Manuel d’autodéfense contre les violences psychologiques : un livre essentiel pour protéger la santé mentale (la nôtre et celle des autres)

Un livre essentiel pour protéger la santé mentale (la nôtre et celle des autres)

Présentation de l’éditeur

défense contre les violences psychologiquesUn guide complet pour apprendre à reconnaître les violences psychologiques et s’en défendre au quotidienUne étudiante humiliée par l’un de ses professeurs, un jeune homme manipulé par celle dont il est tombé amoureux, un enfant négligé par une mère absente ou encore un salarié sans cesse critiqué par son employeur… Nous pouvons tous, à un moment ou un autre de notre vie, être exposés à des violences psychologiques, ces souffrances invisibles qui peuvent passer inaperçues, parfois pendant longtemps, car elles sont plus difficiles à cerner que les violences physiques.

Cet ouvrage vous propose de décoder les mécanismes des violences psychologiques (chantage affectif, contrôle et emprise, mode passif-agressif, dépendance, harcèlement…). S’appuyant sur nombreux témoignages, il invite à se questionner sur ces relations destructrices et à mettre en place des stratégies efficaces pour s’en protéger ou y échapper.

L’autrice : Ariane Calvo est psychologue et psychothérapeute spécialisée en psychotraumatisme, résilience, autonomie émotionnelle et transition de vie. Elle est également instructrice de méditation de pleine conscience, auteure de plusieurs ouvrages de psychologie et de développement personnel, et formatrice.

J’ai aimé

On retrouve dans cet ouvrage de nombreux témoignages de victimes de violences psychologiques et qui les ont surmontées. On y cerne bien toutes les facettes que peuvent prendre les violences psychologiques, aussi bien en termes de nature (critique, plainte, jugement, humiliation, injonction paradoxale, surveillance…) que de relation (parent/ enfant, couple, en famille, au travail…).

L’ouvrage est organisé autour de 6 grands chapitres :

  1. La violence psychologique, qu’est-ce que c’est ?
  2. D’où viennent les violences psychologiques et comment se construisent-elles ?
  3. Les mécanismes de la violence psychologique
  4. Les conséquences des violences psychologiques
  5. Guérir de la violence psychologique, c’est possible
  6. Soyez des ambassadeurs de la pacification psychologique

Ariane Calvo rappelle que la violence psychologique est une violence répétitive qui cherche à annuler l’autre et que cette forme de violence est mal connue alors qu’elle est fréquente. Elle est très prégnante dans l’éducation traditionnelle car les enfants n’apprennent pas à porter un regard critique sur les “conseils” des adultes mais les ordres sont la plupart du temps imposés. Les enfants sont également soumis à des menaces, du chantage et la mauvaise humeur du parent (ou sa violence) leur est souvent imputée (“Il m’a énervée/ cherché”, “Il me pousse à bout, il faut bien sévir”, “Elle le fait exprès”…). Les victimes de violence psychologique vivent dans un climat d’insécurité permanent. La violence psychologique est caractérisée par son aspect répétitif : essuyer une réflexion indélicate une fois ne cause pas de psychotraumatisme. Les violences psychologiques disqualifient le jugement de la victime, dévalorisent et blessent dans l’amour propre.

La violence psychologique peut s’exprimer par des attaques verbales, des menaces, du harcèlement et des critiques constantes, mais aussi par des tactiques plus subtiles comme l’intimidation, la honte et la manipulation. […] Dans tous les cas, la violence psychologique est une forme relationnelle blessante, soumettant la pensée, la volonté, l’action, la décision d’une personne à celle d’une autre. […] Lorsqu’on vous veut du bien, on vous fait du bien. C’est aussi simple que ça. – Ariane Calvo

Cet ouvrage propose des clés, des exemples, des descriptions pour identifier si on est victime (ou auteur) de violence psychologique. La violence psychologique contient un refus d’une partie ou de la totalité de l’identité profonde de la victime (caractéristiques physiques, qualités, défauts, croyances, personnalité, habitudes, raisonnement, désirs…). La victime de violence psychologique en vient à s’autodévaloriser et cette autodévalorisation l’empêche de voir que l’agresseur n’a pas le droit d’agir comme il le fait.

