Comment travailler le vocabulaire comme ouverture sur le monde dès la maternelle

La richesse du vocabulaire permet une expression de soi précise et une meilleure compréhension du monde. Plus un enfant maîtrise de mots, plus il est capable d’exprimer des palettes de sentiments, d’émotions, de sensations (les siennes et celles des autres), plus il a prise sur le monde qui l’entoure car il peut en parler et comprend ceux qui lui en parle.

L’acquisition du vocabulaire est donc une activité importante à l’école dès la maternelle. C’est aussi une activité que vous pouvez travailler avec votre enfant au quotidien sans vous forcer ni forcer votre enfant. Les enfants sont friands de jeux de mots, d’expressions françaises et sont toujours à la recherche de la définition de mots nouveaux (maman, c’est quoi un tricératops ? papa, ça veut dire quoi pendouiller ? c’est quoi la différence entre un bélier et un bouc ?).

Comment travailler le vocabulaire dès la maternelle à la maison ?

1. La première étape est de surveiller son propre langage et c’est loin d’être toujours évident ! Les enfants ont tendance à copier nos mauvaises habitudes. Dans l’idéal, évitons de désigner les objets par des « ça », des « trucs » ou des « machins ». Appelons les objets et les gens par leurs noms. Cela est également valable pour les « ouai », les « nan » et les « s’cuse ».

2. Le mieux est d’apprendre en jouant ! N’hésitez pas à faire des associations en travaillant par famille de mots. Ainsi, si votre enfant vous demande ce qu’est une nageoire, demandez-lui s’il n’entend pas un mot connu à l’intérieur du mot nageoire. S’il répond nage, alors vous pourrez lui dire que la nageoire est la partie du corps du poisson qui sert à nager. A force de procéder de cette manière, votre enfant développera une stratégie pour comprendre les mots nouveaux à partir de mots connus… et développera à la fois son autonomie et sa connaissance du monde !

3. La lecture d’albums jeunesse adaptés à l’âge de vos enfants est très appréciable dans le développement du vocabulaire de votre enfant. La lecture de nombreux livres peut vite être onéreuse car les livres de littérature jeunesse coûtent assez cher. Il peut être pertinent de prendre un abonnement dans une bibliothèque municipale : le prix est plus que raisonnable et il vous suffit souvent d’un justificatif de domicile pour vous inscrire. Pensez également aux brocantes et vide-greniers qui recèlent de trésors à petits prix !

Comment consolider ces acquis ?

C’est la répétition qui entraînera la mémorisation d’un mot. Dès l’apparition d’un mot nouveau, essayez de le réutiliser dans d’autres contextes pour que l’enfant comprenne bien sa signification et sache le réinvestir dans son vocabulaire courant. Par exemple, pour ancrer les mots « poulain » et « jument », demandez lui systématiquement comment s’appellent le petit et la femelle du cheval dès que vous croisez le mot cheval (beaucoup plus fréquent que jument et poulain).

Le plus important ? S’amuser et vous n’aurez jamais l’impression de « travailler » au sens commun du mot :-).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. SGRADT dit :

    J’adore, j’apprends bcp de choses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *