10 suggestions pour une éducation féministe

10 suggestions pour une éducation féministe (issues du livre Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe)

10 suggestions pour une éducation féministe

Chimamanda Ngozi Adichie est une autrice nigériane engagée dans la lutte contre le racisme et le sexisme. Elle a écrit le livre Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe dans lequel elle répond à une de ses amies qui vient d’accoucher d’une petite fille et qui lui demande des conseils éclairés pour lui donner une éducation féministe. Elle y fait 15 suggestions à son amie pour déjouer les pièges que tend le sexisme aux filles dès la naissance.

Chimamanda Ngozi Adichie est nigérianne et fait des références à son pays à plusieurs reprises. Le message qu’elle souhaite faire passer y gagne en universalité. Par ailleurs, ce livre nous ouvre à nos privilèges de personnes à la peau blanche vivant en Occident : une double prise de conscience.

1.Sois une personne pleine et entière.

Refuse, je t’en prie, l’idée selon laquelle la maternité et le travail seraient incompatibles.

Ne sois pas trop dure avec toi-même. Demande de l’aide. Compte sur cette aide.

Accorde toi le droit d’échouer. Ne pars pas du principe que tu devrais tout savoir.

Accorde -toi du temps pour toi. Satisfais tes propres besoins.

Les tâches domestiques et l’éducation des enfants devraient appartenir également aux deux sexes et nous devrions nous demander non pas si une femme est capable de tout gérer de front mais comment aider au mieux les parents à assumer la double responsabilité au travail et à la maison.

2.Faites les choses ensemble.

Un père est un verbe autant qu’une mère.

Si les tâches liées à l’éducation de l’enfant sont équitablement réparties, tu le sauras. Tu le sauras parce que tu n’auras pas  la moindre rancoeur.

Et, je t’en prie, bannis le vocabulaire de l’aide. Quand nous disons que les pères aident, nous suggérons que s’occuper des enfants est un territoire appartenant aux mères, dans lequel les pères s’aventurent vaillamment.

3.Apprends-lui que les rôles de genre n’ont absolument aucun sens.

« Parce que tu es une fille » ne sera jamais une bonne raison pour quoi que ce soit. Jamais.

J’ai été frappée de voir à quel point notre culture commence tôt à façonner nos représentations de ce qu’un garçon doit être et de ce qu’une fille doit être. J’aurais préféré que les jouets soient rangés par catégories plutôt que par genre.

Compare la à ce qu’elle devrait être en donnant le meilleur d’elle-même.

Nous sommes si profondément conditionnés aux rôles de genre que nous leur obéissons souvent même quand ils contrarient nos désirs véritables, nos besoins, notre bien-être.

4.Méfie toi des pièges de ce que j’appelle le féminisme light.

Le bien être des femmes ne doit jamais dépendre de la bienveillance des hommes.

Quand une femme a du pouvoir, pourquoi avons-nous toujours besoin de déguiser le fait qu’elle ait du pouvoir ?

5.Apprends lui à lire et à aimer les livres.

Je ne parle pas de livres scolaires. Je parle de livres qui n’ont rien à voir avec l’école, d’autobiographies, de romans et de livres historiques.

6.Apprends-lui à questionner les mots.

Les mots sont les réceptacles de nos préjugés, de nos croyances et de nos présupposés.

Décide toi-même des choses que tu ne diras pas à ton enfant. Parce que ce que tu lui dis compte. C’est ce qui lui enseigne la valeur qu’elle doit attacher aux choses.

Apprends lui à poser des questions comme celles-ci : quelles sont les choses que les femmes ne peuvent pas faire parce que ce sont des femmes ? Ces choses possèdent-elles un certain prestige dans notre société ? Si c’est le cas pourquoi seuls les hommes peuvent-ils faire ce qui a du prestige ?

En réalité, les femmes n’ont pas besoin qu’on « défendre leur cause » ou qu’on les « vénère »  : elles ont juste besoin qu’on les traite en êtres humains égaux.

7.Ne présente jamais le mariage comme un accomplissement.

Dans une société véritablement juste, on ne devrait pas attendre des femmes qui se marient des changements qu’on n’attend pas des hommes.

8.Apprends lui à ne pas se soucier de plaire.

Elle n’a pas à se rendre aimable mais à être pleinement elle-même, une personne sincère et consciente que les autres sont humains autant qu’elle.

Nous apprenons aux filles à être aimables, gentilles, hypocrites. Et nous n’apprenons pas la même chose aux garçons. C’est dangereux.

Apprends lui à être sincère. Et bienveillante. Et courageuse. Encourage la à exprimer ses opinions, à dire vraiment ce qu’elle pense, à parler vrai.

Dis lui qu’elle n’est pas seulement un objet qu’on aime ou qu’on n’aime pas, elle est également un sujet qui peut aimer ou ne pas aimer.

9.Offre lui un sentiment d’identité.

Explique lui les privilèges et les inégalités, et l’importance de reconnaître sa dignité à toute personne qui n’est pas mal intentionnée à son égard.

10.Pèse soigneusement ta façon d’aborder son apparence physique.

Ne pense pas que lui donner une éducation féministe implique de la contraindre à refuser la féminité.

Un homme bien habillé n’a pas à redouter que, parce qu’il est bien habillé, on puisse en tirer des conclusions sur son intelligence, ses compétences ou son sérieux. Une femme, en revanche, aura toujours conscience qu’un rouge à lèvres de couleur vive ou une tenue raffinée peuvent très bien conduire les autres à penser qu’elle est frivole.

…………………………………………………………………………………………….

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe, un livre à lire pour soi, quel que soit notre genre, à offrir à nos sœurs, tantes, mères, filles, nièces, amies, filles d’ami.e.s, cousines, collègues, enseignantes… mais aussi à nos frères, oncles, pères, fils, neveux, amis, fils d’ami.e.s, enseignants ! Un magnifique texte sous forme de lettre intime et authentique qui raisonne à tout âge et qui tente de semer des graines pour un monde plus juste à l’égard des femmes et des hommes.

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe de Chimamanda Ngozi Adichie (éditions Gallimard) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet (DECITRE).

Commander Chère Ijeawele sur Amazon. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *