Matérialiser les étapes de la Communication Non Violente au sol pour les enfants

Matérialiser les étapes de la Communication Non Violente au sol pour un temps de pause avec les enfants

Un outil pour intégrer le processus de la CNV en classe ou à la maison

Fabienne Poscia est formatrice en Communication Non Violente (CNV) et a été enseignante. Elle raconte dans cette conférence qu’elle avait créé des outils pour intégrer le processus de la CNV dans sa classe.

Elle avait reproduit les symboles des étapes de la Communication Non Violente sur des grands cartons découpés et les avait placé au sol afin de permettre aux enfants de clarifier ce qui se passait en eux et de prendre le temps de formuler des demandes claires en cas de conflits ou de disputes. En effet, pour Fabienne Poscia , la communication non violente est une invitation à la lenteur.

Les 4 étapes de la CNV :

schema-la-communication-non-violente

Il est possible de reprendre les pictos de ces étapes et de consacrer un endroit de la classe ou de la maison à cet espace de clarification de ce qui se passe en nous. Les adultes comme les enfants pourraient s’y rendre quand ils se sentent débordés par leurs émotions fortes et qu’ils ont besoin d’un temps de pause pour faire le point sur leurs émotions et leurs besoins.

L’idée est de marcher sur chaque étape et de passer à la suivante seulement une fois que l’étape en cours a été clarifiée :

  1. je me place sur la première étape et je clarifie ce qui se passe dans ma tête : qu’est-ce que je me raconte ? qu’est-ce qui s’est passé (comme si une caméra avait filmé la scène)?
  2. je me déplace sur la deuxième étape et je fais le point sur mes émotions : qu’est-ce que je ressens ? comment ça se passe dans mon corps ? est-ce que je ressens plusieurs émotions en même temps ? où est-ce que je les sens ?
  3. je me déplace sur la troisième étape et je prends conscience de mes besoins insatisfaits qui ont besoin d’être nourris : à quoi j’accorde de la valeur ? de quoi ai-je besoin ? qu’est-ce qui n’est pas nourri en moi ?
  4. je me déplace sur la quatrième étape et je prends le temps de formuler une demande claire en langage positif et réalisable rapidement : qu’est-ce que je veux (plutôt que ce que je ne veux pas) ? qu’est-ce que j’attends de l’autre ? à quoi je veux arriver à la fin ? est-ce que je me sens capable de formuler une demande sans agressivité ? laquelle ?

Cela nécessite d’avoir fait en amont un travail de sensibilisation aux émotions et au processus de la CNV. Vous trouverez des ressources à ces liens pour ce travail :

10 outils pour accompagner les enfants dans la découvertes des émotions

Gratuits : 3 jeux pour familiariser les enfants avec la Communication Non Violente

Par ailleurs, le marquage au sol peut être accompagné d’une roue des émotions afin d’accompagner le travail de clarification sur les émotions et les besoins.

roue des émotions

Il est possible d’utiliser cette approche pour des médiations. Il peut alors être utile d’avoir deux bonshommes matérialisés au sol : quand un enfant est seul, il choisit l’un ou l’autre des chemins et quand deux enfants sont impliqués et ont besoin de démêler ce qui se passe en eux, ils peuvent cheminer en même temps afin de se parler de coeur à coeur, chacun à leur tour de leurs besoins, de leurs émotions et de leurs demandes jusqu’à ce qu’une solution commune soit trouvée.

Télécharger les affichages :  affichage au sol communication non violente 

symboles cnv sol classe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *