10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre efficacement

Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes :

  • comment faire pour relire efficacement ?
  • comment éviter de bachoter ?
  • comment mémoriser durablement ?
  • quelles sont les méthodes efficaces pour réviser ?
  • comment apprendre autrement ?

apprendre réviser mémoriser

Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Ça me saoule, du coup j’y passe trois heures et je retiens rien de toute façon ! ». Forcément, peu de personnes leur explique COMMENT relire leurs leçons et réviser efficacement ! Au final, ils sont nombreux à appréhender les devoirs et les révisions comme une tâche ennuyeuse, obligatoire, sans saveur : en bref, la grosse corvée… Dans ces conditions, sans plaisir ni intérêt et encore moins de projet, comment ces enfants (et adolescents) peuvent-ils apprendre ?

Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ?

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre efficacement

1. Parler de l’information à quelqu’un d’autre

Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. Cela peut aussi consister à (se) poser des questions sur le sujet pour l’approfondir.

J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions.

 

2. Les flash-cards

Les flash cards sont des cartes dont le recto et le verso indiquent deux informations en rapport, souvent la question et la réponse (par exemple, 7×9 au recto et 63 au verso, une image et sa traduction dans une lange étrangère). Le fait de fabrique soi-même des flash-cards afin de s’auto-tester renforce le processus d’apprentissage.

 flash card

Pour en savoir plus sur les flash cards, vous pouvez lire cet article : Technique de mémorisation et méthode de travail, les flash cards.

 

3. La création d’images mentales et d’histoires

Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. L’idéal est même d’inventer une histoire à partir d’une liste de mots à mémoriser. Dans son livre Objectif Mémoire, Hélène Weber raconte une histoire pour se souvenir du nom des planètes dans l’ordre :

Un superbe SOLEIL a près de lui un petit thermomètre au MERCURE. Le soleil a si chaud que le thermomètre éclate et que les petites billes de métal liquide roulent devant vous.

Curieuse et amusée, une petite jeune femme que vous imaginez belle, voluptueuse et dégageant un doux parfum vient vers vous. Et comment s’appelle cette jolie déesse ? VENUS !

Vénus joue, s’amuse avec les billes de mercure. Elle prend forme devant vous et finalement lance au loin l’une des billes de mercure qui atterrit avec un « boum » retentissant au milieu de votre jardin : sur TERRE.

Mais la bille est légère et de votre jardin, elle rebondit dans celui de votre voisin. Votre voisin est petit, colérique et hargneux. Et qui est le dieu de la guerre ? MARS.

Mars est prêt à bondir sur vous pour vous terrasser. Mais il est stoppé dans son élan par un géant tellement grand et puissant qu’il en fait trembler toute la terre autour de vous. Vous levez les yeux vers ce géant qui est aussi votre meilleur ami : une mèche de ses cheveux glisse sur son front, formant le « J » de JUPITER : le roi des dieux.

Sur le tee-shirt de Jupiter, vous apercevez le mot SUN (soleil en anglais), qui forme le début des noms des trois planètes suivantes : SATURNE, URANUS et NEPTUNE.

Jupiter rit à gorge déployée. A ses pieds accourt le petit chien de Walt Disney : PLUTO(N).

Mathieu Protin livre quant à lui en vidéo ses trucs et astuces pour retenir les tables de multiplications à base d’imagination et de petites histoires humoristiques. Je vous invite à lire cet article pour en comprendre le principe : Les 4 clés de la mémorisation efficace : à tester avec vos enfants.

technique de mémorisation des tables de multiplication

 

4. Illustrer avec des exemples concrets, des pictos ou des schémas

Une information comprise est plus facilement mémorisée puisqu’elle est explicable avec ses propres mots. Mais pour comprendre une information, il faut être capable de l’illustrer que ce soit avec des phrases exemples, des pictos ou des schémas.

Phrases exemples

La jeune fille de 5° à qui j’apporte mon aide devait mémoriser une liste de 5 mots par cœur, dont « caduque ». Elle était capable de me réciter la définition à peu près par cœur mais je sentais bien qu’elle n’en avait pas compris le sens. Je lui alors demandé un exemple d’utilisation de ce mot et après un long moment d’hésitation, elle m’a répondu : »du jambon périmé est caduque. » J’ai donc repris la définition avec elle, je lui ai donné un exemple auquel je pensais (le Minitel) sans le lui imposer si elle préférait en trouver un autre et elle a fini par me dire : »Mais en fait, caduque ça veut dire passé de mode. » Bingo, le déclic s’était fait !

Pictos d’illustration

Il y a un village proche de chez moi dans lequel se trouve un zoo connu pour son emblème : un gorille qui a été élevé presque comme un enfant par les propriétaires. J’ai rencontré une personne qui habitait dans ce village et, pour me rappeler de l’endroit où elle vivait, je l’ai dessiné à côté de son nom écrit… et à chaque fois que je pense à cette personne, j’imagine un petit gorille dans ma tête :-).

apprendre réviser mémoriser

« Un schéma vaut mille mots. »

Toujours avec mon élève de 5°, nous travaillions sur la notion de réchauffement climatique. Or je me suis aperçue qu’elle avait du mal à apprendre la définition des gaz à effet de serre. Je l’ai donc questionnée sur le cours et ce que la prof en avait dit. Réponse : »Rien, elle nous a juste dit de recopier la définition du livre. » Afin de partir de ses représentations mentales, je lui ai demandé d’exprimer en un schéma ce qu’étaient pour elle les gaz à effet de serre. A partir de ce schéma (qui représentait tout de même une centrale nucléaire comme unique source du réchaufement climatique…), nous sommes passées par les grandes inondations de New York et de La Nouvelle Orléans, par le tsunami de Fukushima, par la possible disparition des Seychelles, par les voitures électriques avant d’aboutir à un schéma correct.

Le sketchnote

Je vous invite à lire cet article pour comprendre comment intégrer pictos et schémas lors de la prise de note en classe ou lors de la mémorisation des leçons : Sketchnote : une prise de note graphique et visuelle à tester avec les élèves.

Le sketchnote peut être introduit en classe par les enseignants en tant qu’outil de présentation d’une leçon et/ou en tant qu’outil de prise de note pour les élèves.

sketchnote pensée visuelle

 

Le lapbook

Un lapbook est une sorte de livret décoré et personnalisé qui reprend des éléments autour d’une notion étudiée, sous forme de dessins, de tableaux, d’écrits, d’images, de collages et de graphisme en tous genres.

L’objectif est de résumer des informations sur un sujet et de les organiser avec des moyens mobiles : des rabats, des pochettes, des roues, des languettes à tirer, des volets, des enveloppes, des posts it…  A chaque forme et à chaque mobile correspond une notion.

lapbook

Les lapbooks sont colorés pour un rendu plus agréable à consulter et une meilleure organisation des éléments.

Plus d’informations pour les étapes de réalisation d’un lapbook dans cet article : Le lapbook, un support d’apprentissage et de révision ludique et efficace.

 

 5. Transformer la leçon sous forme de Mind Map

Relire une leçon ne veut pas dire « juste » relire mais aussi la transformer de manière personnelle pour l’intégrer et la comprendre. Passer une leçon sous forme de Mind Map est un moyen de relecture efficace car cela nécessite de sélectionner les informations importantes, de penser à l’agencement des branches de la carte mentale, de synthétiser les informations sous forme de mots clés, de réfléchir à des pictos d’illustration.

Mind map des questions ouvertes

Mind map des questions ouvertes – atelier de pédagogie positive (La fabrique à bonheurs)

Vous trouverez une description complète des Mind Maps (ou cartes mentales) ainsi que la méthodologie pour les construire à ce lien : Mieux comprendre et mieux apprendre avec le Mind Mapping®

 

6. La technique de l’arrosage

Qu’est-ce qui est le plus efficace pour arroser une pelouse ? L’arroser pendant 90 minutes une fois par semaine ou bien trois fois 30 minutes ? C’est pareil pour les apprentissages : il vaut mieux privilégier des séances courtes et espacées que des longues séances intensives. L’énergie du cerveau est alors tellement mobilisée pour rester concentré qu’il ne reste plus assez d’énergie pour le processus de mémorisation.

 

7. Attendre deux ou trois jours avant de revenir sur l’information

Certaine études ont même montré qu’il est plus efficace de revenir sur une leçon plusieurs jours après la première mention en classe. On pourrait donc se passer de cette fameuse assertion : « Relis tes leçons le soir-même ! » et attendre deux ou trois jours.

8. Associer des mots à apprendre par coeur à des bruits, des endroits ou des mouvements

Des indices contextuels peuvent aider la mémorisation. Comme démontré dans l’atelier de pédagogie positive que j’ai suivi, la spatialisation (ou technique des loci) utilise la mémoire des lieux et permet d’apprendre avec son corps et sa tête :

  • l’information est déposée quelque part de manière spatiale,
  • on associe mentalement le mot à l’endroit,
  • chaque information (ou chaque vers d’une poésie par exemple) est déposée dans une pièce de la maison ou attachée à un objet : l’enfant se met en mouvement pour réellement déposer l’information,
  • à chaque récitation ou mémorisation, l’apprenant refait le chemin dans l’ordre en revoyant mentalement le mot associé à chaque endroit et le dit à haute voix, 
  • au moment de la restitution, l’enfant peut visualiser mentalement la pièce ou l’objet et ses déplacements.

En complément, je vous conseille cet article : 14 outils indispensables pour apprendre.

 

9. Les intervalles idéaux pour réviser selon le temps restant avant l’évaluation

Dans une étude menée en 2008 sur 1 300 étudiants à l’Université de Californie, des scientifiques ont déterminé les intervalles optimaux pour apprendre une information. Si l’évaluation est dans une semaine, il vaut mieux prévoir deux séances de travail espacées de un ou deux jours. Par exemple, pour une évaluation vendredi, étudier le lundi et réviser le jeudi serait la meilleure solution.

 

10. Le rôle du sommeil

Le cerveau traite et structure l’information pendant la nuit.

Les neuroscientifiques insistent sur le rôle joué par le sommeil dans cette phase de répétition et de consolidation. Ils affirment qu’après une période d’apprentissage, une période de sommeil, même courte, améliore

  • la mémoire
  • la généralisation
  • la découverte de régularités

L’amélioration du sommeil peut être une intervention très efficace pour remédier à des problèmes d’apprentissage.


 

Des livres lus et approuvés pour apprendre, mémoriser et réviser efficacement :

Source : Better ways to learn par Tara Parker-Pope - http://well.blogs.nytimes.com/2014/10/06/better-ways-to-learn/?_php=true&_type=blogs&_r=0

Vous aimerez aussi...

39 réponses

  1. Jovette dit :

    très bon support pour aider les enfants

  2. Migeot Dominique dit :

    Merci pour tout ce qui peut me conforter dans les apprentissages de mes élèves

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      merci pour votre message !

      Je suis ravie de pouvoir apporter une modeste contribution :-).

      Bonne journée
      Caroline

  3. molteni dit :

    Très bon site enfin de bonnes infos à diffuser pour nos enfants..
    merci

    • Caroline dit :

      Bonsoir,

      merci pour votre mot gentil !
      Il en existe d’autres. J’aime beaucoup notamment Ensemble Naturellement, Education relationnelle ou encore Education Joyeuse. Je vous laisse les découvrir si vous souhaitez d’autres sources à propos de l’éducation positive et bienveillante :-).

      Bonne soirée
      Caroline

    • mury dit :

      h hhh g 12 ans et je trouve que ses un bon site pour apprendre les controle

  4. Chavatte dit :

    On n’en sait jamais assez ! Merci pour ce que vous apportez aux autres et que nous pourront ainsi retransmettre à nos jeunes !

    • Caroline dit :

      Bonsoir,

      merci d’avoir pris le temps de me laisser un message 🙂

      Je suis ravie d’avoir des retours positifs des lecteurs et des lectrices : je les prends comme des encouragements :-).

      Bonne soirée
      Caroline

  5. Rodrigo de Andrade Sá Santos dit :

    Sont les idées originales qui nous aident à composer un tableau des activités et l’évolution de nos théories et outils de travail.

  6. magali dit :

    Excellent ! J’ai pris des notes pour améliorer ma pratique même si je ne suis qu’enseignante en maternelle… Merci !

  7. teraps dit :

    j’ai lu aussi qu’il existait une autre méthode qui tient en deux lignes : 1- inutile d’apprendre ou faire apprendre quelque chose qui n’intéresse pas l’apprenant. 2- Trouvez ce qui vous intéresse et suivez le chemin qui forme votre intérêt, alors ça rentre tout seul « naturellement » 🙂

    • Caroline dit :

      Bonjour

      oui en effet. Le problème est que le système éducatif français n’est pas basé sur le modèle des apprentissages autonomes et encore moins informels. Je m’adresse ici à des élèves et/ou des enseignants qui ont un programme imposé à suivre et des échéances d’examens à venir.

      Bonne journée
      Caroline

  8. Mesrine dit :

    Bonjour,
    Je voulais vous remercier pour se site j’ais pue remonter ma moyenne scolaire en moin de deux, avec vos techniques, efficaces et rapide je n’ais vue que du mieu .
    Mesrine

  9. Capitaine dit :

    J’adoooooore votre site! C simple et efficace. Je suis enseignante, j’ai ete formee à la pedagogie positive, aux neurosciences ( j’aime bcp stanislas dehaene…) et au mind. Maping, ma bible c le livre d’audrey Akoun et? Sur la pedagogie positive! Bref votre site résume tres bien tout cela nous som sur la meme longueur d’onde!!! Et bien sur je diffuse le plus possible vos articles. Bravo et vive le bonheur des eleves!

  10. EZU dit :

    Merci beaucoup pour votre site, très excellent
    Ça va m’aider énormément et me permettre d’aider d’autres. Merci!

  11. sylvie dit :

    bonjour , merci pour cette démarche active et réelement necessaire
    simplement vous est il possible de trouver une façon de ne pas faire de la publicité pour amazone ds votre titre de chapitre  » : commander sur « amazone » tel livre »
    ce n’est pas tres grave mais cela me semble dommage , la conscience gagne a etre presente globalement
    et amazone est une entreprise terriblement anti humaine

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message.
      Je sais bien qu’Amazon ne représente pas la panacée en termes d’humanisme. Pourtant, je continue à intégrer des liens d’affiliation pour plusieurs raisons :
      – la présence des liens n’oblige pas à acheter et j’essaie de faire en sorte qu’ils ne gênent pas trop la lecture
      – l’affiliation me rapporte quelque euros pour chaque commande et cela me permet d’offrir un contenu diversifié sur le blog. Sans ces liens, le blog ne serait pas aussi riche ou le contenu ne serait pas en accès libre.
      – même sans acheter, les fiches produits et les avis clients sur Amazon sont très fournis et permettent de se faire une idée sur les livres ou les jeux que je recommande, au delà de mon simple avis de bloggeuse 🙂
      – certaines personnes commandent sur Internet par nécessité (je connais une maman de jumeaux dont l’un est autiste qui ne peut pas se déplacer en magasin et qui ne commande que sur Internet).

      Chacun a donc le choix et quand je trouverai une autre alternative plus éthique pour faire en sorte que le blog génère quelques revenus afin que je puisse réinvestir dans des livres, les liens Amazon disparaitront.

      Bonne journée
      Caroline

  12. sonfack dit :

    merc6 pour tout ces information

  13. nicolas buton dit :

    Bon pour les enfants, mais pas que…
    Ça m’a été très utile, il n’est jamais trop tard pour apprendre à apprendre! Un grand merci, je m’en servirai pour mes enfants!

  14. Gert Frederix dit :

    Article très intéressant!
    Ces conseils sont essentiels et ‘La technique de l’arrosage’ me semble le plus important.

    A Bruxelles, j’organise des cours de néerlandais, principalement pour les adultes. La 1° chose à apprendre aux gens est souvent … comment apprendre!
    Les étudiants n’ont souvent jamais evalué des méthodes et des techniques pour apprendre. C’est incroyable, et surtout une perte de temps.
    Je voudrais partager un article que j’ai écrit sur les 3 méthodes principales pour apprendre:
    http://www.cercle-du-neerlandais.be/blog/3-facons-dapprendre/
    Je suis certain que ces sonseils sont très utiles.

  15. Rayanne dit :

    bonjour, je trouve vos conseils super,car sa m’aide pour mon examen.merci

  16. Scoubi dit :

    merci ! je ne suis plus une enfant et je suis en études supérieures, mais j’apprécie et je mets en œuvre vos précieux conseils ^^ (il n’y a pas d’age !), continuer à nous en arroser !

  17. manonnaya dit :

    Merci c’est conseil sont super bien =)

  18. Rodney dit :

    J’AIME vos conseilles

  19. L'élève ducobu dit :

    Super les conseils merci pour le tuyaux frandjo

  1. 13 août 2015
  2. 13 août 2015

    […] 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre efficacement […]

  3. 25 août 2015

    […] Il est utile de faire des pauses du cerveau (« brain breaks »). En règle générale, il vaut mieux diviser une session d’apprentissage ou de révisions en plusieurs petites sessions. C’est la méthode de l’arrosage dont je parle dans cet article : 10 méthodes pour apprendre, réviser et mémoriser efficacement. […]

  4. 29 août 2015

    […] les outils d’apprentissage efficaces : 10 méthodes pour apprendre, réviser et mémoriser efficacement […]

  5. 10 octobre 2015

    […] 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre efficacement […]

  6. 24 janvier 2016

    […] Beaucoup de sites sur internet proposent des solutions. Je préfère ceux qui proposent des aides. Et dans ce registre, les 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre efficacement me semble un bon guide. Il se trouve ici. […]

  7. 11 février 2016

    […] : en utilisant le corps, en chantant, en utilisant des images mentales, en faisant des flash cards, en racontant des histoires, en créant des Mind […]

  8. 8 avril 2016

    […] Source : 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *