La fleur de la pleine conscience : une ressource pour diminuer l’anxiété des enfants

La fleur de la pleine conscience : une ressource pour diminuer l’anxiété des enfants

On peut lire sur le site gozen.com que nous pensons à autre chose que ce que nous sommes en train de faire à hauteur de 47% de notre temps. Or penser au passé ou au futur a plus de chance de déclencher de l’anxiété que de porter l’attention sur le moment présent.

Il est possible d’aider les enfants à diminuer leur anxiété en les habituant à revenir au présent quand ils se sentent partir dans des pensées anxieuses. Cela peut se faire à travers des questions portant sur les cinq sens :

  • là en ce moment, qu’est-ce que tu sens comme odeur ?
  • là en ce moment, qu’est-ce que tu entends ?
  • là en ce moment, qu’est-ce que tu vois ?
  • là en ce moment, qu’est-ce que tu sens comme contact sur ta peau ?
  • là en ce moment, qu’est-ce que tu sens comme goût dans ta bouche, avec ta langue ?

Afin d’ancrer ces habitudes, je vous propose de télécharger la fleur de la pleine conscience qui pourra être affichée afin de rappeler aux enfants comment revenir au présent facilement et rapidement.

fleur de la pleine conscience


Télécharger la fleur de la pleine conscience au format PDF :  fleur de la pleine conscience

Pour soulager les enfants anxieux, on pourra leur proposer, une fois qu’ils ont réussi à couper le flot de leurs pensées anxieuses en revenant au moment présent, d’autres outils :

  • respirer lentement comme pour souffler sur un bol de soupe chaud

 

  • boire un verre d’eau fraîche en pleine conscience (en sentant le contact du verre dans les mains, le froid du verre sur la peau, l’eau dans la bouche puis le liquide qui descend dans la gorge)

 

  • faire un câlin avec une personne proche/ un animal/ une peluche

 

  • regarder des photos agréables montrant des scènes d’amour/ de tendresse/ de complicité et/ou se souvenir de moments agréables où le besoins de soutien, de compréhension, d’acceptation étaient satisfaits

 

  • recadrer les pensées au sujet du stress : envisager le stress comme un ami qui prévient de ce qui est important, de ce qui compte (en transformant la peur en désir) et se poser des questions à soi-même sur les pensées (est-ce que ma pensée est vraie ? est-elle bien vraie ? -> un livre pour enfant qui peut les aider à recadrer leurs pensées : Tigrou-Tigrou : est-ce bien vrai ?)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *