désirs (musicothérapie)

La musicothérapie peut aider les enfants qui ont du mal à verbaliser leurs émotions, à exprimer leur tristesse, leur frustration, leur colère avec des mots. Cet atelier musical est utile pour réguler une colère qui risque de devenir explosive. Le fait de bouger le corps renforce cet aspect.

  • S’asseoir, prendre une bouteille en plastique et taper en rythme dessus avec un crayon. En même temps, chanter tout ce qu’on a sur le coeur.
  • Se balancer de droite à gauche, d’avant en arrière, toujours en rythme et toujours en chantant.
  • Prendre une cuillère à soupe dans chaque main et continuer à chanter et taper en rythme sur les cuisses. Les cuillères vont rebondir facilement sur les cuisses et les gestes deviendront plus fins, plus maitrisés, peut-être plus lents qu’avec le crayon et la bouteille pour éviter les douleurs corporelles.
  • Inviter quelqu’un à se joindre à cette mélodie qui répondra au rythme avec la bouteille et le crayon.
  • Mettre un terme à cette activité quand les sensations désagréables et les tensions corporelles ont disparu.

 

…………………………………….

Source : Gérer colères et caprices de Gilles Diederichs

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 octobre 2016

    […] ludiques de gestion émotionnelle pour éviter que la colère ne dégénère en violence (ici ou […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *