La plasticité cérébrale chez les enfants en vidéo

La plasticité cérébrale chez les enfants en vidéo

Qu’est-ce que la plasticité cérébrale ?

C’est un processus continu et dynamique de création, de renforcement et d’élimination de connexions synaptiques. Ce processus commence avant la naissance et se poursuit avec beaucoup de puissance les premières années de la vie pendant lesquelles il pose les fondations de l’architecture cérébrale. La plasticité diminue ensuite progressivement, avec une baisse très nette à la puberté. Mais elle se poursuit tout de même à l’âge adulte. Le cerveau continue constamment de créer de nouveaux circuits, et c’est ce qu’il fait pendant que vous lisez cet article.

Que doit-on retenir ?

Que nous possédons un fonctionnement cérébral exceptionnel, mais aussi puissant que soit ce mécanisme plastique, il est conditionné par l’environnement extérieur. La première période de la vie est donc en cela à la fois une période de grande opportunité et de grande vulnérabilité. Chaque expérience compte : positive ou négative. Face à cela, un impératif social émerge : nous, adultes, avons la responsabilité de fournir à l’être humain qui vient de naître les conditions qui lui offrent le meilleur, et qui lui évitent le pire.

Une vidéo de Céline Alvarez :

 

Pour aller plus loin, lire l’article « Plasticité cérébrale – pour le meilleur ou pour le pire. » http://bit.ly/1FuYvyV

Blog : lamaternelledesenfants de Céline Alvarez

Dans les 5 premières années de la vie des enfants, 700 à 1000 nouvelles connexions neuronales se créent par seconde. Le cerveau de l'enfant possède 10 fois plus de connexions neuronales que le réseau internet mondial de liens hypertextes : 1 millions de milliard de connexions synaptiques

Dans les 5 premières années de la vie des enfants, 700 à 1 000 nouvelles connexions neuronales se créent par seconde. Le cerveau de l’enfant possède 10 fois plus de connexions neuronales que le réseau internet mondial de liens hypertextes : 1 millions de milliard de connexions synaptiques !

 

plasticité cérébrale des enfants

 

élagage synaptique

Grandir, c’est perdre plus de 2/3 des connexions synaptiques et devenir expert du tiers le plus utilisé. L’être humain devient spécialiste des comportements qu’il a régulièrement perçus et vécus. C’est l’élagage synaptique. Le cerveau conserve les connexions des expériences les plus fréquentes.

 


la plasticité cérébrale

Notre responsabilité d’adultes en contact avec des jeunes enfants est très grande car ce sont nos choix et nos habitudes qui vont renforcer certains connexions et en éliminer d’autres.

 

neurones des enfants

L’expérience précoce est inscrite dans nos corps.

 

la plasticité cérébrale chez l'enfant

Nos habitudes structurent directement le cerveau de l’enfant. Le cerveau des enfants se nourrit de nous et du monde !

plasticité cérébrale vidéo

 

Le cerveau reste plastique tout au long de la vie. Il est comme une forêt : si on marche plusieurs fois dans le même sentier, un chemin va progressivement se créer. Dans le cerveau, il y a création de sentiers de communication entre les neurones. Ces sentiers (connexions neuronales) deviennent de plus en plus efficaces et mènent à l’automatisation des processus liés à une certaine tâche et donc à la résolution plus faciles de certains problèmes.

Mai si on ne marche pas pendant un bon bout de temps dans les sentiers créés par la forêt, la végétation reprend sa place. Les réseaux de neurones non utilisés finissent par se déconnecter progressivement.

La plasticité cérébrale expliquée aux enfants dans une animation simple à ce lien :

neuroplasticité expliquée aux enfants

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 5 septembre 2016

    […] Compendre la plasticité cérébrale et l’élagage synaptique […]

  2. 11 mai 2017

    […] s’intéresse particulièrement au concept de « plasticité cérébrale« , c’est à dire la capacité qu’a le cerveau de s’adapter en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *