L’amour conditionnel est une manipulation mentale (l’amour ne devrait jamais se mériter ou être utilisé pour contrôler)

amour-conditionnel-manipulation-mentale

Dans son livre Le mythe de l’enfant gâté, Alfie Kohn explique que les parents qui exercent un contrôle psychologique à travers une affection conditionnelle utilisent l’amour comme une manière de forcer leurs enfants à agir (ou arrêter d’agir) d’une certaine façon. Cet amour conditionnel est une forme de manipulation mentale parce que l’objectif est de faire en sorte que les enfants se sentent coupables s’ils font quelque chose de contraire aux souhaits ou attentes de leurs parents. A partir du moment où l’amour est rendu hypothétique car conditionné à l’approbation des parents, cet amour se transforme en “renforcement positif”.

On peut parler de manipulation mentale et de violence psychologique car l’amour (et les preuves d’amour) sont accordés en fonction de la capacité de l’enfant à demeurer dans les limites étroites fixées pour lui par ses parents (exemples : avoir des bonnes notes à l’école, pratiquer tel ou tel sport, suivre des études de médecine ou d’avocat, aller en prépa ou au Conservatoire, obéir sans avoir de volonté propre, ne jamais réclamer quelque chose car “cela ne se fait pas”…).

Quand l’enfant se comporte bien (selon les critères du parent) ou qu’il réussit quelque chose valorisé dans le système de pensée des parents, alors il reçoit des câlins, des sourires, des gestes affectueux et des compliments. Mais quand il ne fait pas ce que le parent veut, ce dernier lui retire son amour et l‘ambiance devient glaciale. Alfie Kohn estime que cette stratégie est diaboliquement efficace parce que l’enfant finit par être en fait complètement sous l’emprise du parent.

 

Les conséquences néfastes de l’amour conditionnel et de la manipulation mentale

Alfie Kohn cite plusieurs conséquences possibles néfastes de l’amour conditionnel sur la santé mentale des enfants (conséquences qui durent toute la vie car elles marquent la personnalité en construction de l’enfant) :

  • dépendance à l’approbation, aux compliments, à la récompense
  • insécurité affective et état de stress lié à l’incertitude (désir permanent de l’appréciation et de l’affection parentales inconditionnelles qui font défaut)
  • faible estime de soi
  • sentiment d’efficacité personnelle faible (peu de confiance dans ses propres capacités à accomplir et réussir des projets)
  • tendance au retrait, à la passivité et l’inhibition
  • difficulté à faire des choix personnels et conscients, alignés avec des valeurs personnelles
  • excès de contrôle
  • tendance à la dépression
  • perfectionnisme maladif
  • peur de l’abandon (quand les enfants en viennent à avoir l’impression de ne faire qu’un avec leurs parents)

Ces effets sont liés au fait que ces parents utilisent leur amour comme levier de contrôle. Alfie Kohn parle de  “violation des barrières psychologiques” des enfants.

La peur de l’abandon peut amener les enfants à devenir très dépendants ou, à l’inverse, à devenir pathologiquement indépendants (en raison d’un besoin malsain de prouver des choses à eux-mêmes et de se différencier d’autrui, en particulier des parents).

Les gens qui ont l’impression qu’ils ont dû mériter l’amour de leurs parents ont tendance à se sentir minables. – Alfie Kohn

 

 

Alfie Kohn prévient que ce qui compte, ce n’est pas ce que nous avons l’impression de donner aux enfants (tous les parents – ou presque – ont l’impression de donner le meilleur à l’enfant et d’agir pour leur bien). Ce qui compte est bel et bien ce que les enfants ressentent : nos enfants se sentent-ils aimés inconditionnellement ? sommes-nous capables d’amour inconditionnel ?

Dans la plupart des questions autour de la parentalité, l’impact de nos actes est fonction de la façon dont les enfants le reçoivent et le ressentent, pas de notre comportement en lui-même. – Alfie Kohn

………………………………………………………….

Source : Le mythe de l’enfant gâté de Alfie Kohn (éditions L’Instant Présent). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet (site de l’éditeur).

Commander Le mythe de l’enfant gâté sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac