JOUER AVEC LA NATURE : un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante

JOUER AVEC LA NATURE : un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante

elise-mareuil jouer avec la natureElise MAREUIL est éducatrice de jeunes enfants, responsable pédagogique et co-gérante d’AGAPI, crèches écologiques et coopératives, dans lesquelles elle développe une pédagogie bienveillante d’éveil à la nature.

Elle est l’auteur aux éditions DUNOD de « Jouer avec la nature, 70 ateliers d’éveil avec le tout-petit » qui présente une pédagogie de et par la nature en liant théorie et pratique. Apports de grands pédagogues, de recherches récentes, de vécu de terrain sur le rapport du tout-petit à la nature, le tout systématiquement mis en lien avec des propositions ludiques et créatives, grâce notamment à des fiches pratiques.

Elle nous fait le plaisir et l’honneur de répondre à des questions touchant l’importance du jeu et de la connexion des enfants avec la nature dès leur plus jeune âge.

Notre société est aujourd’hui face à un réel défi pour son avenir, tant lié à une sensibilisation au développement durable qu’à une éducation positive : et si les deux étaient liés ?

C’est cette réflexion que je développe dans mon ouvrage « Jouer avec la nature, 70 ateliers d’éveil avec le tout-petit », destiné tant aux parents que professionnels de la petite enfance, dont l’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et l’adulte !

Les bienfaits de la nature sont nombreux :

  • Plusieurs recherches mettent en avant les bienfaits du contact direct et positif avec la nature pour l’être humain, qui favoriserait une meilleure santé physique, psychique et spirituelle.
  • Elle permet également de développer une motricité fine, en proposant des expériences sensorielles très riches et concrètes. L’enfant y découvre ainsi, par le plaisir, ses capacités et aussi ses limites
  • Au delà de l’aspect physique, le contact régulier avec la nature favorise aussi le développement intellectuel et surtout la créativité (que de choses à inventer, que de solutions à trouver, que d’aventures à imaginer en contact avec la nature !)
  • Mais la nature est aussi le lieu de développement de compétences sociales essentielles : prendre soin du vivant, de l’autre, l’empathie…
  • La nature est donc indéniablement une source de bien-être pour l’être humain : c’est ce joli chemin que nous pouvons emprunter avec nos « jeunes pousses ».
  • Au delà de l’apport et des bienfaits de la nature pour l’enfant, un second point me semble essentiel : l’éveil à la nature des enfants comme choix éducatif et perspective citoyenne
  • Plusieurs recherches ont montré le rôle de la sensibilisation à la découverte de la nature dans des comportements « écologiques » : un enfant qui connaîtra la nature, la respectera d’autant mieux plus grand et adulte. Plus nous sommes « sensibles » à la nature, plus nous adoptons des comportements la protégeant.

Ce qui se joue dans son rapport à la nature durant l’enfance est donc fondamental car c’est lorsque l’on est tout petit que l’on intègre ce type de valeurs ; qu’elles s’imprègnent de façon durable.

Le rôle de l’adulte dans ce processus est alors essentiel.

Comment, en tant qu’adulte, accompagner le tout-petit au quotidien dans ses découvertes « nature » et prendre plaisir dans ce fabuleux partage avec le jeune enfant ?

L’accompagnement de l’adulte dans la découverte de la nature

jouer-avec-la-nature

Accompagner les enfants dans la découverte de la nature est tout d’abord une aventure formidable faite de moments d’émerveillement, de petites et grandes découvertes, d’éveil à la sensorialité !

C’est principalement dans ses trois premières années de vie que l’être humain va apprendre l’essentiel de sa vie future : Le tout petit est un grand explorateur !

L’enfant a besoin de vivre les choses dans son corps, de les sentir, ressentir…pour les comprendre.

Le tout petit est un être d’action qui ne peut intégrer quelque chose que s’il l’a fait par lui même. Il va donc découvrir le monde à travers l’exploration sensorielle en tout premier lieu : c’est pourquoi l’ouvrage « Jouer avec la nature » développe des propositions pédagogiques qui favorisent particulièrement les 5 sens (goût, toucher, ouïe, vue, odorat).

L’adulte a alors un rôle essentiel d’accompagnement et de soutien, support à l’enfant dans ses expérimentations, confiant dans toutes les potentialités du tout-petit, qui ne demandent qu’à s’épanouir.

En tant qu’éducatrice de jeunes enfants, j’aspire à un regard éducatif bienveillant et positif, plus connecté à la sensorialité et à la nature, afin que ces jeunes enfants d’aujourd’hui soient les générations qui créeront un nouveau monde demain, un monde différent… Mon objectif est de favoriser la construction de personnes épanouies, dans une éducation respectueuse de soi, des autres, de son environnement…

 

Une imprégnation quotidienne et vivante

« Donnons le monde aux enfants » : accompagnons-les dans cette découverte et cet émerveillement perpétuel : le vent dans les cheveux, l’herbe qui chatouille la plante des pieds, la libellule qui vient se poser dans la paume de la main…

Offrons leur cette possibilité infinie de lien avec la nature… : observer, sentir, goûter, inventer, rêver, développer sa créativité, sauter, jouer….

Permettre à l’enfant un contact régulier et positif à la nature, c’est donc aussi l’accompagner à la connexion à quelque chose de plus intégral et riche de sens, qui lui permettra aussi peu à peu de cerner le cycle de la vie de façon claire et compréhensible (la vie, la mort, les changements…. : tout cela s’observe le plus simplement du monde dans un environnement…naturel!)

L’objectif de la pédagogie que je vous propose est donc de transmettre aux nouvelles générations une réelle éducation au développement durable qui passerait tout simplement par le fait de  favoriser les expériences positives, répétées, ludiques et sensorielles au contact direct de la nature.

Imaginons une pédagogie de découverte à la nature A PART ENTIERE, qui imprègne tout l’accompagnement du jeune enfant au quotidien….

 

Peut-on établir un lien entre nature et éducation bienveillante ?

Les neurosciences affectives nous apprennent qu’une relation adulte-enfant bienveillante et soutenante favorise un bon développement du cerveau.

Allan SCHORE, un des fondateurs des neurosciences affectives et sociales, puis Catherine GUEGUEN en France, font bien le lien entre l’éducation d’aujourd’hui et la société future : des enfants accompagnés sur leur chemin de vie dans une dynamique bienveillante et positive se construisent de telle façon qu’ils favorisent les parties de leur cerveau leur permettant de devenir des adultes plus empathiques…

En grandissant, le cerveau conserve uniquement les connexions des expériences les plus fréquentes : on peut donc imaginer qu’un contact avec la nature fréquent dans des expériences positives de partage avec l’adulte sont essentielles pour que le cerveau construise et conserve ce lien positif à l’environnement naturel.

De même, on peut en déduire que cet enfant devenu un adulte positif et empathique grâce à une éducation bienveillante pourrait être plus en capacité de construire une société où l’homme est plus en empathie et en lien avec la nature, car son cerveau aurait développé de façon harmonieuse les parties qui le connectent de façon plus positive à ce qui l’entoure… Je suis convaincue qu’un enfant qui aura pu découvrir la nature avec beaucoup de plaisir, de curiosité, explorant pleinement ses 5 sens, sera un adulte d’autant plus respectueux de cette nature !

Dans la préface de l’ouvrage « Jouer avec la nature, 70 ateliers d’éveil pour le tout-petit», Jean EPSTEIN fait le lien entre lien avec la nature dans l’enfance et prévention des violences. En effet, lors d’une recherche auprès d’adolescents sur le thème « les causes de la violence », il a pu découvrir que tous ces adolescents violents avaient été carencés dans leur prime enfance au niveau de ces apprentissages :

  • l’absence d’intégration de la notion de vivant (animaux, contacts intergénérationnels, etc.)
  • l’inconscience de la portée de leurs actes (ce qui permet a priori sans conséquence de souiller voie de détruire le monde environnant…)
  • le manque flagrant de sentiment d’empathie (faute d’apprentissages sociaux du partage)

Or, à travers des jeux et des explorations liés à la nature, ces trois champs d’apprentissages et bien d’autres peuvent être intégrés harmonieusement dès les premières années de la vie et s’inscrire ainsi résolument dans une démarche de prévention des violences.

>>> Pour lire la suite de l’interview d’Elise Mareuil, cliquez ici : Une pédagogie de la nature avec les enfants au quotidien : pourquoi ? comment ?

………………………………………………………………………………………………………………….

Le livre d’Elise Mareuil : Jouer avec la nature, 70 ateliers d’éveil avec le tout-petit (éditions Dunod). Disponible en librairie ou sur internet.

jouer-avec-la-nature

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21 octobre 2016

    […] >>>Suite de l’interview de Elise Mareuil, auteure de Jouer avec la nature, 70 ateliers d’éveil avec le tout-petit – lire la première partie ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *