[ENFANTS] 11 activités à faire dehors

activités dehors

Le contact régulier avec la nature est un allié de l’éveil des enfants. Le temps passé dans la nature n’est pas un temps de loisirs, c’est un investissement essentiel dans la santé des enfants.

Richard Louv est cofondateur du réseau Children and Nature et a conçu l’expression “syndrome du manque de nature“. Selon lui, le syndrome du manque de nature décrit les coûts humains de l’aliénation de la nature. Ce syndrome n’est pas un diagnostic médical mais une tendance de fond qui touche les pays occidentaux (même si les pays d’Europe du Nord paraissent moins touchés).

D’après Louv, la rupture entre l’enfance et la nature fait partie d’un bouleversement plus vaste : “la restriction physique de l’enfance dans un monde qui s’urbanise rapidement, l’expérience de la nature étant une victime collatérale”.

Nous pouvons choisir de (re)faire entrer la nature dans notre vie de famille. Pour célébrer le retour des beaux jours, je vous propose 11 activités simples à faire dehors avec les enfants.

1. Le land art

Le land art se réalise avec tous les éléments de la nature qui se trouvent à notre portée, quels que soient le lieu ou la saison où nous nous trouvons. Le land art est une activité de pure créativité, simple, gratuite, accessible à tout âge… et éphémère !

Il s’agit de créer à partir d’éléments naturels : galets, feuilles, brindilles, coquillages, pétales, algues, terre, sable, glands, marrons, graines, écorce…

Les créations sont réalisées uniquement dans la nature (jardin) et à base d’éléments naturels, présents sur place.

On pourra même revenir quelques jours ou quelques semaines plus tard pour voir ce qu’est devenue la création de land art : en reste-t-il des traces ? quelqu’un l’a-t-elle détruite ou au contraire compléter ?

mandala naturel landart

Mandala naturel à base de feuilles, cailloux, branches et pommes de pin

2. Un théâtre d’ombres chinoises en plein air

Cette activité est parfaite pour animer les soirées d’été. Pour réaliser un théâtre d’ombres chinoises grandeur nature, on tendra un grand drap blanc uni entre deux arbres ou deux poteaux. Les spectateurs seront d’un côté, les figurants de l’autre. Une source de lumière puissante (projecteur, lampe…) sera tournée vers le drap, du côté des figurants.

jeux plein enfants

Source : La famille buissonnière de Marie Gervais

 

Les ombres chinoises peuvent prendre toutes les formes (les enfants seront les personnages, des marionnettes en chiffon ou faites en carton seront les vedettes, des accessoires pourront être ajoutés…).

 

3. Une chasse aux trésors dans la nature (jardin)

Cette activité s’adapte à tous les climats, tous les environnements, toutes les saisons et tous les âges ! Les enfants partiront dans une chasse aux éléments naturels. Il s’agit de débusquer dans la nature des petits trésors listés sur une feuille.

On imprimera (ou on dessinera) des éléments présents dans la nature sur une fiche-consigne (feuilles, fleurs, morceaux d’écorces, empreintes d’animaux, plumes, glands champignon…). 6  à 8 images sont suffisantes. Les enfants seront invités à trouver dans la nature les éléments présents sur la feuille. Ils pourront les ramasser ou les cueillir, ou bien encore les photographier (si on décide d’inclure des insectes, des petites bêtes dans la chasse au trésor).

On pourra équiper les chasseurs avec du matériel de recherche : loupe, jumelle, lampe, canif, sacs pour déposer les trésors, seaux, épuisettes….

Quelques exemples de fiches :

  • Flore : une fougère, du lichen, un épi de maïs…
  • Insectes : une fourmi, une coccinelle, un ver de terre… (à relâcher en fin de journée !)
  • Bouts de trucs : un morceau de ficelle, un bouchon, une capsule, un morceau de papier… (l’occasion de montrer que les hommes polluent la nature)
  • Couleurs : des pastilles colorées sont collées sur la fiche et les enfants doivent trouver un élément de chaque couleur
  • Bonus : des choses difficiles à trouver, comme une grenouille, un bourdon, une feuille d’un arbre plutôt rare, une fleur en particulier…

 

4. Un jeu de relaxation dans la nature

Voici une activité de relaxation pour échanger avec la nature renaissante au printemps.

On choisira un grand arbre dans une forêt et on invitera les enfants à entrer en communion avec lui.

Frottez vos deux mains, paume contre paume, pour qu’elles deviennent bien chaudes. Présentez-vous devant l’arbre en posant les deux paumes à 20 cm de son écorce. En faisant cela, imaginez qu’un petit coeur bat dans chacune de vos paumes. Fermez les yeux puis approchez et éloignez les paumes plusieurs fois du tronc d’arbre. Posez vos paumes sur l’écorce même. Vous pouvez ressentir de la chaleur ou du froid traverser les mains. Des picotements peuvent se manifester. C’est une manière de “communier” avec la nature.

Posez votre front sur l’arbre et laissez-vous aller à vous détendre complètement. Vous allez sentir que toutes vos pensées sont calmes. Vous pouvez imaginer que toutes vos pensées de tristesse ou de colère sortent par le milieu de votre front, rentrent dans l’arbre et repartent à la terre après avoir suivi le tronc de l’arbre.

Vous vous positionnez le dos contre l’arbre, les paumes contre l’écorce. Posez votre attention sur votre colonne vertébrale. Sentez peu à peu la chaleur qui monte jusqu’à la nuque. Détendez-vous.

Amusez-vous à imaginer qu’une énergie blanche et douce part des racines de l’arbre pour traverser vos pieds, monte le long de la colonne, atteint le sommet du crâne et redescend jusqu’au ventre.

Terminez en effectuant trois grandes respirations et en secouant tout le corps.

 

5. L’orchestre de la nature

La nature présente de nombreuses occasions de pratiquer la pleine conscience et d’être pleinement présents dans nos activités.

On proposera aux enfants d’aller dehors au jardin. On marchera en respirant calmement et en gardant le silence. On s’arrêtera dans un coin qui nous plait et on commencera à écouter attentivement les sons qui nous parviennent. On se concentrera sur les sons qui viennent de loin (vent, craquement des branches, cris d’enfants…). Ensuite, on essaiera de repérer les sons plus proches (oiseau, petites bêtes qui grouillent ou qui grattent, bruissement des feuilles…). Puis on écoutera de nouveau les bruits lointains.

On pourra noter dans un cahier ce qu’on entend. Y-a-t-il un son dominant, un son grave, un son aigu, un son qui revient par intermittence, un son qui a disparu, un qu’on ne reconnaît pas ? combien de sons différents a-t-on perçu ?

 

6. Dessiner à la craie dehors

A l’aide de grosses craies, avec ou sans pochoirs, les enfants adoreront réaliser des créations éphémères sur la route, sur le trottoir, sur les aires de jeux…

Au-delà des créations libres, on pourra proposer des activités guidées comme des mandalas éphémères avec pochoirs ou encore tracer le contour des ombres à la craie (ombres des arbres, des bâtiments, des personnes…)

pochoirs à mandala enfants

7. Les musiciens du plein air

Les enfants adorent découvrir de nouveaux sons et sont toujours prêts à improviser un morceau de musique à base de tout type de matériaux. Ils aiment créer des rythmes et toucher des éléments pour voir quels sons vont en sortir et comment moduler ces sons en changeant le geste.

jeux plein air enfants

Source : Loose parts de Lisa Daly

 

Les loose parts (ou petits riens, éléments libres, pièces détachées) sont propices à des activités autour du son en plein air. On pourra créer une sorte de “jardin des sons” à base de pots recyclés, de boîtes de conserves, de vieilles poëles, de cloches, de morceaux de bois, de ficelles tendues, de coques de fruits (noix de coco…), de coquillages, d’ustensiles de cuisine en matériaux différents (bois, métal, aluminium, plastique…).

On pourra varier la manière dont sont diposés ces loose parts : suspendues, à terre, empilés… pour enrichir les expériences des enfants. Et ensuite, place à l’exploration et au jeu libre sans contrainte ni directive de la part des adultes.

 

8. Le mur d’eau

Contre un mur, on pourra installer une planche à la verticale (palette, palissade…). On y clouera des entonnoirs, des tuyaux, des bouts de gouttière, des pots et bouteilles percés, des hélices… et on placera un bac ou un seau à l’extrêmité.

jeux plein air enfants

Source : Loose parts de Lisa Daly

 

On fera couler l’eau du haut et on regardera avec les enfants son périple : glisser, tomber, couler, goutter, emprunter des chemins différents… On pourra même s’amuser à faire flotter des bouchons en plastique ou en liège, des pommes de pin…

 

9. La chasse aux trésors dans le jardin

L’idée est tout simplement d’organiser une chasse aux trésors dans le jardin : des petits papiers seront cachés dans divers endroits du jardin et donneront des indices pour mener de l’un à l’autre. Le dernier indice mènera à la cachette du trésor qui peut prendre diverses formes (des petits cadeaux comme des stylos, des coloriages, des déguisements, des petits jouets; des gâteaux ou friandises…).

La chasse aux trésors peut être l’occasion de bouger avec des parcours de motricité conçus spécialement : par exemple, les enfants devront ramper sous la table de jardin pour accéder à une cachette d’indice ou bien sauter par-dessus une branche ou encore monter dans un arbre (difficulté à évaluer pour ne pas prendre de risque qui mènerait à l’accident)…

 

10. La cuisine à la boue

La cuisine à la boue ne nécessite pas beaucoup d’investissement mais pas mal de récup’ (de vieilles casseroles, de la vieille vaisselle ou de la dinette, des passoires, des moules à gâteaux, des louches, cuillères, fouets, entonnoirs et autres plats, une vieille table, des bassines…).

On pourra prévoir de vêtements spéciaux “gabouillage d’extérieur”.

Pour les recettes de cuisine, on laissera faire l’imagination des enfants : terre, herbe, sable, cailloux, feuilles, fleurs ou pétales, brindilles…

On en profitera pour édicter des règles de sécurité : on ne joue pas avec les animaux (on ne tue pas les insectes ou les petites bêtes), on repère ce qui pique ou est nocif (ortie, ronces…), on ne fait pas de feu sans surveillance des adultes, on ne mange pas pour de vrai les mixtures concotées (et on ne le fait pas non plus manger au chien ou au chat !).

 

11. Le journal de nature

Dès 5 ans, un enfant peut commencer un journal de la nature. On pourra offrir un joli cahier à l’enfant pour l’inviter à dessiner ses observations, à coller ses trésors découverts dans le jardin, à écrire ses découvertes, à noter ces questions et ses éventuelles réponses ainsi que l’endroit où il les a trouvées (livre, documentaire, musée…).

L’enfant pourra noter la date et le lieu de ses observations (qu’elles concernent des arbres, des plantes, des animaux, la température extérieure, la position du soleil, des phénomènes météorologiques…).

Quand il reviendra consulter son journal de la nature, il pourra prendre conscience de l’évolution de ses connaissances.

Un bel exemple de journal de la nature en images ici.

……………………………………………………………

Beaucoup plus d’idées de jeux dehors, en lien avec la nature dans le livre de Marie Gervais “La Famille Buissonnière” (éditions Delachaux)

la famille buissonnière