15 stratégies pour éviter de crier sur les enfants

éviter de crier sur les enfants

Crier sur les enfants peut devenir une réaction automatique si on n’y prend pas garde. On peut avoir l’impression que le fait de crier est le seul moyen de se faire entendre des enfants ou de se faire prendre au sérieux.

Or les cris sont à la fois inefficaces et nocifs sur le long terme. Inefficaces parce que si nous avons besoin de crier tous les jours (ou presque), c’est bien que nous n’arrivons pas à nous faire entendre. Nocifs parce que l’éducation par la peur est source de stress pour l’enfant et dégrade la qualité des liens parents/ enfants.

Par ailleurs, les cris sont perçus par le cerveau de l’enfant comme des signaux de menace à venir. Quand le cerveau est en état d’alerte, 3 réactions s’offrent à lui :

  • fuir (l’enfant part s’enfermer dans une autre pièce ou court se cacher où il peut),
  • combattre (l’enfant répond, crie à son tour),
  • se figer (l’enfant est paralysé, regarde dans le vide, il est sidéré).

Dans ces trois cas, les enfants sont malheureusement plus concentrés sur leur préservation et leur survie que sur ce que nous pouvons bien dire. Ils feront ce que leur cerveau leur dicte pour se protéger du danger éventuel.

Une autre réponse au stress est le fait de chercher chaleur et soutien auprès des personnes censées apporter cette chaleur et ce soutien (à savoir les parents). Or ces personnes sont précisément à l’origine du stress générés par les cris : comment peuvent-elles être en même temps source de réconfort ? L’enfant se trouve alors dans une grande insécurité émotionnelle et affective.

Nous pensons que le fait de crier est un moyen d’exercer du contrôle (et de l’autorité) sur les enfants mais, si on y réfléchit bien, nous avons tendance à crier quand nous sommes justement hors de nous, hors de contrôle. Nous ne pouvons décemment pas attendre de nos enfants qu’ils restent maîtres d’eux mêmes si nous sommes nous mêmes incapables de contrôler nos impulsions destructrices.

Voici 15 stratégies pour éviter de crier sur les enfants :

  1. Prendre un moment de pause/ s’éloigner
  2. Respirer en pleine conscience (inspirer en comptant jusqu’à 3 et expirer en comptant jusqu’à 6; se concentrer sur l’air qui entre dans les narines, sur le ventre qui gonfle, sur le ventre qui se dégonfle et sur l’air qui sort des narines)
  3. Compter de 10 à 0 avec des expirations amples et longues
  4. Se caresser les lèvres doucement
  5. Rouler une feuille de papier en boule, la déchirer, la jeter
  6. Sautiller/ s’étirer
  7. Boire un verre d’eau fraîche
  8. Respirer une odeur agréable
  9. Se rappeler un souvenir agréable avec l’enfant/ regarder une photo de l’enfant tout bébé
  10. Crier dans un coussin
  11. Malaxer une balle anti stress
  12. Serrer les poings aussi fort que possible, tenir trois minutes puis relâcher
  13. Écrire les émotions ressenties dans un cahier personnel sans censure
  14. Chercher un mot magique dont le côté cocasse/ humoristique sortira de la colère.
  15. Se répéter des pensées aidantes :
  • “Mon enfant est en train d’apprendre”
  • “Mon enfant ne s’est pas levé ce matin pour me rendre fou /folle”
  • “Je peux apprendre à mon enfant à parler de manière respectueuse. C’est mon devoir de parent et c’est à moi de donner l’exemple”
  • “Je peux m’en sortir avec calme et respect”
  • “J’ai besoin de me connecter avec mon enfant avant de rediriger son comportement”

 

Télécharger au format PDF pour impression : éviter de crier sur les enfants

……………………………………………………………………………..

Crédit image : freepik.com