Éducation émotionnelle : 12 cartes émotions pour jouer au Times-up des émotions (enfants et adolescents)

cartes times up émotions

Je vous propose 12 cartes émotions pour jouer avec les enfants et adolescents à un équivalent du Times-up.

Le principe du jeu est simple et se joue par équipes (de 2 joueurs ou +). Chaque équipe est répartie autour de la table et les membres d’une même équipe ne sont pas assis les uns à côté des autres. Une partie se déroule en 3 manches au cours de laquelle chaque équipe doit deviner le plus d’émotions représentées sur les cartes. Chaque manque dure un temps limité (en général 30 secondes pour chaque étape mais on peut prévoir plus de temps avec des enfants jeunes).

Lors de la première manche, le joueur qui doit faire deviner les émotions a le droit de parler autant qu’il le souhaite pour faire deviner le nom de l’émotion à son équipe, sans jamais prononcer le nom de l’émotion inscrit sur la carte qu’il a tirée. Il est interdit d’écarter une carte difficile. C’est ensuite autour de l’autre équipe et ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les cartes soient découvertes.

Lors de la deuxième manche, les émotions ne peuvent être devinées qu’à partir d’un seul mot.

Enfin, lors de la troisième manche, le joueur qui doit faire deviner les émotions des cartes va passer par le mime.

Les équipes comptent le nombre de cartes qu’elles ont découvertes à chaque manche et les additionne à la fin pour déterminer quelle équipe a gagné.

Télécharger les cartes au format PDF pour impression : carte times up émotions. D’autres cartes trouvables sur internet ou dans le commerce peuvent évidemment être utilisées pour jouer à ce jeu.

Ce jeu peut être intéressant car il oblige les joueurs à définir les émotions (parler des sensations, trouver des synonymes, penser à des situations dans lesquelles elles sont éprouvées…) et à passer par les mots autant que par le corps.

cartes jeu émotions

Les cartes étant peu nombreuses, le jeu sera limité dans le temps et il est possible de le faire suivre par un temps d’échange sur les difficultés rencontrées pour faire deviner les émotions, sur ce qui a été plaisant et moins plaisant au cours de ce jeu. On pourrait également demander aux joueurs s’ils auraient pensé à d’autres émotions à intégrer dans le jeu. La place de l’adulte est primordiale pour rappeler le cadre de sécurité (on ne se moque pas, toutes les idées sont légitimes, laisser le choix aux enfants de s’exprimer ou non).