PARENTS : savoir prendre le temps de s’offrir un petit bonheur pour remplir son réservoir affectif

PARENTS : savoir prendre le temps de s’offrir un petit bonheur pour remplir son réservoir affectif

citation prendre soin de soi parents

Pour s’accorder un petit bonheur, nous pouvons simplement nous arrêter quelques instants et nous interroger à partir de notre sens corporel : qu’est-ce qui aujourd’hui me ferait du bien ? qu’est-ce qui m’apporterait une note de gaieté et de lumière ?

Il suffira alors de suivre l’inspiration, l’intuition du corps et de passer à l’action.

Il est important, presque vital, en tant que parents, de s’accorder régulièrement des petits bonheurs, sans aucune culpabilité, et de les savourer.

Ces petits bonheurs peuvent prendre la forme de micros vacances. On pourra prendre un temps, même court, pour s’offrir quelques respirations conscientes (sentir l’air entrer dans les narines, sentir le ventre se gonfler puis se dégonfler, et enfin sentir l’air sortir par le nez). C’est l’occasion de laisser les tensions s’apaiser en soupirant, en baillant, en s’étirant puis d’imaginer le lieu des vacances idéales. Une fois le lieu présent à l’esprit, il s’agit de le faire vivre avec les cinq sens pour goûter le plaisir de se sentir vivant par toutes les pores de la peau :

  • laisser le corps s’imprégner du paysage, des couleurs, des lumières, des ombres,
  • laisser les sons, les bruits, les voix résonner à l’intérieur et prendre de l’ampleur à l’intérieur du corps
  • laisser les odeurs pénétrer et emplir le corps
  • entrer en contact avec des goûts agréables
  • laisser les sensations tactiles devenir plus sensibles, la chaleur, le vent, les matières, les caresses…
  • s’immerger dans toutes ces sensations, ces ressentis jusqu’à ne faire plus qu’un avec
  • sentir les cellules se régénérer et se donner le temps de se ressourcer.

Jouir de cette vacance ne demande pas forcément beaucoup de temps, nous pouvons nous octroyer un moment pour vivre la vacance. Ne s’agit-il pas davantage d’une disposition d’esprit qu’il nous appartient de cultiver ? – Bernadette Lamboy

Il est également possible d’élargir cette disposition d’esprit aux actes du quotidien : marcher sur le trottoir, conduire, faire la queue au supermarché peuvent être des occasions d’échanger un regard, un sourire ou quelques mots avec une personne alentour. Il est également possible de profiter de la vie qui se donne à chaque instant pour regarder l’arbre au coin de la rue, pour admirer le jeu des ombres et lumières autour de soi, pour regarder les nuages ou les oiseaux dans le ciel…

……………………………………………………………………..

Source : Trouver les bonnes solutions par le Focusing : à l’écoute du ressenti corporel de Bernadette Lamboy (éditions Le Souffle d’Or). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Trouver les bonnes solutions par le Focusing sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.