5 manières d’aider un proche atteint de dépression

5 manières d’aider un proche atteint de dépression

Une des sources principales d’incompréhension au sujet de la dépression est qu’elle est souvent confondue avec la déprime passagère. Chacun d’entre nous peut se sentir à un moment ou à un autre déprimé sans pour autant être dépressif. La dépression est une maladie mentale et interfère de manière significative et durable avec la manière dont les personnes qui en sont atteintes travaillent, aiment et vivent.

Sans chercher à soigner ou à sauver les personnes dépressives, on peut être de « bon.ne.s ami.e.s » à travers une écoute et une présence bienveillante et attentive.

1.Aider à trouver de l’aide

On peut encourager quelqu’un qui semble s’enfoncer dans la dépression à chercher de l’aide auprès de professionnels. On peut offrir notre aide avec des tâches spécifiques, comme le fait de lister des thérapeutes disponibles dans le quartier ou établir une liste de questions à poser à un professionnel pour savoir s’il serait à même d’aider.

Pour quelqu’un atteint de dépression, ces petites choses peuvent apparaître comme proprement insurmontables.

2.S’informer sur la maladie mentale

Si on est en contact avec une personne qui a honte de son état dépressif, il est important de rappeler que la dépression est une condition médicale, au même titre que l’asthme ou le diabète. Il ne s’agit pas de faiblesse ou d’un trait de personnalité honteux et il est impensable de s’en sortir seul.

Plus on est informé au sujet de la maladie mentale, plus on pourra apporter un soutien efficace à une personne confrontée à un épisode dépressif.

3.Ne pas minimiser ni comparer

Une dépression n’est pas comparable à la déprime et il est inefficace d’inviter une personne dépressive à se motiver comme un tel ou une telle a pu le faire pour surmonter une déprime passagère.

Comparer ce qu’une personne dépressive ressent à des émotions normales et temporaires de tristesse peut rajouter de la culpabilité ou un sentiment d’incompréhension aux symptômes déjà lourds de la dépression.


4.Parler de manière authentique et intime des ressentis 

Le simple fait de parler de la dépression de manière ouverte (mais pas intrusive) peut aider la personne qui en est atteinte à comprendre son état, à réduire les effets de la dépression et à demander de l’aide.

Des études ont en effet montré que le fait de parler des tendances suicidaires avec quelqu’un réduit justement le risque de suicide.

5.Maintenir le lien

Les symptômes de la dépression sont intangibles et il est difficile de savoir si une personne va mal quand elle essaie de garder une bonne façade. Ce n’est pas parce qu’une personne a l’air d’aller bien un jour qu’elle va vraiment mieux. Il est important de rester à l’écoute et de laisser la porte ouverte à une écoute bienveillante, non jugeante et empathique.

Cette présence peut passer par des propositions de simples balades dans la forêt, d’invitation pour des repas ou des après midis ensemble, d’activités créatives ou artistiques comme des cours de danse ou de peinture… (toujours proposées mais jamais imposées).

………………………………………………………………………………………..

Source : 5 ways you can help a friend suffering from depression – 

Crédit image Artrake Studio/TED-Ed

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marques dit :

    Bonjour
    Je souhaiterais recevoir votre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *