Le dessin cache-cache : dessiner en touchant

Le dessin cache-cache : dessiner en touchant

Bénédicte Denizot propose dans son livre Jeux pour apprendre d’après la pédagogie d’Antoine de la Garanderie un jeu qu’elle appelle Le dessin cache-cache.

Il s’agit de proposer à l’enfant de dessiner un objet qu’il ne connait pas et qu’il a seulement touché.

dessiner en touchant

On bandera les yeux de l’enfant avec un foulard et on lui proposera un objet qui lui est inconnu. On dira à l’enfant :

Je vais poser sur la table un objet que tu ne connais pas. Je vais te bander les yeux pour que tu ne le voies pas. Tu vas le toucher avec tes mains pour voir dans ta tête quelle forme il a. Après, je le cacherai et tu dessineras l’objet en sentant avec tes mains la forme ou en regardant l’image dans ta tête. 

On aidera l’enfant pendant qu’il touche l’objet :

Prends ton temps, pose tes mains sur l’objet, imagine la forme de l’objet dans ta tête. 

L’enfant peut demander à retoucher l’objet en cours de dessin. On lui bandera à nouveau les yeux. Comme ce jeu est difficile (surtout la première fois), l’enfant pourra faire autant d’allers-retours qu’il veut entre son dessin et l’objet à toucher. On pourra aussi lui demander de nous montrer la forme de l’objet avec les mains.

Il se peut que l’évocation soit bonne mais que les capacités motrices de l’enfant ne lui permettent pas de faire un dessin « réaliste ». Dans ce cas, on se montrera encourageant :

  • on lui dira que l’exercice est difficile,
  • on insistera sur le processus (tu as touché l’objet plusieurs fois pour être sûr de toi, tu as pris ton temps, tu as recommencé…),
  • on décrira ce qu’on voit sans juger beau/ moche ou raté/ réussi (je vois un trait qui me fait penser au côté de l’objet/ c’est bien le haut que tu as voulu représenter ici ?).

Si l’enfant est prêt, on pourra même rire avec lui, sans se moquer.

Et pour montrer que l’exercice est vraiment difficile, on pourra jouer à notre tour. On demandera à l’enfant de choisir un objet et on se bandera les yeux. Voici pour notre part (c’est moi qui ai dessiné et c’est ma fille qui a choisi l’objet) : c’est vraiment un exercice difficile :-).

dessiner en touchant

A la fin, on pourra rire du résultat de notre travail :-).

Ce petit jeu entraînera l’enfant à utiliser l’évocation kinesthésique (par le toucher). Cette capacité à mobiliser le toucher pourra être réinvestie dans le domaine scolaire.

Jeux pour apprendre d’après la pédagogie d’Antoine de la Garanderie est disponible chez votre libraire ou sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 2 juin 2016

    […] On peut aussi penser aux dessins en fermant les yeux. Le dessin cache-cache consiste à proposer à l’enfant de dessiner un objet qu’il ne connait pas et qu’il a seulement touché. Je vous en détaille le principe ici. […]

  2. 19 août 2016

    […] On peut aussi penser aux dessins en fermant les yeux. Le dessin cache-cache consiste à proposer à l’enfant de dessiner un objet qu’il ne connait pas et qu’il a seulement touché (le principe en détail  ici). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *