Faber et Mazlish proposent plusieurs manières de passer à l’action pour protéger (les personnes, les biens, soi-même, la relation) plutôt que punir :

C’est à nous de décider comment nous voudrions que nos enfants pensent ou se sentent quand ils font quelque chose de mal.

citation éducation bienveillante

Protéger l’enfant

1. Je range le vélo pour le moment. Je vois que tu n’es pas d’humeur à porter un casque et je suis trop inquiète pour te laisser rouler sans protection. A quoi pourrions-nous jouer sans avoir besoin de porter un casque ?

2. Je ne me sens pas à l’aise de te laisser aller à une autre fête sans la présence d’un adulte. Si tu veux, tu peux inviter des amis à la maison.

Se protéger soi même

3. Je suis trop fatiguée pour lire une histoire après 21h. Nous pouvons réessayer demain soir si tu es prêt à aller au lit plus tôt.

4. Nous rentrons à la maison maintenant. Je n’ai plus envie de faire les magasins aujourd’hui. Je sais que tu as besoin de vêtements mais pour le moment je suis trop vexée. Ça me dérange lorsque tu me parles sur un ton aussi sarcastique, particulièrement en présence de vendeurs.

5. La dernière fois que nous sommes allés au lac, j’étais très fâché. Au moment de la fermeture, j’ai dû crier et supplier pendant un quart d’heure pour que vous sortiez de l’eau. Je ne suis pas prêt à y retourner sans que nous ayons trouvé une solution avant de partir.

Protéger les autres

6. On ne frappe pas les autres. Je vois que tu es très fâché contre ton frère/ta soeur. J’amène ton frère/ta soeur [celui ou celle qui a été tapée/qui souffre] à la cuisine avec moi tout de suite pour que personne ne se fasse mal.

7. Recevoir du sable dans les yeux peut être dangereux. Allons jouer dans la pelouse pour l’instant.

8. Je garde ton pistolet (à peinture, à flèches/balles en mousse…) en lieu sûr d’ici à ce que tu me rassures en trouvant un moyen de l’utiliser plus prudemment. Le pointer vers les oreilles des gens est trop dangereux. 

Protéger les relations 

9. J’ai besoin que la maison soit propre avant l’arrivée des invités ce soir. J’irai te conduire chez ton amie aussitôt que ce désordre sera rangé. J’entends bien, tu penses que c’est à moi de le faire parce que ce sont mes amis. Le problème c’est que je t’en voudrais si je devais ranger tes affaires pendant que toi tu m’amuses. Et je n’ai pas envie de ressentir ça envers ma fille.

10. Là, je suis très fâchée ! Je n’aime pas ta façon de me parler et je n’aime pas la façon dont je te parle ! Je vais dans ma chambre maintenant et je ferme la porte. J’ai besoin de temps pour me calmer.

11. Cela ne m’intéresse pas de savoir qui a fait ça. Je n’ai pas envie de blâmer qui que ce soit pour ce qui est arrivé dans le passé. J’ai envie que les choses s’améliorent dans le futur. Maintenant, j’ai besoins que tu m’aides/ que vous m’aidiez à…

Protéger les biens

12. Lancer des cubes peut briser les fenêtres. Pour le moment, je range les cubes en bois en lieu sûr.

13. Je ne veux pas prêter d’autres outils. Je serais prêt à partager de nouveau mes outils quand tu auras ramené la perceuse que tu as laissée chez ton ami la semaine dernière.

14. Je suis vraiment contrarié de voir que quelqu’un a pris la voiture sans ma permission. Je garde les clés en lieu sûr jusqu’à ce que nous trouvions une solution qui nous convienne à tous les deux. Prenons du temps pour y réfléchir.

Faber et Mazlish s’interrogent :

Pourquoi s’étonner que nos enfants pensent à se dédouaner, à se déresponsabiliser plutôt qu’à chercher des solutions pour régler les problèmes qu’ils rencontrent ? Nous les avons habitué à la punition en réponse à leurs comportements inappropriés plutôt que trouver des moyens de le régler ou que faire amende honorable.

 

Ces 14 phrases peuvent donner des pistes pour aider l’enfant à comprendre que les autres ont des sentiments et des limites, que ces mêmes autres respectent ses sentiments à lui.

Elle pourront être suivies d’une question qui engage à la résolution de problème :

15. Que pouvons nous faire pour que tu puisses utiliser mes affaires quand tu en as besoin et pour que je sois certain de les retrouver quand j’en ai besoin ?

Pour comprendre les conséquences néfastes des punitions, je vous invite à lire cet article : Les 4 R des punitions

………………………………………………………………………………………………….

Source : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Faber et Mazlish, le best seller mondial de l’éducation positive

Commander Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent sur Amazon.