J’ai découvert le texte suivant du poète persan Khalil Gibran intitulé “Vos enfants” dans le livre Vive les 11-25 :

“Vos enfants ne sont pas vos enfants
Ils sont les filles et les fils
De l’appel de la vie à elle-même.
Ils viennent à travers vous, mais non de vous
Et bien qu’ils soient avec vous,
ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour, votre soin, votre temps,
Mais non pas vos pensées
Car ils ont leurs pensées propres.
Vous pouvez accueillir leur corps
Mais pas leurs âmes
 Car leurs âmes habitent la maison de demain
Que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux
Mais ne tentez pas de les faire comme vous
Car la vie ne va pas en arrière,
Ni ne s’attarde avec hier

Vous êtes les arcs par qui vos enfants
Comme des flèches vivantes sont projetés. 
L’archer voit le but sur le chemin de l’infini
Et il vous tend de sa puissance
Pour que ses flèches puissent voler vite et loin.”

vos enfants ne sont pas vos enfants khalil gibran

 

Personne, ni parents, ni enseignants, ni éducateurs, ni politiques, ne peut se considérer comme propriétaire  des enfants : nous sommes des accompagnateurs, des co-constructeurs, des stimulateurs, des supporters, des informateurs, des révélateurs, des partenaires, des “encourageurs”, des accoucheurs (au sens de Socrate, faire accoucher les esprits), des libérateurs (libérer les passions, libérer les énergies), des “dialogueurs” (écouter et témoigner). En somme, des “éduc’acteurs”.

Les auteurs du livre Vive les 11-25 proposent de privilégier la mission d’adultes référents plutôt que le statut :

  • Nourrir les enfants et les adolescents

Les nourrir de connaissances, de rencontres, d’exemples.

Transmettre des savoirs (savoir questionner la vie, interroger le monde) et pas seulement des contenus.

Leur apprendre à mieux se connaître physiquement et mentalement, à respecter leur corps et leur santé.

  • Les exposer à des stimulations et des expériences

Leur proposer des observations, des lectures, des documentaires, des discussions, des débats, des voyages.

Multiplier les expériences internationales, que ce soit par des voyages, des rencontres avec des étrangers, des correspondances écrites ou par Skype avec des jeunes du même âge…

Féconder les vocations, encourager les passions.

  • Les laisser jouer des rôles

Les laisser jouer aux jeux de rôle virtuels et réels (stages, activités créatives, spectacles…).

Favoriser, encourager la socialisation avec la bande, le groupe, les pairs du même âge.

Les confronter au travail en équipe (répartition des tâches, délais à tenir…).