S’émerveiller en famille pour apprécier les instants du quotidien

S’émerveiller en famille pour apprécier les instants du quotidien : l’importance du mot « regarde ! »

J’ai envie de vous parler d’émerveillement aujourd’hui car j’ai lu beaucoup à ce sujet. On parle d’émerveillement sur des blogs d’éducation ou de psychologie positive, dans des livres de développement personnel et dans certaines religions… mais je n’en avais pas vraiment senti le sens ni réussi à en faire l’expérience.

Or je me suis rendue compte que j’arrive de plus en plus à m’émerveiller avec ma fille : on s’arrête très régulièrement pendant nos ballades pour observer une chenille, un escargot, une coccinelle, un gland tombé du chêne, un insecte retrouvé mort… Je m’en suis rendue compte parce qu’on était toujours les dernières sur le chemin de retour de l’école : on s’arrêtait sentir les fleurs, ramasser des cailloux, observer des insectes. Plus d’une fois, ma fille a remarqué des petites choses que je n’aurai même pas vu si elle n’avait pas été là.

C’est devenu une habitude maintenant. Encore ce weekend, j’ai trouvé un papillon de nuit mort dans sa chambre : je l’ai appelée et on l’a regardé sous toutes les coutures. Il avait une belle couleur argentée et on a pu voir son corps dans lequel on a trouvé des ressemblances avec la chenille.

éduquer enfants à la beauté

Je vous en parle aujourd’hui parce que je suis tombée sur un passage dans un livre qui m’a permis de réaliser l’importance de ces micros moments de bonheur dont je n’avais pas forcément conscience. Einstein disait qu’il existe 2 façons de vivre : l’une en faisant comme si rien n’est un miracle, l’autre en faisant comme si tout est un miracle.

Il suffit juste d’un peu d’obstination et un optimisme de volonté pour faire émerger ce qu’il y a de plus beau en soi et dans le monde : notre manière de voir et de regarder les événements qui nous touchent ! – Malek Boukerchi

Malek Boukerchi, conteur, coach et sportif, propose d’ajouter un examen d’émerveillement à nos examens de conscience : chaque jour, émerveillons-nous !

J’aime beaucoup ce conte africain qu’il retranscrit :

Un puissant seigneur extrêmement riche et un pauvre paysan avaient chacun un fils. Le puissant seigneur monta avec son fils en haut d’une montagne, lui montra avec fierté le paysage en contrebas et lui dit avec engouement :


– Regarde, mon fils ! Un jour, tout cela sera à toi, le jour de ta succession !

Le fils ressentit alors une grande exaltation, une ivresse de puissance, un bonheur intense. Mais tandis qu’il redescendait doucement de la montagne, sa joie fut perturbée par des pensées de peurs, de craintes : et si son père demain changeait d’avis ? et si des intrigants prenaient le pouvoir ? et s’il disparaissait le lendemain sans qu’il ait eu le temps de lui transmettre la charge ? et si… ?

Le paysan pauvre monta avec son fils sur l’autre versant de la même montagne, au même moment; il lui montra le même paysage et lui dit avec amour :

– Regarde, mon fils ! Regarde !

Le fils resta là, attentif aux sons, aux odeurs, aux couleurs, aux images, et s’imprégna de la majesté du monde, le cœur emplit de joie…

J’en retiens qu’un des mots les plus importants à utiliser avec nos enfants est simplement : REGARDE ! suivi d’un RESSENS !

Cet capacité d’émerveillement peut aussi nous aider quand on est à bout, quand on ne supporte plus les contraintes, quand on a envie de hurler (sur les enfants par exemple). Si on essayait de voir les êtres et les choses comme si on les voyait pour la première fois 🙂 ?

 

Ce passage est extrait du livre « Le laboratoire du bonheur ». Un livre qui apprend à reconnaître le beau , à chercher le bonheur de vivre même dans les moments les plus difficiles et à communiquer de cœur à cœur.

le laboratoire du bonheur

Commander Le laboratoire du bonheur sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Antoine dit :

    c’est vrai que le fait d’avoir un enfant invite à contempler le monde autour de nous et les petites choses toutes bêtes du quotidien auxquelles on ne fait plus vraiment attention. De voir son enfant être concentré et s’émerveiller sur un brin de poussière, un petit caillou ou une pâquerette nous pousse à nous aussi à regarder autour de nous au lieu de foncer vers notre but.
    Savoir apprécier les moments en famille peut également permettre d’égayer le quotidien et changer notre journée de l’ordinaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *