Arthur et les gens très pressés : un album touchant sur notre rapport au temps (les enfants ne s’appellent pas “dépêche-toi !”)

Présentation de l’éditeur

album enfants sur le temps gens pressésUn album délicat qui parle aux parents et aux enfants : comment faire pour respecter le rythme des enfants ?Les journées d’Arthur se ressemblent et se bousculent avec tout plein de gens très très pressés.
Jusqu’au matin où sa maman prend le manteau d’Arthur, son sac à dos, son goûter, mais pas Arthur.

Pour la première fois, Arthur prend son temps et il trouve ça vraiment délicieux. Il va montrer aux adultes qu’on n’est pas toujours obligé de se dépêcher.

Un bel album pour les enfants dès 3 ans.

J’ai aimé

On suit dans cet album le quotidien d’Arthur, un jeune garçon entourés d’adultes toujours pressés. Tous les matins, papa et maman lui disent de se dépêcher pour prendre son petit déjeuner qu’il a à peine le temps de finir. Ils dévalent les escaliers à toute allure pour être à l’heure à l’école. Une fois à l’école, Arthur a à peine le temps de jouer que la récréation est déjà terminée. A la cantine, Arthur a à peine le temps de finir de manger que c’est l’heure de débarrasser. En classe, Arthur a à peine le temps de lire son histoire que le maître dit de ranger les livres pour faire du calcul. Le soir, papa lui de s’activer parce qu’il est mal garé.

livre enfant rapport au temps

En tous temps et en tous lieux, Arthur entend de la bouche des adultes : “Vite, dépêche-toi !“. Il ne rêve que d’une chose : prendre son temps, aller à son rythme, être entouré de gens moins pressés !

Mais un matin, sa mère est tellement pressée qu’elle part sans lui. Arthur peut enfin vivre une journée à son rythme : aucun adulte ne crie, personne ne le pousse ou le bouscule pour aller plus vite. Pour une fois, il a le temps de finir son bol de cacao; il prend le temps pour descendre les escaliers; il marche lentement et observe les gens, les arbres, les nuages… tout ce qu’il n’a pas le temps de faire d’ordinaire. Il ressent des sensations qu’on ne ressent que quand on va lentement. C’est comme des vacances et il pense à plusieurs reprises : “C’est délicieux !“.

album enfant rapport au temps

Une fois arrivé à l’école, les adultes qui s’étaient inquiétés de son absence sont rassurés et comprennent qu’eux aussi peuvent prendre leur temps.

Encore une fois, on se demande si cet album jeunesse se n’adresse pas d’abord aux parents. Il nous invite à ralentir, à prendre le temps juste et à réaliser que nous pressons (trop) souvent nos enfants. Les enfants seront charmés par les illustrations et par la description des détails : quand on va lentement, on sent le vent frais sur ses joues; on peut voir les différentes formes des nuages; on peut rêvasser.

Cet album m’a fait penser à la phrase de Thomas d’Ansembourg (formateur en Communication Non Violente) : “Le premier enjeu de la non violence est de pacifier notre rapport au temps” et à cette boutade qu’il nous adresse : “Nos enfants ne s’appellent pas Dépêche-toi ! ” (comme si nous leur disions tellement de se dépêcher qu’on prononce plus souvent cette phrase quand on s’adresse à eux que leur prénom…).

…………………………….

Arthur et les gens très pressés de Nadine Brun-Cosme et Aurélie Guillerey (éditions Nathan)  est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Arthur et les gens très pressés sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac