Émotions : quand c’est plus fort que lui (un livre pour l’éducation émotionnelle des 3-11 ans)

Émotions : quand c’est plus fort que lui (un livre pour l’éducation émotionnelle des 3-11 ans)

Présentation de l’éditeur

emotions quand cest plus fort que luiUne priorité grillée au toboggan met votre enfant dans tous ses états ? Un Lego® qui refuse obstinément de s’emboîter le fait voir rouge ? Une remarque de la maîtresse le plonge dans l’angoisse ? Un « T’es plus mon copain » le transforme en madeleine ? Petits tracas ou gros soucis, ces événements du quotidien créent chez l’enfant de vives émotions. Et pour cause…

Que faire quand l’enfant est débordé pas ces émois ? Comment réagir sans sombrer nous-mêmes dans le plus profond désarroi ? Que faut-il comprendre de son état ? Comment accompagner ce qui nous semble parfois complètement insensé ?

Catherine Aimelet-Périssol et Aurore Aimelet nous proposent des outils simples et efficaces pour redonner du sens aux émotions de l’enfant, les accueillir, les comprendre et les apprivoiser. En apprenant à écouter le message qu’elles nous transmettent, nous serons plus respectueux de notre propre nature. Et donc de celle de nos enfants.

Un livre illustré indispensable et bienveillant avec décryptage et conseils pour toute la famille

Les points forts

J’aime beaucoup le travail de Catherine Aimelet-Périssol dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur le blog. Catherine Aimelet-Périssol est médecin et psychothérapeute. Elle est spécialiste des émotions et a écrit ce livre pour aider les parents à comprendre la logique émotionnelle des enfants (mais aussi des adultes au passage… d’une pierre deux coups !).

livre comprendre émotions enfants

Cet ouvrage s’articule autour de 7 grands chapitres :

  • Changer de point de vue sur les émotions des enfants
  • Comprendre ce qui se passe dans le cerveau et le corps de l’enfant
  • Redonner du sens à l’émotion humaine
  • Identifier ce qui se passe chez les parents face à un enfant en proie à des émotions fortes
  • Repérer, nommer et apprivoiser les émotions des enfants avec bienveillance
  • Réagir à chaud
  • Accompagner les enfants très émotifs et sensibles sur le long terme

Catherine Aimelet-Périssol rappelle qu‘on ne se débarrasse pas des émotions (bien qu’on soit tenté de le faire parce que celles des enfants peuvent être franchement embarrassantes au quotidien, voire carrément insupportables de notre point de vue d’adultes).

Face au comportement ému de l’enfant, face à sa panique, son agressivité, sa détresse ou sa surexcitation, là, tout se brouille : nous cherchons immédiatement une solution à ce qui nous paraît faire obstacle au beau projet. Une solution anti-émotion. – Catherine Aimelet Périssol

Tout l’enjeu du livre est donc de nous amener à comprendre en quoi les émotions sont des signaux et des solutions plus que des problèmes et comment nous pouvons apprendre à être à l’écoute de ce que vivent les enfants.

livre émotion enfants parents

J’ai beaucoup apprécié la mise en page de ce livre grâce aux récapitulatifs des idées clés à la fin de chaque chapitre, aux nombreux témoignages de parents issus de la pratique de Catherine Aimelet-Périssol mais surtout grâce à l’approche résolument pratique et ancrée dans le quotidien qui délivre des pistes applicables en fonction des différentes situations et émotions que chaque parent a vécu un jour ou l’autre.

livre éducation émotionnelle enfants


Chaque émotion primaire est décrite à la fois dans sa dimension théorique (pourquoi les enfants éprouvent-ils de la peur, de la colère, de la tristesse ou encore de la joie ?) et dans sa dimension pratique (comment faire face aux explosions émotionnelles ? comment développer l’intelligence émotionnelle des enfants ? comment apprivoiser l’anxiété ou l’excitation ?).

livre catherine périssol émotions enfants

Par exemple, Catherine Aimelet-Périssol propose quelques pistes pour accueillir et accompagner les peurs des enfants. Elle rappelle qu’il vaut mieux tenir compte de la peur et avancer AVEC elle plutôt que chercher à nier l’émotion ou l’événement (« n’aie pas peur »), dédramatiser (« Tu as peur pour rien »), juger (« c’est nul d’avoir peur/ c’est pour les bébés ») ou encore chercher des solutions à la place de l’enfant (« je vais demander à… de… »).

L’autrice aborde également la tristesse de l’enfant qui vient réveiller automatiquement la nôtre. Il est possible que cette tristesse nous brise le coeur et nous amène à tout faire pour la faire cesser plutôt que l’accueillir et la laisser s’exprimer. Pour certains parents, il est également possible que la tristesse d’un enfant renvoie à une souffrance d’enfance, quand leur propre tristesse était niée et que cela les empêche d’être émotionnellement disponibles pour celle de leurs enfants dans le présent. Catherine Aimelet-Périssol sugggère alors quelques pistes pour accueillir et accompagner la tristesse momentanée d’un enfant (par exemple, suite à la déception de ne pas avoir été invité à un anniversaire, suite à un rejet par un ami, suite au départ d’un voisin apprécié, suite à l’échec dans une compétition sportive ou une mauvaise note…) parmi lesquelles :

  • Lui signifier que la tristesse est normale et naturelle, que c’est l’émotion de la perte, de la séparation, de l’échec.
  • Pratiquer l’écoute active en reformulant sans juger ce que l’enfant ressent et en mettant des mots sur les différentes dimensions de l’émotion : « Tu es tellement triste que tu as envie de pleurer, c’est comme si tout était serré en toi, tu as l’impression d’avoir le coeur vide et tu te sens seul comme abandonné et nul. Ça fait mal dans ton coeur et c’est vrai que c’est difficile. »
  • Lui proposer de fermer les yeux et de se mettre à l’écoute de son corps, de ses sensations : « Comment respires-tu ? Est-ce que c’est plus rapide que d’habitude ? Est-ce que la respiration est difficile ? Comment ça fait la tristesse dans ton corps ? Est-ce qu’il y a un endroit bloqué, contracté ? Où est-ce que la peine est dans le corps ? »
  • Offrir à l’enfant triste un soutien physique (une pleine présence, une attention non distraite, des caresses et câlins si l’enfant les accepte), une présence bienveillante, solide et fiable (la tristesse est OK, elle est là et c’est OK d’être triste, la tristesse est comme une visiteuse qui est là le temps de déposer son message et qui finira par repartir).

Par ailleurs, Catherine Aimelet-Périssol insiste sur le fait que c’est en mieux comprenant nos propres émotions d’adultes, en apprivoisant nos sur-réactions émotionnelles face à nos enfants que nous serons capables d’accompagner efficacement ces derniers dans le développement de leur intelligence émotionnelle. On retrouve donc dans le livre des conseils pour apprivoiser nos propres émotions face à celles de nos enfants et leur transmettre des attitudes émotionnellement alphabétisées.

Si vous parvenez à percevoir le choc, le grain de sable, l’émotion de l’enfant qui vous a bouleversé, il vous suffira ensuite de vous laisser traverser par la vôtre. Car, aussi douloureuse soit-elle, violente parfois, une émotion ne dure pas. Enfin… elle dure deux minutes seulement ! – Catherine Aimelet-Périssol

 

En résumé, le titre est un peu réducteur dans le sens où ce livre est un compagnon idéal pour comprendre les mécanismes émotionnels humains à la fois des adultes et des enfants. Plus nous gagnons en intelligence émotionnelle, plus nous sommes capables d’accompagner nos enfants sur ce chemin. Objectif réussi avec cet ouvrage clair, synthétique et rigoureux à la fois.

…………………………………………………………………….

Émotions : quand c’est plus fort que lui ! Aider son enfant de 3 à 11 ans à bien grandir de Catherine Aimelet-Périssol (éditions Leduc S) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Émotions :quand c’est plus fort que lui  sur Amazon ou sur Decitre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.