Beaucoup plus qu’une maison de retraite ou une école maternelle : les deux à la fois !

Ken Robinson, expert international en éducation et auteur de L’Elément, encourage la rencontre des générations et le lien intergénérationnel.

Il déplore la manière que nous avons en Occident à considérer la vie de manière linéaire et unidirectionnelle : la naissance, la jeunesse, l’âge adulte, la vieillesse jusqu’au déclin final. Bien qu’il paraisse logique de préparer des environnements adaptés à chaque stade de la vie, isoler les différentes classes d’âge de manière totalement étanche conduit à un appauvrissement des échanges sociaux et culturels.

Nos sociétés dites civilisées sont de plus en plus ségrégationnistes. Enfants à la garderie avec gardiens (ratio : 1 pour 6); enfants d’âge scolaire à l’école avec gardiens (ratio : 1 pour 20); lieu de travail : adultes actifs seulement, interdit aux enfants; lieu de retraite : adultes passifs seulement, interdit aux adultes actifs et aux enfants (ratio : 10 adultes passifs infantilisés pour un gardien). Dans une société harmonieuse, on y retrouverait des adultes et des enfants de tout âge interagissant tous entre eux, grands-parents avec petits-enfants, adolescents avec adultes. – Léandre Bergeron

 

43% des personnes âgées souffrent d’isolement social, ce qui peut provoquer un sentiment de solitude et de dépression, ainsi qu’un déclin mental et physique. Le nombre d’adultes âgés de 65 ans et plus devrai doubler au cours des 25 prochaines années (données USA).

On peut alors se demander ce que les très jeunes et les très vieux peuvent s’offrir mutuellement si on leur en donne l’occasion. Un petit aperçu avec cette vidéo.

Une vidéo de Tweebuzz.com, via Present Perfect Film

3 autres intiatives recréant du lien intergénérationnel

Dans son livre, Ken Robinson cite l’exemple du programme Book Buddies (« les compagnons de lecture ») qui consiste à attribuer à chaque élève de maternelle un retraité volontaire.

Cette initiative a été mise en place dans le cadre d’une école installée au cœur même d’une maison de retraite dans l’état d’Oklahoma aux Etats-Unis. La salle de classe se trouve dans le bâtiment principal et est entourée de grandes baies vitrées. Les pensionnaires de la maison de retraite sont amenés à passer régulièrement devant et nombre d’entre eux proposèrent leur aide pour apprendre aux enfants à lire. C’est ainsi que des personnes âgées se sont retrouvées à écouter les enfants lire et à leur faire la lecture en retour.

En France aussi ce concept de classe intergénérationnelle a été testé. Une classe maternelle d’inspiration Montessori a par exemple été implantée au cœur d’une maison de retraite à Chantilly.

« Même les pensionnaires les plus désorientés remarquent tout de suite quand les enfants ne sont pas là, commente la professionnelle. Ensemble, ils se comprennent, même s’ils ne maîtrisent pas tous le langage. C’est dans l’affectif qu’il se passe quelque chose. » Source : www.leparisien.fr

Quant à Mômes du Monde, une association à visée éducative et artistique, elle organise des ateliers créatifs dans des maisons de retraite à l’occasion desquels elle fait venir des enfants et où l’art devient un moyen de recréer du lien intergénérationnel.

art lien intergénérationnel

Quels bénéfices de ce lien intergénérationnel ?

Ces résultats sont ceux du programme Book Buddies, relayés par Ken Robinson.

Pour les enfants

Les enfants ont appris bien plus que la lecture à travers cette initiative : ils ont appris de leurs aînés l’histoire de la leur ville natale, les conditions de vie des décennies précédentes, des anecdotes sur le passé de leur pays…

Les enfants ont aussi été amenés à comprendre que la vie est faite de rythmes et de cycles lorsqu’un résident de la maison de retraite décède et ne pourra plus venir leur faire la lecture.

La majorité des élèves de cette école maternelle ont eu des meilleurs résultats aux tests nationaux de lecture.

« A l’âge de 5 ans, plus de 70% des élèves quittent le projet en lisant aussi bien qu’un enfant en troisième année d’école élémentaire. »

 

Pour les personnes âgées

Les prises de médicaments ont diminué parmi les résidents de la maison de retraite.

Les personnes âgées ont en effet trouvé un nouveau sens à leur existence : plutôt que d’attendre que le temps passe inexorablement et mécaniquement, elles se sont retrouvées embarquées dans un projet socialement utile et nécessitant de relever des défis, de faire des choix, de réfléchir, de partager, d’échanger.

la fontaine de jouvence existe c'est l'esprit, le talent, la créativité