Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur (par Edgar Morin) – 2/3

les savoir nécessaires à l'éducation du futur

 

3. Enseigner la condition humaine

 

L’éducation devrait comporter un enseignement premier et universel portant sur la condition humaine. Nous sommes en l’ère planétaire; une aventure commune emporte les humains où qu’ils soient. Ceux-ci doivent se reconnaître dans leur humanité commune, en même temps que reconnaître leur diversité tant individuelle que culturelle. – Edgar Morin

 

Edgar Morin propose de replacer la naissance de l’Univers puis de l’Humanité dans le temps et dans la matière : “nous sommes dans un gigantesque cosmos en expansion, constitué de milliards de galaxies et de milliards de milliards d’étoiles, et nous avons appris que notre terre était une minuscule toupie tournant autour d’un astre errant à la périphérie d’une petite galaxie de banlieue. Nous, vivants, constituons un fétu de la diaspora cosmique, quelques miettes de l’existence solaire. Notre planète erre dans le cosmos. Nous devons tirer les conséquences de cette situation marginale, périphérique, qui est la nôtre.” L’univers est en nous.

Edgar Morin voit les humains dans leur unité et leur diversité.

Il y a une unité humaine : tous les humains sont pris dans trois boucles

  • la boucle cerveau/ esprit/ culture
  • la boucle raison/ affect/ pulsion
  • la boule individu/ société/ espèce

Il y a une diversité humaine :

  • dans les traits psychologiques
  • dans les cultures (la culture n’existe qu’à travers les cultures)
  • dans les sociétés
  • dans les aspects physiques

 

Edgar Morin définit les êtres humains comme des êtres complexes, qui portent en eux des caractères antagonistes :

  • sapiens et demens (rationnel et délirant)
  • faber et ludens (travailleur et joueur)
  • empiricus et imaginarius (empirique et imaginaire)
  • economicus et consumans (économe et dilapidateur)
  • prosaicus et poeticus (prosaïque et poétique)

 

 

citation condition humaine

 

 

4. Enseigner l’identité terrienne

 

Edgar Morin écrit que tous les humains, depuis le XX° siècle, vivent les mêmes problèmes fondamentaux de vie et de mort (liés aux conflits dans le monde, à l’existence de l’arme atomique, à la dégradation de l’environnement…) et sont liés dans la même communauté de destin planétaire. Les prises de conscience sont devenues urgentes et primordiales.

Aussi nous faut-il apprendre à “être là” sur la planète. Apprendre à être là, cela veut dire : apprendre à vivre, à partager, à communiquer, à communier; c’est ce qu’on apprenait seulement dans et par les cultures singulières. Il nous faut désormais apprendre à être, vivre, partager, communiquer, communier aussi en tant qu’êtres humains de la planète Terre. Non plus seulement être d’une culture, mais aussi être terriens. – Edgar Morin

 

citation humanité

 

 

5. Affronter les incertitudes

 

L’histoire humaine a été et demeure une aventure inconnue. Pour Edgar Morin, “le futur se nomme incertitude” et “l’Histoire ne constitue pas une évolution linéaire”.

La connaissance est une navigation dans un océan d’incertitudes à travers des archipels de certitudes. – Edgar Morin

 

Edgar Morin propose d’enseigner l’incertitude de la connaissance et du réel (comme développé dans son point n°1) mais également l’incertitude de l’action. Il propose de dire aux enfants qu’une action commence à échapper à leurs intentions dès qu’ils l’entreprennent car c’est l’environnement et les interactions qui s’en saisissent (dans un sens qui peut parfois devenir contraire à l’intention initiale).

Quand les enfants (et les adultes) deviennent conscient que leurs actions risquent non seulement l’échec mais aussi le détournement ou la perversion de son sens initial pouvant aller jusqu’à se retourner contre ses initiateurs, ils peuvent raisonner en termes de stratégie et risque.

Edgar Morin développe cette notion de stratégie : la stratégie élabore un scénario d’action examinant les certitudes et incertitudes de la situation, les probabilités, les improbabilités. La stratégie peut et doit effectuer des compromis. Se pose alors la question de la fin et des moyens : c’est à chacun selon son éthique de décider jusqu’où modifier le scénario. La pensée peut et doit se doter d’outils pour affronter l’incertitude.

 

La riposte aux incertitudes de l’action est constituée par le choix réfléchi d’une décision, la conscience du pari, l’élaboration d’une stratégie qui tienne compte des complexités inhérentes à ses propres finalités, qui puisse en cours d’action se modifier en fonction des aléas, informations, changements de contexte et qui puisse envisager l’éventuel torpillage de l’action qui aurait pris un cours nocif. – Edgar Morin

 

Au cours de l’Histoire, nous avons vu souvent, hélas, que le possible devient impossible, et nous pouvons pressentir que les plus riches possibilités humaines demeurent encore impossibles à réaliser. Mais nous avons vu aussi que l’inespéré devient possible et se réalise : nous avons souvent vu que l’improbable se réalise plutôt que le probable; sachons donc espérer en l’inespéré et oeuvrer pour l’improbable. – Edgar Morin

 

citation philosophie éducation

 

>>> Continuer la lecture :

Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur (par Edgar Morin) – 3/3

Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur (par Edgar Morin) – 1/3

 

…………………………

Source : Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur de Edgar Morin

Commander Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur sur Amazon.