Le thermomètre de ma colère : nommer la colère, c’est déjà en diminuer l’intensité

 

thermomètre de ma colère

Le thermomètre de ma colère est un petit outil qui peut être utile à présenter aux enfants afin d’apprivoiser la colère et d’en utiliser l’énergie pour éviter la violence. Comme toujours, les outils d’éducation émotionnelle sont à présenter à froid, pas au cours d’une crise.

Les adultes pourront dire aux enfants que la première chose à faire quand ils sont en colère est de prendre conscience qu’ils sont en colère et l’accepter sans chercher à minimiser la colère. La nommer, c’est déjà en diminuer l’intensité.

A cet effet, les enfants pourront remplir cette fiche avec des situations dans lesquelles ils se sont sentis plus ou moins en colère. Ils pourront inscrire des exemples qu’ils ont vécus sur les lignes correspondant à chaque niveau de l’émotion afin de démêler ce qui est vraiment important de ce qui ne l’est finalement pas tant.

Quand un enfant sent que sa colère est tellement forte qu’elle va déborder et se transformer en violence, il pourra alors chercher un moyen pour décharger la colère ou se calmer. C’est là que le thermomètre de ma colère est utile : les enfants pourront mieux appréhender si la situation est juste un peu dérangeante ou si cela devient vraiment difficile pour eux de garder le contrôle.

Savoir identifier l’intensité de la colère comporte en effet plusieurs avantages :

  • mieux se connaître en utilisant les informations envoyées par les émotions,
  • mieux comprendre les autres,
  • adapter les réactions en fonction de l’intensité de l’émotion de colère (réactions envers soi-même en adoptant des stratégies de régulation émotionnelle et envers les autres en utilisant l’énergie de colère pour satisfaire des besoins et en formulant des demandes à partir du message envoyé par l’émotion).

Quoiqu’il en soit, dire à un enfant “Calme-toi !” n’est pas efficace. Souvent, nous cherchons à calmer les enfants en colère alors qu’ils ont plutôt besoin de décharger leur énergie afin qu’elle ne reste pas en tension. Mieux vaut mettre des mots sur son émotion de colère (“Wow, je vois que tu es vraiment en colère, tu es plus que furieux  !”) et les accompagner avec le calme qu’on attend d’eux en proposant de décharger l’énergie de colère jusqu’au retour au calme.

Télécharger au format PDF pour impression : thermomètre de ma colère