10 conseils pour devenir une famille minimaliste (ou presque)

10 conseils pour devenir une famille minimaliste (ou presque)

10 conseils pour devenir une famille minimaliste (ou presque)

Devenir minimaliste n’est pas une passade ni un effet de mode. C’est un changement de vie profond qui aura des incidences dans tous les pans de votre vie. Et surtout au niveau de votre famille. – Anne Sophie Monod (autrice de Devenir minimaliste, c’est malin)

Anne Sophie Monod propose 10 conseils pour pousser chaque membre de la famille à devenir (et rester) minimaliste.

 

1.Donner l’exemple

Des enfants qui voient leurs parents plus détendus dans un espace fonctionnel qui rend la vie plus sereine, ne peuvent qu’avoir envie de contribuer à conserver cet espace ainsi. Le temps que ce mode de vie permet de dégager saura séduire tous les membres de la famille.

2.Mettre tous les membres de la maison à contribution en établissant un planning de rangement très clair

Fixer des règles ensemble, plutôt que les imposer, permet d’augmenter les probabilité que les enfants coopèrent. Organiser un Temps d’Echange en Famille inspiré par la discipline positive peut aider à établir un planning qui convienne à tout le monde et donne l’occasion au parent initiateur du minimalisme d’exprimer ses besoins, ses valeurs et d’exprimer des attentes claires.

Pour aller plus loin : Le Temps d’Echange en Famille (TEF), un outil de discipline positive

3.Lancer des challenges

Il est possible de rendre les choses plus ludiques en les proposant sous forme de défis : par exemple, avoir le plus de surface vide dans le salon. Ou, pour les plus petits, voir le plus de lattes de parquet dans la chambre ou encore chasser les feuilles volantes dans le bureau, voire dans toute la maison etc.

4.Impliquer les enfants dans ce mode de vie

Impliquer les enfants dans les petites actions du quotidien est tout à fait possible : par exemple, préparer les courses alimentaires en élaborant la liste de courses avec eux et regarder ensemble ce qui est encore présent dans le frigo, ce qui reste dans les placards…

De même, il est possible d’initier les enfants au minimalisme en les invitant à faire des tris réguliers de leurs jouets (puis soit les vendre en bourse à jouets/ sur internet ou alors les donner à des associations caritatives).

5.Demander aux enfants de remettre à sa place chaque objet utilisé.

6.Lancer chaque semaine des chasses au trésor

Un exemple : une semaine, demander aux enfants de ramasser tous les vêtements qui traînent dans toutes les pièces et les mettre dans la balle de linge sale.

7.Initier les enfants à la règle « 1 objet entrant = 1 objet sortant »

Parler de minimalisme aux enfants, c’est leur faire comprendre que le choix d’acheter un objet a un impact (impact écologique, social). Pour chaque achat et demande, il est possible de les inviter à réfléchir sur la nécessité ou non de tel objet, en leur demandant si cet objet va vraiment leur rendre la vie plus belle. Ces questions peuvent les amener à se rendre compte qu’ils pourraient pourrait peut-être faire autrement (par exemple, si un enfant désire un nouveau jeu, peut-être qu’il pourrait y jouer ponctuellement chez un ami qui l’a en sa possession).

Si un enfant veut absolument ce jeu, on peut lui demander de donner ou de vendre un jouet déjà présent dans sa chambre.

Lire aussi : Pour plus de simplicité dans les jeux des enfants !

Même chose pour les vêtements, la prise de conscience doit être forte chez les adolescents pour qui les vêtements sont un bien de consommation comme les autres, c’est-à-dire jetable.

8.Valoriser les petits pas des enfants qui effectuent des actes allant dans le sens du minimalisme

9.Créer un défi journalier, le réaliser et en parler

Ces petits défis journaliers peuvent prendre plusieurs formes (repriser une paire de chaussettes ou enfin la jeter, donner un livre jamais lu, jeter cette centaine d’élastiques en caoutchouc qui triomphent sur l’étagère, trier les papiers de la semaine, donner ou vendre un vêtement jamais porté…).

L’idée est ensuite d’en parler de manière positive auprès des enfants pour qu’ils comprennent en quoi passer à l’action et désencombrer est bénéfique sur le bien-être général.

10.Disposer dans l’entrée un carton « à donner », un carton « à réparer » et un carton « à recycler » 

Chaque membre de la famille pourra y mettre les objets qu’il ou elle estime avoir sa place dans un des cartons. Etant au passage, il ne sera alors plus possible de faire abstraction de ces objets qui sont en trop dans la maison et qui doivent absolument être désencombrés.

……………………………………………………………………………….

Source : Devenir minimaliste, c’est malin : les meilleures astuces pour alléger votre intérieur et retrouver forme, vitalité, joie et dynamisme de Anne-Sophie Monod (éditions Leduc S. éditions). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Devenir minimaliste, c’est malin sur Amazon ou sur Decitre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.