5 choses dangereuses que nous devrions laisser faire à nos enfants

Dans cette vidéo (en anglais), Gever Tulley propose cinq choses dangereuses que nous, parents, devrions laisser faire à nos enfants.

Pourquoi exposer les enfants à (certains) dangers ?

Gever Tulley est un ingénieur, co-fondateur de la Tinkering School (école du bricolage). Il adore aider les enfants à :

  • faire des expériences,
  • construire,
  • résoudre des problèmes
  • recycler de vieux matériaux pour de nouveaux usages. I

Il part du principe que, si les parents éloignent leurs enfants de toutes les sources de danger (couteaux pointus, angles de table…), ces enfants se blesseront fatalement la première fois qu’ils entreront en contact avec.

Gever Tulley conseille donc de plutôt confronter les enfants au danger pour qu’ils se montrent créatifs, confiants et capables de contrôler leur environnement.

 

Il introduit sa présentation en critiquant l’illusion entretenue par les médias que nos enfants sont en danger. Aux Etats-Unis, les parents sont tellement exposés aux médias qu’ils développent des peurs irrationnelles. Le top 5 des plus  grandes angoisses des parents américains est :

  1. les kidnappings,
  2. les tueries à l’école,
  3. le terrorisme,
  4. les inconnus dangereux,
  5. les drogues.

Or Gever Tulley rappelle les 5 plus grandes causes de décès infantiles aux Etats-Unis :

  1. les accidents de voiture,
  2. les infanticides familiaux,
  3. les mauvais traitements,
  4. les suicides,
  5. les noyades.

5 choses dangereuses que nous devrions laisser faire à nos enfants

Ces données sont issues d’études américaines mais reflètent un état d’esprit commun à tous les pays occidentaux. Gever Tulley propose donc cinq choses dangereuses que les enfants devraient faire. Elles permettront aux enfant d’apprendre à identifier des risques et à adopter une attitude sécuritaire pour y faire face :

1. Aller à l’école à pieds

Gever Tulley y voit de nombreux avantages :

  • diminution du risque d’accidents de voiture (c’est sur les parcours les plus fréquents que le taux d’accidents est le plus élevé),
  • apprentissage des attitudes et comportements adéquats (traverser au passage piéton, regarder à droite et à gauche avant de traverser…),
  • développement d’une attitude alerte, indépendante et prudente diminuant les risques d’être victime de kidnapping,
  • ancrage de bonnes habitudes et d’appétence pour l’exercice physique .

2. Grimper aux arbres

Gever Tulley y voit là encore de nombreux avantages :

  • sollicitation de l’esprit logique et de la motricité en même temps,
  • stimulation de l’intellect et de la représentation mentale en 3D afin de visualiser l’arbre et ses branches pour savoir où poser ses mains et ses pieds,
  • fierté d’arriver en haut de l’arbre,
  • dépassement de soi pour relever les challenges que représente chaque arbre différent.

3. Brûler des choses avec une loupe

Gever Tulley affirme que ce genre d’expériences permet de comprendre les lois de la nature. C’est seulement en ayant l’occasion de jouer avec le feu que les enfant apprendront :

  • comment le contrôler.
  • comment se forme la fumée,
  • ce qu’est la combustion,
  • quelles choses brûlent et lesquelles ne brûlent pas.

4. Fabriquer une bombe dans un sac

Nous sommes des composants chimiques entourés de composants chimiques et consommant des composés chimiques. Le fait d’expérimenter une réaction chimique simple permet de comprendre les fondements conceptuels de réactions chimiques plus complexes.

Ainsi générer une petite explosion et faire varier les mesures pour faire varier les effets est une bonne introduction dans le monde scientifique.

5. Se coller les doigts avec de la super Glue

Gever Tulley estime qu’il faut faire vivre des expériences inhabituelles aux enfants car :

  • un handicap temporaire permet de mieux apprécier notre condition physique normale, 
  • on invente quand on n’a pas le choix car il faut s’accommoder de cette nouvelle situation.

 

Dans son livre 50 Dangerous Things (You Should Let Your Children Do), Gever Tulley propose 50 autres choses dangereuses que nous devrions laisser faire à nos enfants comme :

  • posséder un couteau suisse,
  • jeter un javelot,
  • démonter des appareils domestiques.

Pour ma part, certaines idées de ce livre comme enfreindre la loi concernant le piratage des films ou laisser les enfants conduire la voiture me laissent dubitative mais je suis plutôt partisane de cet état d’esprit (en gardant en tête que les parents restent bien sûr garants du cadre et des règles de sécurité. ).

En conclusion, le meilleur moyen de garder nos enfants en sécurité est de les exposer (un peu) au danger.