Tout au long de son ouvrage, Ariane Calvo formule plusieurs clés d’autodéfense face à la violence psychologique :

  1. relire son histoire pour déterminer pourquoi le mécanisme de violence psychologique “prend” sur soi
  2. en finir avec les illusions et les croyances naïves sur soi et le monde (ex : “Je suis une bonne personne, gentille donc je ne peux pas attirer la violence”)
  3. proposer une éducation bienveillante et sans violence au sein du foyer (en parler avec le /la conjoint.e, observer d’autres parents inscrit dans cette démarche, demander aux enfants de signaler quand on leur manque de respect)
  4. (se) donner et recevoir de l’amour inconditionnel
  5. pas de négociation possible avec la violence (aucune justification ou excuse pour les agissements qui font du mal)
  6. la violence psychologique a la mémoire courte (et est invisible), prendre des notes
  7. donner l’exemple (communication bienveillante et authentique, attendre le consentement de l’autre, respecter le libre arbitre de l’interlocuteur)
  8. savoir exactement qui on est (explorer les blessures et panser les espaces vulnérables en soi qui ont besoin de compassion)
  9. apprendre la responsabilité émotionnelle (prendre en charge nos propres besoins et nos propres émotions, choisir comment exprimer les émotions, ne pas donner tous pouvoirs sur notre vie à quelqu’un)
  10. s’aimer et se faire confiance (être convaincu d’être le seul/ la seule à savoir ce qui est bon pour soi)
  11. rechercher l’autonomie (y compris financière)
  12. prendre soin de soi (faire des choses qui font du bien, qui font plaisir, qui reposent)
  13. sauver sa peau (identifier les pensées et sensations de mort imminente, repérer les envies suicidaires)
  14. des prises de conscience progressives sur les blocages et habitudes dysfonctionnels (repérer les dysfonctionnements et se féliciter d’arriver à les détecter plutôt que s’accabler d’être encore victime)
  15. accepter uniquement les demandes explicites (demander à l’autre de formuler des attentes claires, savoir ce qu’on veut vraiment dans sa vie et ne laisser entrer que ce qui entre dans ce cadre)
  16. seul l’auteur de violence peut se sortir de cette violence (la victime ne pourra jamais sauver son agresseur)
  17. mettre une distance physique avec l’agresseur (et organiser le départ pas à pas, heure après heure, si le départ n’est pas possible dans l’immédiat)
  18. poser des limites pour se protéger
  19. accueillir les bulles de bonheur (comme le fait de tenir un cahier des beautés de la vie)
  20. ne répondre qu’un à une demande exprimée (toute demande non formulée n’existe pas, les sous-entendus ne sont pas des demandes)
  21. se donner le droit de garder le silence
  22. solder les dettes (morales et financières) : évaluer si elles sont légitimes et, si c’est le cas, les payer
  23. on ne manipule pas un manipulateur (ne jamais prêcher le faux pour savoir le vrai)

Dans cet ouvrage, Ariane Calvo n’affirme en aucun cas que toutes les relations humaines sont porteuses de violences en germes ou que toute éducation est violente mais nous invite à accorder de l’importance à l’estime de soi, à l’intégrité et à la dignité de chaque humain (en prenant toujours en compte soi et les autres) à travers des relations authentiques et saines. Cela passe par le fait d’identifier toutes les formes de violences pour s’en protéger aussi bien en tant que victimes mais aussi en tant qu’auteurs (comme nous avons presque tous été élevés avec des violences psychologiques et que ce type de violence est omniprésent dans la manière dont notre société est organisée, nous en sommes souvent auteurs même si nous ne nous en rendons pas compte).

Tout notre enjeu dans les relations va consister à apprendre à être en lien, sans réduire l’autre à un outil, un doudou, une protection contre l’isolement. – Ariane Calvo

…………………………………
Manuel d’auto-défense contre les violences psychologiques de Ariane Calvo (éditions First) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Manuel d’auto-défense contre les violences psychologiques sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac