Quand un jeune enfant (de moins de 4 ans) tape sans raison apparente

jeune enfant frappe sans raison

Crédit illustration : freepik.com

L’état de conscience modifiée

Je vous présentais hier le recueil de contes thérapeutiques de Laurence Dudek (Petites histoires magiques pour guérir les soucis du quotidien – éditions Hatier). Elle y parle d’état de conscience modifiée. C’est cet état de conscience dans lequel on surprend souvent les enfants qui s’ennuient en classe ou à un dîner de famille. On le repère quand on a l’impression que l’enfant est dans la lune.

Cet état de conscience modifiée est aussi appelé “transe” mais n’a rien d’effrayant ou d’anormal. La conscience modifiée est un exercice naturel que le cerveau pratique plusieurs fois par jour et qui va du simple fait de fermer les yeux à un sommeil profond. Au quotidien, les adultes aussi connaissent ce type d’état (par exemple, quand nous arrivons quelque part sans nous souvenir si nous avons fermé la porte d’entrée ou du garage alors que nous l’avions effectivement fermée… en état de conscience modifiée).

Quand ils sont dans la lune, les enfants sont capables “d’écouter sans écouter” : même si leur conscience ordinaire n’a pas perçu l’information, leur conscience “extraordinaire” l’a saisie.

Laurence Dudek écrit : “Le fonctionnement cérébral, dans cet état de conscience modifiée, permet une compréhension sans filtre de l’information : sans les filtres du “verbal” (la négation, l’ironie, le deuxième degré…), ni les filtres de l’expérience consciente (les limites de nos croyances sur ce que nous appelons “la réalité”). Ainsi, la conscience modifiée laisse place à une autre forme de “personnalité” interne qu’on appelle “l’inconscient”.”

Un lien entre cet état de conscience modifié et les enfants qui se mettent à frapper sans raison apparente

Dans une de ses vidéos au sujet des jeunes enfants qui frappent sans raison, Laurence Dudek fait le lien entre cet état de conscience modifiée et les enfants qui se mettent à frapper sans raison apparente.

Sans raison apparente signifie que ces enfants, souvent de moins de 4 ans, ne frappent pas en réaction à une frustration, un échec, une jalousie, un vol de jouets par un autre enfant ou encore un conflit ouvert. Il ne s’agit ni de réaction émotionnelle ni de décharge de stress (non encore régulée) mais d‘actes isolés.

Laurence Dudek propose une lecture sans poser aucune intention agressive sur ce genre de comportement de la part des jeunes enfants. Ces comportements dévoilent deux choses : d’une part, un besoin de communication et/ou contact et d’autre part, une incapacité à exprimer ce besoin avec des mots.

La psychothérapeute estime que ces jeunes enfants communiquent de cette manière-là parce qu’ils sont dans un état de conscience modifiée : ils sont en train de penser à autre chose (c’est le cas quand ils sont absorbés dans leurs jeux, quand ils regardent la télé ou quand ils tètent). Ils éprouvent subitement un besoin de communiquer ou de contact physique mais il y a un décalage entre le moment où ils ont quelque chose à dire et la réflexion qui pourrait les amener à savoir quoi dire (non seulement ils sont en état de conscience modifiée mais ils sont également trop petits pour trouver les bons mots).

Dans le modèle d’Éducation Efficace qu’elle propose, Laurence Dudek insiste sur la nocivité des reproches et des punitions. Elle invite les parents de jeunes enfants qui frappent sans raison à :

  • ne pas se laisser frapper (on peut prendre la main gentiment et la rediriger)
  • expliquer à l’enfant ce qui est en train de se passer en lui
    • tu étais en train de jouer et, d’un seul coup, tu as pensé à moi et tu es venu me solliciter, je suis là.
    • tu ne peux pas parler parce que tu es en train de téter, on parlera après.
    • je vois que tu veux demander quelque chose, je vais t’aider.

Une approche punitive et répressive face à ce type de comportement est inefficace.

…………………………………………………….

Les livres de Laurence Dudek :