Quelles sont les lois de la nature pour accompagner les enfants dans leurs apprentissages ? Comment permettre que la nature fasse son travail ?

Une vidéo à regarder ABSOLUMENT : Céline Alvarez sur les apprentissages et la nature de l’enfant

Le 8 octobre 2015, dans le cadre du cycle annuel « L’éducation positive, une nouvelle façon d’élever nos enfants ? », le 27RUEJACOB a eu le plaisir de recevoir Céline Alvarez.

L’échec du modèle scolaire traditionnel

40% des enfants sortent du CM2 avec des difficultés tellement importantes qu’ils ne pourront pas suivre une scolarité normale au collège, soit 300 000 enfants « sacrifiés » chaque année.

L’être humain est un être d’apprentissage : on est câblé pour apprendre constamment comme on respire et pour aimer l’autre.

Céline Alvarez explique qu’on a les outils scientifiques pour repenser l’école et pour mesurer les résultats des applications pédagogiques. Le simple fait de respecter les lois de la nature retire ce qui entrave et soutient ce qui fonctionne.

Notre seul rôle a été de permettre que la nature fasse son travail. – Céline Alvarez

 

Quelles sont les lois de la nature pour accompagner les enfants ? Comment permettre que la nature fasse son travail ?

  • De la naissance à 5 ans, l’intelligence est plastique 

Les jeunes enfants ont besoin d’un environnement riche et de qualité car c’est comme une photo qui s’imprime à l’intérieur. Il suffit à l’enfant de vivre pour s’imprégner et apprendre de son milieu.

 

  • Les enfants apprennent en faisant leurs propres expériences et en étant engagés dans des chose qu’ils aiment (pas en étant passifs).

Un pilier fondateur est de laisser les enfants faire leurs expériences : travailler, être actifs avec leurs mains, participer à la vie quotidienne de la classe, créer un environnement vivant et social, choisir eux-mêmes leurs activités et pouvoir les répéter autant de fois qu’ils le souhaitent.

 

  • L’apprentissage se fait avec l’autre : soutenir, accompagner et s’effacer quand on peut s’effacer

Les classes d’âges des enfants sont mélangées pour que les enfants apprennent par modélisation.

 

  • La bienveillance 

L’être humain est un être d’amour et a besoin d’un accompagnement individuel de confiance et d’amour. Céline Alvarez a offert un accompagnement bienveillant et ferme, structurant à ses élèves.

 

  • Les encouragements

Une foi solide et sereine dans chaque enfants est essentielle : « je serai là pour toi », « je crois en toi », « je vois ton potentiel ».

Un encouragement efficace favorise l’autonomie sans appréciation (positive ou négative) et reconnecte avec la motivation intrinsèque :

– parler des sentiments de l’enfant (« tu es content ?« ),

– décrire (« tu as fait ça et ça !« ),

– manifester ses propres sentiments (« je suis contente de te voir content« ),

-insister sur les efforts et le processus (« tu as fait ça et ça puis tu as réussi », « c’était difficile, cela t’a demandé beaucoup d’efforts et de concentration »)

 

  • Éviter toutes les sources de stress

Toute situation de stress ou d’isolement bloque les apprentissages, l’empathie et impacte le système immunitaire négativement. L’élimination de toutes les sources de stress est un pilier fondamental pour libérer le potentiel des enfants :

  • l’alimentation,
  • les relations familiales,
  • la télé,
  • les sources environnementales (manque de confiance en soi, punitions, évaluation formelle, récompense…).

 

On ne changera rien tant qu’il n’y aura pas de connaissance. Il faut d’abord que les adultes transforment leurs réflexes avec les enfants. On est une génération pivot pour comprendre et défaire. Il s’agit d’un devoir citoyen. – Céline Alvarez

…………………………………………………………….

Céline Alvarez est étudiante en linguistique quand elle découvre les livres de Maria Montessori, qu’elle dévore. Elle a l’intuition qu’il faut reprendre, un siècle plus tard à la lumière des dernières découvertes des neurosciences, le fil des travaux de la grande médecin et pédagogue italienne. Elle passe le concours de professeur des écoles en candidate libre et obtient de mettre en pratique sa méthode révolutionnaire dans une classe pilote, à Gennevilliers une « zone prioritaire d’enseignement » et « plan violence ». Les résultats sont si spectaculaires qu’ils attirent les plus grands spécialistes de l’éducation et des neurosciences. Mais le rectorat fait marche arrière, effrayé par l’ampleur de la remise en question de son enseignement et met un terme à l’expérience au bout de trois ans.
Céline Alvarez travaille actuellement à mettre à la disposition de tous cette « méthode de l’enfant », qui va révolutionner l’éducation des tout petits. D’abord sous la forme d’un site multilingue et gratuit (vidéos, articles théoriques, matériel à fabriquer), mais aussi dans un livre-événement à paraître à l’automne 2016 aux éditions Les Arènes.

On peut retrouver Céline Alvarez et les vidéos qu’elle met à disposition sur son blog : La maternelle des enfants.

Vous aimerez aussi...

28 réponses

  1. jambard dit :

    MAGNIFIQUE ! Merci pour cet article !! Ce que je fais depuis plus de 10 avec mes enfants est enfin reconnu par les neurosciences !
    Bravo à Céline pour cette énergie qu’elle met en oeuvre pour les enfants !

  2. LEMAIRE Blandine dit :

    Merci pour votre enthousiasme et votre amour que vous n avez pas peur de partager….je suivrai avec attention vos vidéos livres Maman de 4enfants je me bas depuis des années contre ce système qui peut aller jusqu à broyer certains enfants j ai un fils de 15ans qui est en échec scolaire malgré un potentiel énorme ….Que fait on Aujourdh ui pour ces enfants là ????

  3. BOULAY dit :

    C’est une amie qui m’a fait découvrir cette vidéo; elle n’a pas d’enfant et elle a pensé à moi qui en ai 3… Mille mercis pour cette positivité que vous dégager et pour vos conseils!!! Mon aînée de 6 ans aujourd’hui était dans le public avant; il a fait effectivement toute petite section et petite section et ce que vous avez décrit sur cette attente d’approbation permanente, je le vis tout le temps… L’amour et la confiance!!! c’est vrai en plus!!! Mille mercis

  4. Sedeyn dit :

    C’est extraordinaire comme on oublie que toutes les réformes de l’éducation se sont faites au nom de la même croyance à avoir trouvé « ce qu’il fallait vraiment faire ». Avec la même prétention à savoir enfin La Vérité.
    C’est extraordinaire comme quelqu’un qui prétend ne pas vouloir convaincre peut affirmer que la Connaissance « avec un grand C » est arrivée et qu’elle en est l’annonciatrice. Au point que bien sûr tous ses prédécesseurs et tous les autres « savants » ou expérimentateurs, ou simplement tous les autres, se trompent, au point qu’elle est la seule à dire la vérité. Et qu’il nous fallait les neuro-sciences pour savoir qu’il fallait donner de l’amour à un enfant.
    Le désastre de l’école actuelle vient plutôt de cette manie de réformer, de cette pose au rebelle, au « je suis seul contre tous ». Les apprentissages de base se sont fait pendant des siècles et même des millénaires avec des méthodes qui marchaient. Avec notre manie de réformer au nom de la vérité du dernier bateau, des « nouvelles découvertes des nouvelles sciences » (vive le nouveau !), nous avons détruit une école qui était relativement efficace.
    Aujourd’hui, ce qui serait vraiment révolutionnaire, ce serait de dire: assez de réforme, revenons à l’élémentaire, au fondamental, aux méthodes traditionnelles, d’oublier toutes les « découvertes des neuro-sciences ». A force de se concentrer sur la ou les méthodes, on oublie les contenus. Et du coup, les enfants ne savent plus lire, écrire et compter. Et bien sûr, il faut de l’amour. Mais qui l’a jamais nié ?
    Il serait absurde d’attribuer à l’école « ancienne » l’échec de l’école depuis trente ou quarante ans. C’est la volonté de réformer qui est la cause première du désastre actuel. Nous avions auparavant des siècles et même au moins deux millénaires de transmission réussie des enseignements fondamentaux. A l’école primaire, a-t-on besoin d’autre chose ? Je ne le crois pas.
    Quant à l’anthropologie sous-jacente à cette vidéo, selon laquelle il suffirait d’aimer pour que « tout baigne », peut-elle le moins du monde être conciliée avec toutes les difficultés et les méchancetés, les injustices, avec la réalité sociale. Il ne s’agit pas non plus de dire l’inverse, mais de reconnaître l’extraordinaire complexité de l’être humain. Et comme Céline Alvarez semble apprécier un discours chrétien, un mot de Nietzsche: Il n’y a eu qu’un seul chrétien, et il est mort sur la croix. Faute d’amour ???

    • Caroline dit :

      Bonjour

      en vous lisant, j’ai pourtant l’impression que vous êtes d’accord avec ce que propose Céline Alvarez.

      -> La question des méthodes « anciennes »
      Céline Alvarez s’est appuyée sur des activités et des principes issus de la pédagogie Montessori. Or cette pédagogie a bien plus que les 40 ans que vous mentionnez. Maria Montessori a ouvert sa première école en 1907.

      -> La question de la validation scientifique et objective des résultats
      Céline Alvarez a été accompagnée par les équipes du Dr Stanislas Dehaene, spécialiste en neuroéducation. Les élèves de la classe de Céline Alvarez ont été testés avant l’expérimentation et après quelques mois dans sa classe. Les résultats en termes de fonctions exécutives ont tellement impressionné les chercheurs qu’ils ont dû refaire les tests deux fois.

      -> La question de la bienveillance et des relations humaines
      Céline Alvarez dit simplement qu’aucun apprentissage profond et efficace ne peut se faire sans bienveillance. Le stress bloque les apprentissages et les relations interpersonnelles comptent. En revanche, elle ne dit pas que l’amour fait tout. Elle propose au contraire des principes pédagogiques fondamentaux et rigoureux qui devraient inspirer tous les enseignants au contact d’enfants et d’adolescents.

  5. Michel CLAEYS dit :

    Ravi de découvrir ce travail. Comme on se trouve dans la même démarche, il est probable (et souhaitable) que nos chemins se croiseront un jour…
    Bonne continuation,
    Michel CLAEYS
    http://www.michel-claeys.com

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message. Je ne sais pas si vous vous adressez directement à Céline Alvarez ou à moi-même (je ne suis que le relai de sa vidéo ;)… quoiqu’il en soit, je connais et j’apprécie votre travail que j’avais relayé à plusieurs reprises sur le blog.

  6. irene dit :

    Felicitations. Apres 15 ans de prof en France. je vois qu’il a quelques gens intelligents qui essaient de faire changer les choses,

  7. gouteix dit :

    tres touchée et rejointe par ce constat et cette nouvelle approche tres positive pour l’ apprentissage des jeunes enfants , en temps que grand mere , je ne peux que soutenir et encourager fortement , MERCI, et BONNE CHANCE

  8. Constance dit :

    C’est génial de voir, d’entendre une personne qui a la foi en l’humain et qui veut ardemment que les choses changent pour le meilleur !!!
    Tout mes encouragements ! Vous êtes dans la vérité 🙂

  9. Laurence Guillon dit :

    Ce qu’elle explique recoupe ce que j’ai constaté en tant qu’institutrice, et j’ai rencontré la même incompréhension, voire hostilité. Je ne suis pas allée aussi loin que cette jeune femme, mais j’ai fait la même constatation, et j’ai la satisfaction d’avoir donné un bon départ, une grâce spéciale aux enfants que j’ai eus chez moi. De plus, c’est en maternelle que se joue le plus important, et quand je manifestai le désir d’y travailler, un directeur d’école primaire me dit: « Avec une maîtrise de russe, tu veux travailler en maternelle? » comme si la maternelle était le domaine des braves dames qui ne pouvaient rien faire d’autre que « torcher les mômes ».

  10. lolo dit :

    Cela me rappelle la vidéo de Georges Carlin, comique américain ….

  11. Danielle dit :

    J’ai été enthousiasmée par les vidéos de Céline Alvarez depuis leurs toutes premières apparitions, hélas la dernière que j’ai vue m’a faite froid dans le dos : elle y donne un droit à l’autoritarisme aux enseignant/es du public et cela détruit tout l’intérêt de Montessori tel que celle-ci le concevait. J’étais très sceptique concernant la pratique Montessori si elle était considérée comme une méthode et non comme un état d’esprit et elle avait réussi à me convaincre que l’écoute empathique des besoins des enfants était prioritaire dans sa classe et expliquait la qualité des résultats obtenus mais l’école n’est pas le lieu où l’apprentissage des enfants est privilégié, ce qui l’est – au dépens de toute autre priorité – c’est la soumission à l’autorité et le formatage à l’obéissance des futurs travailleurs et leur conditionnement à exécuter les ordres quels qu’ils soient sans se poser de questions déontologiques génantes. C’est pour cela que l’échec scolaire n’est pas un réel problème pour l’institution et cela est inscrit dans ses gènes depuis Jules Ferry ! Dans ce sens là, il n’y a pas d’échec de l’école, il suffit de voir le fonctionnement actuel de la société ! Maria Montessori savait cela et s’en méfiait beaucoup, tout comme Célestin Freinet et tous les grands pédagogues de leur époque. Et pour ce que j’en ai vu lors de mes stages de formation il y a 40 ans, il n’y a rien de pire que Montessori sans l’esprit respectueux de l’enfant dans son cheminement personnel ! La vidéo que vous avez mis en ligne m’avait donné beaucoup d’espoir, dommage…. (:-<)

  12. Danielle dit :

    Je viens de regarder la vidéo et c’est très fort car cela va exactement dans le sens de ce que j’ai écrit précédemment ! Et le fait que l’école soit obligatoire pour les classes populaires n’est pas un cadeau que la bourgeoisie industrielle de la fin du 19eme siècle leur a fait mais la condition de leur soumission, ce qui a permis ce que Hannah Arendt a défini comme la banalisation du mal…. Les enjeux de la bienveillance éducative et de la bien traitance des enfants, de l’empathie dont on fait preuve à leur égard dépassent leur bien-être personnel – même si celui-ci se suffit à lui-même – ils sont humanitaires, ils nous évitent de tomber dans les pièges des stéréotypes et des amalgames comme le fait cet homme admirable qui a failli mourrir dans l’attentat en Belgique alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour Israël et qui dit que 99,9% de la population musulmane est constituée de personnes de qualité !

  13. Karine dit :

    Bonjour
    Je suis bien d accord avec cette vidéo et j irrai encore plus loin car avant d aller à l école les enfants sont élevés par leurs parents et je souhaiterai à tous les enfants d avoir des parents offant une parentalite positive et bienveillante , car une partie des dégâts commencent dés la grossesses et dans la petite enfance . L école ne fait malheureusement que grossir le trait. N’oublions pas les nounous et crèches qui on aussi leur rôle à jouer dans la suite de la scolarité et bien être des enfants .
    D où stop a la fessée Et autres violences physique . (Coin, réfléchir dans sa chambre. ..) Et violences verbales. ..
    Oui à l amour inconditionnelle et à l accompagnement des enfants vers l adultes responsable épanoui et autonome.

  14. Caroline Sintes dit :

    Je suis tombée sur « Apprendre à eduquer » au hasard du web en faisant une recherche sur les neurosciences à la maternelle. Bravo, merci, quel boulot! Quelle mine d’or, pas juste une pépite ! Je n’ai pas assez d’une vie pour tout lire! Bonne continuation

    • Caroline dit :

      Merci beaucoup pour votre message. Le blog se nourrit des commentaires de ses lecteurs et lectrices :).

      Bonne journée
      Caroline

  1. 29 janvier 2016
  2. 29 janvier 2016

    […] pas suivre une scolarité normale au collège. » Elle a démontré courageusement l’efficacité de la pédagogie Montessori dans une classe de maternelle en zone d’éduca… ; son expérience de 3 ans, couronnée de succès, n’a pas été reconduite par […]

  3. 9 février 2016
  4. 12 février 2016

    […] Sur le même sujet, je vous invite à écouter – et diffuser – cette initiative : http://apprendreaeduquer.fr/celine-alvarez-apprentissage […]

  5. 20 février 2016

    […] Céline Alvarez sur les grandes lois de l’apprentissages et la nature de l’enfant […]

  6. 23 février 2016

    […] Vidéo […]

  7. 23 février 2016

    […] VOIR LA VIDEO de Céline ALVAREZ […]

  8. 27 février 2016

    […] Vidéo de Céline Alvarez sur son expérience à Gennevilliers (lien) […]

  9. 1 mars 2016

    […] Une vidéo d’une ex-enseignante dans l’Education Nationale : Céline Alvarez sur les grands principes de l’apprentissage et la nature de l’enfant […]

  10. 25 septembre 2016

    […] Les lois naturelles pour accompagner les enfants dans leurs apprentissages […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *