Parler les 5 langages d’amour avec les enfants (offrir des manifestations d’amour qui remplissent le réservoir affectif)

Parler les 5 langages d’amour avec les enfants (offrir des manifestations d’amour qui remplissent le réservoir affectif)

Parler les 5 langages d'amour avec les enfants

Gary Chapman est à l’origine du concept des 5 langages d’amour. Il part d’un postulat fort : les gens parlent différents langages d’amour et ils ne le savent pas Il estime que deux conjoints peuvent avoir des langages d’amour aussi différents que le français et le chinois, de même qu’un parent et son enfant.

Selon lui, il existe cinq langages d’amour :

1.Les paroles valorisantes

2.Les moments de qualité

3.Les cadeaux

4.Les services rendus

5.Le toucher physique

Le langage d’amour d’un enfant peut être différent de celui de ses parents et des frères et sœurs peuvent avoir des langages d’amour différents entre eux. Gary Chapman estime que, si nous voulons combler les besoins affectifs des enfants, nous devons découvrir leur langue de prédilection et la leur parler régulièrement. C’est le meilleur moyen de remplir leur réservoir émotionnel.

Chapman ajoute que les enfants ont besoin des cinq langages d’amour mais que leur besoin de recevoir des manifestations d’amour dans leur langue « maternelle » est le plus important.

Lire cet article : Comment découvrir le langage d’amour d’un enfant ?

Une fois le langage d’amour principal d’un enfant identifié, nous pouvons réfléchir à divers moyens de lui « parler » ce langage à travers des manifestations d’amour qui en découlent.

1.Les paroles valorisantes

Les mots d’affection, d’amour, les encouragements, les remerciements, les mots qui traduisent la reconnaissance et la compréhension nourrissent l’estime de soi des enfants et construisent leur sécurité intérieure.

Les enfants se sentent aimés, compris, entendus, reconnus, utiles quand ils entendent des mots du type :

2.Les moments de qualité

Les moments sont perçus comme de qualité par les enfants quand l’attention est portée exclusivement sur les enfants, dans un temps qui leur est consacré sans distraction. Ces moments de qualité sont comme des cadeaux qui traduisent le fait que le parent estime que son enfant est assez important pour qu’il lui consacre du temps. L’attention est un pur acte d’amour.

Le réservoir affectif de l’enfant est rempli par le simple fait de savoir que son parent choisit, par amour, de passer du temps exclusif avec lui.

Ce n’est pas tant l’activité qui compte que la disponibilité mentale offerte. Cela peut passer par :

  • dédier un temps spécial à l’enfant sous forme de rituel (au moment du coucher, une activité commune à deux le samedi matin…),
  • bloquer un temps dédié dans l’agenda et s’y tenir,
  • prendre le temps de s’émerveiller ensemble (regarder les étoiles, s’arrêter sur le chemin du retour de l’école pour observer des insectes, ramasser des mûres sauvages, s’amuser à nommer – ou inventer des noms – aux végétaux…),
  • faire une activité commune (dessiner ou colorier sur une même feuille, chanter ou danser ensemble à la maison, bavarder en faisant traîner le petit déjeuner ou le goûter, offrir une lecture offerte même à des enfants qui savent déjà lire, bricoler…),
  • inclure les enfants dans les activités domestiques (cuisiner, jardiner, laver la voiture, coudre…),
  • partir se promener dans la nature sans but précis, juste le plaisir d’être ensemble et de parler,
  • quand l’enfant se fait insistant, soit arrêter l’activité en cours pour l’écouter vraiment, soit lui exprimer clairement qu’on n’est pas assez disponible mentalement pour l’écouter mais qu’on finit ce qu’on est en train de faire pour pouvoir écouter pleinement ce qu’il a d’important à nous dire ,
  • faire des blagues,
  • jouer ensemble (quelle que soit la nature du jeu), aller à la ludothèque,
  • lire des livres, aller à la médiathèque.

langage amour enfants

3.Les cadeaux

Recevoir des cadeaux investis d’une forte change émotionnelle par celui ou celle qui l’offre peut être une manifestation d’amour importante. Il ne s’agit pas ici de faire l’apologie des cadeaux mais d’insister sur l’investissement émotionnel et l’aspect durable, tangible, « touchable » des cadeaux.

Les cadeaux n’ont pas besoin d’être des cadeaux chers, des objets « gros » (le sentiment d’être aimé de l’enfant n’est pas proportionnel à la taille ou au poids du cadeau). Ils peuvent prendre la forme d’une fleur trouvée jolie et ramassée exprès pour l’enfant, d’un caillou avec une forme originale et donc unique, d’une barrette donnée par une mère à sa fille parce qu’elle la trouve jolie, d’un sac de billes ayant appartenu au parent donné à l’enfant, une poupée cousue main…

Cela peut également passer par le fait d’offrir aux enfants des petits objets qui complètent sa collection (je me souviens que, plus jeune, je faisais la collection des tortues – initiée par des copines de collège en hommage à la tortue Caroline de Boule et Bill – et chaque fois que quelqu’un m’offrait une tortue, c’était pour moi une marque d’amour surtout quand la tortue était originale – un savon, une coque de noix, une gomme, en pierre de lave…).

Les cadeaux peuvent également prendre la forme de photos et albums photos, de cadeaux faits maison (mon oncle a récemment offert une peinture qu’il avait faite à ma fille et elle était ravie), d’un livre, d’un vêtement, d’une pâtisserie à la boulangerie (j’ai des souvenirs très fort de mon père qui revenait avec des mignardises pou le dessert les dimanches midis)…

4.Les services rendus

Un enfant dont le langage d’amour maternel est celui des services rendus va souvent demander à ce que son parent lui répare un jouet, lui recouse un vêtement, l’aide à faire quelque chose, va vouloir participer à la réparation d’objets…

Ces types de demande manifestent le besoin d’une marque d’amour à travers un service rendu.

Témoigner de l’amour à travers des services rendus peut passer par :

  • préparer le repas préféré de l’enfant,
  • répondre favorablement aux demandes d’aide de l’enfant (faire ensemble et encourager, donner de la confiance plutôt que faire à la place),
  • surprendre l’enfant en lui proposant quelque chose qu’il aime faire sans qu’il s’y attende,
  • brosser ses cheveux avec tendresse,
  • décorer sa chambre, réorganiser sa chambre selon ses goûts.

5.Le toucher physique

Les enfants ont la langue d’amour maternelle est le toucher physique seront plus nourris affectivement par un contact que par un mot, une attention ou un jouet.

Une petite remarque au sujet du toucher : bien que l’enfant aime le contact, il reste important de respecter son corps et de s’abstenir quand il n’a pas envie d’être touché. Une manifestation d’amour par le contact peut tout simplement passer par le fait de rester assis (ou debout) à côté de l’enfant (par exemple, lire un livre sur le canapé à côté de lui quand il joue à un jeu vidéo ou même le regarder jouer).

Les marques d’amour par le toucher sont nombreuses et variées : bisous, câlins (et même câlin de groupe !), caresses, massages, jeu de contact (Twister, faire l’avion, jeux de chahut, bataille de pouces, « check » – à inventer, c’est encore mieux ! nous, on adore le « check check meuh meuh »).

5 langages amour enfant

Remplir le réservoir d’amour d’un enfant passe par le fait que ce dernier se sente aimé. Ce qui compte est ce qu’il perçoit et ressent plus que ce que l’autre (le parent en l’occurrence) a l’impression d’envoyer. Remplir le réservoir d’amour d’un enfant en parlant son langage d’amour maternel ne viendra pas à bout de toutes les difficultés mais plus le réservoir affectif est plein, moins l’enfant est irritable et plus le lien parent/ enfant fort et sain.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.