6 précautions à prendre avec les compliments

Encouragement et estime de soi des enfants

précautions avec compliments enfants

Faber et Mazlish donnent des conseils pour encourager afin d’augmenter l’estime de soi des enfants (plutôt que complimenter).

Rendons-nous compte qu’en plus de la nourriture, de l’abri et des vêtements, nous avons une autre obligation envers nos enfants : celle de souligner leurs bons coups. Le monde entier leur dira haut et fort ce qui ne va pas chez eux. Notre travail consiste à leur faire reconnaître leurs qualités et leurs talents.

Décrire ce que nous voyons

Je vois que…

Et quand tu as…

Je remarque que…

Tu sais faire…

Tu as découvert que quand tu fais cela, il se passe ceci.

Il y a…

 

Décrire le processus, le travail, les efforts

Tu as fait… et…

Cela t’a demandé beaucoup d’efforts et de travail et tu as réussi à…

C’était difficile et tu as atteint ton objectif.

Ce succès représente des mois/jours/heures passés à…

 

Décrire ce que nous ressentons

Je suis ému(e) quand…

J’aime particulièrement… parce-que…

Ça me rend joyeux(se) de voir que…

Je me sens…

 

Résumer en un mot le comportement digne de louanges

Tu as fait ça et ça. C’est ce que j’appelle de la/du…

On appelle ça…

 

6 précautions à prendre avec les compliments

1.S’assurer que l’encouragement est approprié à l’âge et aux capacités de l’enfant

Quand un jeune enfant entend avec enthousiasme « Je vois que tu te brosses les dents tous les jours« , il se sent fier de lui. La même chose dite à un adolescent peut être insultant.

 

2.Éviter de souligner les faiblesses ou les échecs du passé

-Tu as finalement réussi à…

-Je ne pensais jamais que tu arriverais à…

Il est toujours possible de formuler des encouragements qui mettent l’accent sur les forces actuelles de l’enfant :

-J’aime la façon dont tu as…

-C’est un plaisir de te regarder/ t’écouter…

-Tu as beaucoup travaillé et c’est la récompense de tous tes efforts.

 

3.Être conscient du fait qu’un enthousiasme excessif peut interférer avec le besoin d’accomplissement personnel des enfants

Les encouragements répétés, enthousiastes peuvent être perçus comme une pression par les enfants (« il faut que je sois à la hauteur », « les attentes de mes parents sont plus élevées que les miennes »).

 

4.Toute activité décrite et encouragée sera répétée

Le compliment descriptif invite à la répétition et stimule grandement l’effort. A nous de les utiliser à bon escient pour encourager les comportements souhaités/ souhaitables !

 

5.Le piège du « je le savais! » et de « c’est facile, tu verras! »

Quand un adulte dit à un enfant qui vient de réussir quelque chose « J’ai toujours su que tu en étais capable !« , il souligne sa propre omniscience plutôt que le succès de l’enfant. Ce dernier peut même se dire : « Comment pouvait-il le savoir alors que je l’ignorais moi-même ? »

C’est le même principe pour « C’est facile, tu verras ! » : ces mots maladroits sont plus décourageants qu’encourageants.

 

6.Ne pas minimiser la détresse face à un échec

Face à un échec, plusieurs réactions peuvent être utiles et aidantes :

  • reconnaître et accueillir les émotions : « Cela doit être frustrant  d’avoir travaillé si dur et de constater que le résultat/la note n’est pas à la hauteur de tes espérances« 
  • considérer les erreurs comme une partie importante de l’apprentissage : « Tu as découvert que…/ tu as appris que… »
  • accepter d’apprendre de nos propres erreurs pour proposer un modèle d’état d’esprit en développement

 

……………………………………………………………………………………

Source : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adèle Faber et Elaine Mazlish (Editions du Phare)

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *